WRC, Rallyracc Rally de España, Ogier vers le titre mondial ? (video)

Posted by

Il ne reste plus que deux manches et deux pilotes en lice pour le titre de Champion du Monde FIA des Rallyes au moment où la course au titre peut connaître un tournant potentiellement décisif en Espagne ce week-end.

Sebastien OGIER (FRA) et Julien INGRASSIA (FRA) titrés dès l’espagne ?  Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Ce week-end, Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) peut sceller son huitième titre chez les pilotes en neuf saisons au RallyRACC – Rally de España (14-17 octobre). Le seul homme pouvat le priver du titre et prolonger le suspense jusqu’en Italie le mois prochain n’est autre que son équipier Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC).

Le contraste ne pourrait pas être plus grand.

Sébastien Ogier a dominé le WRC au cours de la dernière décennie, remportant cinquante-trois victoires au cours de sa carrière et désormais dans sa dernière saison avant de prendre du recul.

La bataille va être rude entre Sébastien Ogier et Elfyn Evans. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

En parallèle, Elfyn Evans a signé sa cinquième victoire dans l’élite il y a quinze jours en Finlande et court derrière sa première couronne après s’être incliné face à ce même Sébastien Ogier la saison passée. Il avait pris le départ sur l’emblématique circuit italien de Monza avec une petite avance avant de voir ses espoirs s’envoler en partant à la faute.

Elfyn EVANS (GBR) Scott MARTIN (GBR) of team TOYOTA GAZOO RACING WRT. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Présentation du Rally RACC – Rally de España 2021

Cette fois, Sébastien Ogier possède vingt-quatre unités d’avance avant d’attaquer les routes asphaltées des collines surplombant la Costa Daurada au sud de Barcelone. La couronne restera donc en France s’il devance Evans de sept points.

Pour la troisième saison consécutive, le sacre chez les pilotes reviendra à un pilote du Toyota Gazoo Racing et Sébastien Ogier, triple vainqueur en Espagne, est prêt à partir au combat.

« L’Espagne sera ma première véritable opportunité de remporter le titre et je sais ce que je dois faire pour y arriver », a-t-il déclaré. « Quand j’ai la chance de gagner, j’essaie de me battre pour y arriver et ce sera le moyen le plus simple d’atteindre notre objectif. »

Elfyn Evans est tout aussi motivé après son succès en Finlande : « La victoire au Rallye de Finlande était un excellent résultat, mais le titre est encore loin. Une fois de plus, nous allons faire de notre mieux en Espagne et essayer d’obtenir le meilleur résultat possible. »

Des routes asphaltées fluides et rapides attendent les équipages

Sébastien Ogier, Elfyn Evans et Kalle Rovanperä peuvent également permettre à Toyota de reconquérir le titre constructeurs. La marque japonaise possède soixante-et-un points d’avance sur Hyundai Motorsport, et les célébrations pourront commencer si cet avantage reste supérieur à cinquante-deux unités à l’arrivée dimanche.

Victorieux en Espagne lors de la dernière édition du rallye en 2019, Thierry Neuville sera épaulé par Ott Tänak et le héros local Dani Sordo pour mener l’assaut de Hyundai Motorsport au volant de leurs i20 Coupé WRC.

Adrien Fourmaux et Gus Greensmith porteront les espoirs du M-Sport Ford World Rally Team avec leurs Fiesta WRC tandis qu’Oliver Solberg fera ses débuts sur asphalte dans la catégorie reine avec une i20 préparée par Hyundai 2C Compétition. La structure française a également fait appel à l’Espagnol Nil Solans en remplacement de Pierre-Louis Loubet, dont la saison est terminée après une fracture de la hanche dans un incident de la circulation.

Toyota alignera également une quatrième Yaris pour le Japonais Takamoto Katsuta.

Pour la première fois depuis 2009, le Rallye d’Espagne se disputera intégralement sur l’asphalte. Les routes sont fluides et rapides, mais le revêtement abrasif et les nombreux gros freinages rendront la tâche difficile pour les pneumatiques Pirelli.

Après la cérémonie de départ jeudi soir à Salou, le coup d’envoi des hostilités sera donné vendredi matin. Les équipages défieront dix-sept spéciales totalisant 280,46 kilomètres chronométrés avant l’arrivée dimanche après-midi dans la station balnéaire.

AVANT L’ESPAGNE : L’ITINÉRAIRE DU RALLYE

Pour la première fois depuis 2009, le RallyRACC – Rally de España (14-17 octobre) se disputera intégralement sur asphalte après l’interdiction des épreuves sur surface mixte en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

L’asphalte espagnol est très apprécié des concurrents. Rapides, fluides et lisses, les routes dans les collines surplombant la Costa Daurada requièrent un style de pilotage plus proche des courses sur circuit que d’autres rallyes asphaltés, mais aussi une approche propre et efficace.

Le parc d’attractions PortAventura World reste la plaque tournante de l’avant-dernière étape du calendrier et le front de mer de la station balnéaire accueillera la cérémonie de départ jeudi soir.

Vendredi, les spéciales sur asphalte remplaceront les tests sur terre lors d’une première étape au look inédit à l’ouest de Salou.

Le parcours du Rally RACC – Rally de España 2021

La boucle formée par Vilaplana (20,00 km), La Granadella (21,80 km) et Riba-roja (14,21 km) sera répétée après une assistance à Salou. Certaines routes seront totalement inédites alors que d’autres feront leur retour au parcours après plusieurs années d’absence. Les six spéciales totaliseront 112,02 kilomètres chronométrés.

L’étape de samedi basée au nord-est de Salou sera la plus longue de l’épreuve avec 117,54 km d’action sur sept spéciales.

Le format sera le même avec Savallà (14,08 km), une nouvelle version de Querol – Les Pobles (19,17 km) et le test ultrarapide d’El Montmell (24,40 km), tous parcourus avant et après un passage à l’assistance. La journée se terminera par une courte spéciale sur le front de mer à Salou (2,24 km).

Dimanche, l’étape décisive proposera deux tours sur les spéciales bien connues de Santa Marina et Riudecanyes. Le premier passage de Santa Marina sera extrêmement piégeux dans l’obscurité tandis que les fans devraient être nombreux autour du célèbre rond-point du Coll de la Teixeta à Riudecanyes, où les pilotes effectuent un 360° devant une foule immense réunie sur les collines.

Le célèbre rond-point de Riudecanyes devrait attirer les foules dimanche

Une assistance divisera les deux boucles tandis que la répétition de Riudecanyes formera la Wolf Power Stage offrant des points bonus. La cérémonie du podium sera donnée sur le front de mer de Salou dimanche après-midi.

Les dix-sept spéciales totaliseront 280,46 km chronométrés.

Communiqué WRC

Crédits photos WRC – Red Bull Content Pool

Crédit vidéo – WRC YouTube