Wec, retour sur les 6h de Shanghai avec Larbre Compétition dans le top 5 (Endurance)

Posted by

En terminant cinquième des 6 Heures de Shanghai (4-6 novembre), Larbre Compétition signe une septième arrivée dans les points en huit manches du championnat du monde d’Endurance FIA 2016.

À une course du terme de la saison, l’écurie du Vigeant et sa Corvette C7.R n°50 restent ainsi à la lutte pour décrocher une place sur le podium final dans une catégorie LMGTE Am toujours aussi disputée.

wec-shanghai-2016-6-heures-de-shanghai-adrenal-media-gt5d3477-jpg_hd-b
pht. Michelin

Avant de se présenter sur le circuit qui accueille traditionnellement le Grand Prix de Chine de Formule Un, Larbre procède à un nouvel ajustement de son équipage. Yutaka Yamagishi est remplacé par Romain Brandela, pilote Bronze d’expérience qui s’est illustré dans différents championnats Endurance même s’il découvre le FIA WEC à Shanghai.

Une fois de plus, la structure du Val-de-Vienne fait preuve de son savoir-faire en intégrant rapidement et sans impair un nouveau venu aux côtés de Ricky Taylor, pilote officiel Corvette Racing USA, et Pierre Ragues, titulaire depuis le début de l’année.

#50 LARBRE COMPETITION (FRA) CHEVROLET CORVETTE C7 Z06 LMGTE AM ROMAIND BRANDELA (FRA) PIERRE RAGUES (FRA) RICKY TAYLOR (USA)
pht. Larbre Compétition

Si l’alchimie prend vite au sein du trio Larbre remanié, la n°50 n’affiche pas sa forme habituelle. Les caractéristiques du tracé chinois, couplées à des températures élevées, rendent en effet la gestion des pneumatiques délicate.

Après 65 tours en essais libres vendredi, l’écurie française effectue de nombreuses modifications en matière de réglages et se voit récompensée par le troisième meilleur temps absolu de toutes les séances libres et qualificative.

Les problèmes se manifestent toutefois de nouveau durant la première moitié des 6 Heures de Shanghai, et contraignent ainsi Larbre à une course d’attente depuis la sixième place de grille. Habituel préposé au départ depuis son arrivée dans l’équipe à Mexico, Taylor livre un relais d’ouverture solide avant de transmettre le témoin à Brandela pour son baptême du feu dans la discipline.

Le Français s’acquitte de sa mission avec sérieux et sérénité pour passer le volant à son compatriote Ragues dans les meilleures conditions. Le Normand poursuit l’effort collectif avec un autre sans-faute qui emmène la Corvette C7.R à mi-parcours.

#50 LARBRE COMPETITION (FRA) CHEVROLET CORVETTE C7 Z06 LMGTE AM ROMAIN BRANDELA (FRA) PIERRE RAGUES (FRA) RICKY TAYLOR (USA)
pht. Larbre Compétition

C’est alors que les températures se rafraîchissent à Shanghai, ce qui va permettre à Larbre de hausser l’allure sur la seconde moitié de l’épreuve. De retour dans l’habitacle de la n°50, Romain signe en effet des chronos plus compétitifs avant d’être imité par ses coéquipiers chevronnés lors de leurs seconds relais respectifs.

Malgré un rythme similaire à celui des leaders, difficile d’effacer le retard accumulé en début d’épreuve dans un championnat aussi relevé que le FIA WEC. Larbre doit finalement se contenter de la cinquième place sous le drapeau à damier, mais empoche tout de même 10 points précieux au classement général et reste ainsi à portée de tir du podium final en LMGTE Am.

Jack Leconte et toute son équipe ont d’ores et déjà le regard tourné vers les 6 Heures de Bahreïn (17-19 novembre), neuvième et dernière manche de la saison, avec pour ambition de conclure l’exercice 2016 en beauté.

#50 LARBRE COMPETITION (FRA) CHEVROLET CORVETTE C7 Z06 LMGTE AM ROMAIND BRANDELA (FRA) PIERRE RAGUES (FRA) RICKY TAYLOR (USA)
pht. Larbre Compétition

Ricky Taylor : « Ce fut une course difficile mais le bilan global du week-end de Shanghai reste positif. Nous avons sans cesse amélioré la voiture et toute l’équipe a effectué du travail très propre et efficace.

En début de course, les conditions ne convenaient pas vraiment à notre Corvette C7.R mais nous avons pu accélérer à mi-parcours et nous montrer beaucoup plus compétitifs sur la seconde moitié de l’épreuve. Si le départ avait été donné trois heures plus tard, je suis convaincu que nous aurions pu jouer le podium, voire la gagne. »

Pierre Ragues : « Dur week-end ! C’est le premier circuit cette saison où notre Corvette n’est pas immédiatement dans le rythme. Il a fallu beaucoup travailler : nous avons réussi à trouver un équilibre cohérent sur piste fraîche mais pas sous des températures plus élevées.

Nous avons ainsi dû prendre notre mal en patience durant la première moitié de course avant de pouvoir attaquer et prendre plus de plaisir dans les trois dernières heures. Nous sommes tous un peu frustrés mais ces aléas font aussi partie de la course automobile.

Nous allons maintenant analyser toutes les données et pouvoir compter sur l’expérience et l’expertise de Charlie Ping, notre ingénieur délégué par Corvette, pour revenir au premier plan à Bahreïn et conclure notre saison sur une bonne note. »

Romain Brandela : « Je suis ravi de l’expérience. J’avais un peu de pression à l’amorce du week-end car je découvrais la voiture et le circuit, et n’avais jamais roulé en peloton avec des prototypes. Tout le monde connait le sérieux de Jack Leconte et Larbre Compétition, et il ne fallait pas commettre d’erreur.

La mission était claire : rendre la voiture en bon état. J’ai connu une progression régulière en m’améliorant à chaque sortie en piste. Je suis content car je pense avoir rempli mon contrat en y ajoutant un peu de performance durant mon dernier relais.

J’ai pris beaucoup de plaisir et tiens à remercier chaleureusement Jack et toute l’équipe pour leur soutien et leur confiance tout au long du week-end. »

Jack Leconte, Team Manager : « Cette année, Larbre Compétition est un peu l’école du FIA WEC avec la formation de quatre pilotes Bronze à notre actif. Cela représente beaucoup de travail pour l’équipe et leurs coéquipiers, mais on y acquiert une certaine habileté et la recette fonctionne puisque tous se sont montrés honorables et vaillants en piste.

Néanmoins, il n’y a pas de miracle : pour un pilote qui découvre le championnat du monde d’Endurance sur une course face à des concurrents qui affichent quatre années d’expérience, le défi est de taille.

À Shanghai, nous avons été surpris par les températures et le comportement des pneumatiques médiums, qui n’ont pas offert le niveau de performance habituel. Et comme nous étions limités en nombre de gommes tendres, nous avons dû sacrifier le début de course. Le premier relais de chaque pilote fut ainsi délicat mais nous avons pu et su réagir en évoluant dans le rythme des leaders sur les trois dernières heures.

Après avoir connu un accident à Mexico et une casse mécanique à Fuji, je reste tout de même satisfait par notre prestation en Chine. L’équipe et les pilotes ont livré un sans-faute, tandis que la fiabilité de notre Corvette C7.R fut de nouveau parfaite. Il faudra nous appliquer à Bahreïn dans deux semaines pour finir l’année comme nous l’avions débutée, sur un podium. »

6 Heures de Shanghai – résultats en LMGTE Am

1. Aston Martin Racing / Aston Martin V8 Vantage / Dalla Lana-Lamy-Lauda : 166 tours
2. AF Corse / Ferrari F458 Italia / Perrodo-Collard-Aguas : à 54’’023
3. KCMG / Porsche 911 RSR / Ried-Henzler-Camathias : à 1’01”837
4. Abu Dhabi-Proton Racing / Porsche 911 RSR / Al Qubaisi-Heinemeier Hansson-Long : à 1’13”423
5. Larbre Compétition / Corvette C7.R / Taylor-Ragues-Brandela : à 2 tours
6. Gulf Racing / Porsche 911 RSR / Wainwright-Carroll-Barker : à 2 tours

Championnat du monde d’Endurance FIA – catégorie LMGTE Am (après 8 manches sur 9)

1. AF Corse / Ferrari F458 Italia : 173 pts
2. Aston Martin Racing / Aston Martin V8 Vantage : 148 pts
3. Abu Dhabi-Proton Racing / Porsche 911 RSR : 126 pts
4. KCMG / Porsche 911 RSR : 107 pts
5. Larbre Compétition / Corvette C7.R : 102 pts
6. Gulf Racing / Porsche 911 RSR : 94 pts

Leave a Reply