3 mars 2024

WRC, Rovanperä fait un grand pas vers la victoire, samedi au Portugal

Le Finlandais Kalle Rovanperä n’est plus qu’à quatre spéciales de son premier succès de l’année après avoir écrasé la concurrence samedi au Vodafone Rally de Portugal.

Imperturbable et impitoyable. Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) lançait une véritable offensive samedi en remportant cinq des sept spéciales du jour sur des routes éreintantes pour porter son avantage, établi vendredi soir à 10 »7, à désormais près d’une minute avant l’ultime étape du parcours.

#69, Kalle Rovanperä, Toyota, P1. pht. Red Bull

Le Finlandais passait à l’attaque dès les premières heures de la matinée pour quadrupler son avance à mi-journée. Il poursuivait ensuite ses efforts dans les seconds passages dans Vieira do Minho et Amarante, creusant encore plus l’écart dans des conditions difficiles et poussiéreuses rappelant le Safari Rally Kenya.

#6, Dani Sordo, Hyundai, P2. Dani Sordo emmène le trio de Hyundai lancé à la chasse de Kalle Rovanperä. pht. Red Bull

Le pilote âgé de vingt-deux ans, qui chasse sa première victoire de l’année, abordera le dimanche avec une marge de 57 »5 sur Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1).

Pour sa troisième apparition de la saison, Dani Sordo se concentrait rapidement sur ses poursuivants, à savoir les Hyundai i20 N Rally1 de ses équipiers Esapekka Lappi et Thierry Neuville.

#11, Thierry Neuville, Hyundai, P3. pht. Red Bull

Cinquième hier soir, le Finlandais avait réduit l’écart en début de journée pour se hisser au troisième rang après le premier run dans Vieira do Minho, mais son rythme s’estompait dans l’après-midi. Thierry Neuville en profitait alors pour reprendre l’ascendant pour 2 »3 tout en se plaçant à 11 »1 de Dani Sordo.

#4, Esapekka Lappi, Hyundai, P4. pht. Red Bull

En parallèle, Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford Puma Rally1) abandonnait près de l’arrivée d’Amarante 1 après un violent impact endommageant sa direction. Son équipier Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) héritait alors de la cinquième place après avoir perdu du temps en raison d’une crevaison vendredi. L’Estonien pointe à 2’21 »8 du leader après une prestation terne ce samedi.

Le reste du top dix était complété par des concurrents engagés en WRC2. Parmi eux, Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) conservait l’avantage devant Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2), Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2), Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) et Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally2).

#8, Ott Tänak, Ford, P5. pht. Red Bull

Dimanche, l’étape décisive sera centrée autour de Fafe, son public et son saut légendaire avant l’arrivée. Quatre spéciales regroupées autour de la ville totaliseront 55,42 km et Fafe elle-même accueillera la Wolf Power Stage mettant des points bonus vitaux en jeu.

Les classements ici

WRC2

Solberg contrôle des débats et ses poursuivants

Le Suédois Oliver Solberg reste solidement installé aux commandes de la catégorie WRC2 au Vodafone Rally de Portugal malgré un samedi spectaculaire.

#21, Oliver Solberg, Skoda, P1. pht. Red Bull

Fort d’un avantage de 50 »2 sur Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) vendredi soir, Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) voyait son avance se réduire à 35 »4 avant l’ultime étape qui sera disputée dimanche.

Gus Greensmith est toujours deuxième derrière son équipier Oliver Solberg. pht. Red Bull

Le Suédois âgé de vingt-et-un ans concédait plus de dix secondes dans un tête-à-queue lors de Vieira do Minho, la première spéciale du jour. Ensuite confronté à la dégradation de ses pneumatiques, il devait également composer avec un mystérieux problème de moteur le privant de puissance dans l’ES12. En parallèle, Gus Greensmith enchaînait les meilleurs temps pour grignoter l’avance de son équipier.

« C’est génial d’être toujours là », confiait Oliver Solberg. « C’était une bonne journée, bien régulière, mais aussi très difficile cet après-midi. Nous avons tout simplement pris les choses en main pour assurer. »

Mesuré dans son approche, Andreas Mikkelsen s’est hissé sur le podium provisoire. pht. WRC

Victime d’une crevaison vendredi, Andreas Mikkelsen (Škoda Fabia RS Rally2) réalisait une belle remontée en subtilisant la troisième place à Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) dans Vieira do Minho 2. Le Norvégien pointait alors à 53 »0 de Gus Greensmith tandis que le Français tentait également de reprendre le rythme après avoir été ralenti par un amortisseur endommagé dans la matinée.

#26, Yohan Rossel, Citroën, P4. pht. Red Bull

Malgré un problème de frein à main, Teemu Suninen (Hyundai i20 N Rally2) précédait Marco Bulacia (Škoda Fabia RS Rally2), qui devait changer une roue sur Amarante 2. Ce dernier dominait toutefois la catégorie WRC2 Challenger tandis qu’Alexander Villanueva (Škoda Fabia RS Rally2) menait les débats en WRC Masters Cup, réservée aux pilotes de plus de cinquante ans.

Tous deux pilotes Hyundai, Georg Linnamäe et Fabrizio Zaldivar devaient renoncer au cours de la journée tandis que le Portugais Miguel Correia (Škoda Fabia RS Rally2) était victime d’une panne de moteur. Au volant du même modèle, Armin Kremer (Škoda Fabia RS Rally2) était également arrêté après la casse de goujons de roue.

Communiqué WRC