Charles Leclerc en pôle à Monza après une mascarade en Q3

Posted by

Charles Leclerc (Ferrari) a signé la pole position du Grand Prix d’Italie à Monza. Le Monégasque, qui réalise la 4e pole de sa carrière après le Bahreïn, l’Autriche et la Belgique, sera accompagné sur la première ligne par le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) 2e à 39/1000es seulement.

Charles Leclerc, Ferrari SF90. Pht. Steven Tee/LAT Images

Au moment de se lancer pour leur dernier tour rapide dans la Q3, là où se joue la pole position d’habitude, les neuf pilotes encore en lice ont attendu le plus longtemps possible pour sortir du garage puis ont effectué leur tour de chauffe au ralenti dans l’espoir de bénéficier chacun de l’aspiration des autres pour espérer gagner quelques petits dixièmes.

Lewis Hamilton. Pht. Wolfgang Wilhelm

Résultat de cette comédie, seuls Sainz et Leclerc ont passé la ligne d’arrivée en temps voulu pour effectuer ce fameux tour rapide. Les sept autres ont été privés de leur deuxième d’essai, laissant un goût d’inachevé à ces qualifications. Ce « bazar », comme l’ont qualifié les pilotes, fait d’ailleurs l’objet d’une enquête des commissaires de course.

Excellent tir groupé des Renault.

Du coup l’autre Mercedes, pilotée par le Finlandais Valtteri Bottas, a réalisé le 3e chrono à 47/1000es. L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) complète la 2e ligne à 150/1000es.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34. Pht. Zak Mauger/LAT Images

La Renault de l’Australien Daniel Ricciardo et celle de l’Allemand Nico Hülkenberg ont créés la surprise en se classant 5e à 532/1000es et 6e à 742/1000es devant la McLaren de l’Espagnol Carlos Sainz Jr à 1.148 seconde. La Red Bull du Thaïlandais Alexander Albon classée 8e, le Canadien Lance Stroll (Racing Point) 9e et Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) complètent le top 10.

Le thaïlandais Alexander Albon. Pht. Mark Thompson/Getty Images/Red Bull Content Pool

Verstappen qui a changé ce week-end le moteur Honda de sa Red Bull était certain de s’élancer du fond de la grille après la pénalité qui accompagne automatiquement son changement de bloc-moteur, ce qui l’a empêché de signer le moindre chrono en qualifications n’a donc pas eu d’influence.

La mascarade du dernier tour de la Q3. Pht. Simon Galloway/LAT Images

Pierre Gasly (Toro Rosso) et Lando Norris (McLaren) sont aussi pénalisés. Le Français et le Britannique bénéficient eux aussi d’un nouveau moteur à Monza. Ils dépassent le nombre de moteurs utilisés cette saison.

Pht. Wolfgang Wilhelm

Le Grand Prix d’Italie sera à suivre dimanche dès 15h10.

Qualifs ici

Grille de départ ici