3 décembre 2022

Verstappen bat les Ferrari pour la pole en Autriche, les deux Mercedes se crashent

Max Verstappen a pris la pole position pour la course Sprint lors d’une séance de qualification animée vendredi soir – avec les deux pilotes Mercedes qui ont chuté – au Red Bull Ring.

Un ciel ensoleillé a accueilli les pilotes après la pluie du matin. Les qualifications ont déterminé la grille de départ du Sprint de samedi, qui déterminera à son tour la grille de départ du Grand Prix de dimanche.

#1, Max Verstappen en pole pour la course Sprint, pht. Pirelli

Mercedes a entamé la séance de qualification avec l’espoir de décrocher la pole puisque Lewis Hamilton était troisième lors de la séance précédente, mais le septuple champion a percuté les barrières du virage 7, ce qui a provoqué un drapeau rouge au milieu de la course au top 10, le laissant provisoirement 10e.

Son coéquipier George Russell (P5) a suivi quelques minutes plus tard avec un tête-à-queue et une chute dans le dernier virage, ce qui a mis fin à un après-midi misérable pour les Flèches d’argent.

Après le deuxième arrêt de la Q3, une lutte étonnante pour la pole a eu lieu, Verstappen soulevant les acclamations des fans du hollandais du Red Bull Ring avec son dernier effort, laissant Leclerc deuxième pour seulement 0’’029s et Carlos Sainz troisième pour 0’’082s.

Sergio Perez a pris la quatrième place pour Red Bull avec 0’’420s, avec Russell cinquième malgré son accident.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2. pht. Scuderi Ferrari

Le pilote Alpine Esteban Ocon est le suivant, tandis que son coéquipier Fernando Alonso est neuvième. Entre les deux, on trouve Kevin Magnussen en septième position et Mick Schumacher en huitième position, une performance étonnante pour Haas.

AlphaTauri a souffert d’une double élimination en Q2, Pierre Gasly manquant d’un centième de seconde et Yuki Tsunoda étant furieux de se qualifier pour une 14e place provisoire. Alex Albon a pris la 12e place pour Williams devant Valtteri Bottas d’Alfa Romeo en P13, tandis que Lando Norris a pris la 15e place pour McLaren après avoir eu de nombreux tours de Q2 supprimés pour avoir dépassé les limites de la piste.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P3. pht. Scuderia Ferrari

Daniel Ricciardo partira derrière son coéquipier en Sprint après avoir été éliminé en P16. Lance Stroll était le prochain à se qualifier, 17e pour Aston Martin. Il partagera l’avant-dernière ligne avec Zhou Guanyu d’Alfa Romeo samedi.

Nicholas Latifi (Williams) s’est qualifié en 19e position pour le Sprint, Sebastian Vettel (Aston Martin) étant le dernier et le 20e à avoir été pénalisé par les limites de la piste.

Q1 – Ferrari donne le rythme, Ricciardo et Aston Martin s’inclinent.

Les équipes n’ont pas perdu de temps pour la Q1, la piste est en pleine effervescence sous un ciel bleu et clair.

#11, Sergio Perrez, Red Bull, P4, pénélité pour cause de limite de piste, il partira en 13e position sur la grille. pht. Red Bull

À huit minutes de la fin, Verstappen a brièvement pris la tête, mais son tour a été annulé, laissant son coéquipier Perez en tête – devant Alonso d’Alpine et Leclerc de Ferrari dans un trio de tête séparé par seulement 0’’057s. Sainz est quatrième, son premier tour ayant également été annulé pour cause de limites de piste.

Verstappen et Hamilton n’ayant pas encore fait de temps à ce moment-là, et les conditions de piste devant encore s’améliorer, il y avait beaucoup de temps sur la table – les deux Williams (Albon partant large au virage 9) et Aston Martin dans la zone d’abandon avec le leader du championnat.

#63, George Russell, P4. pht. Mercedes

Verstappen a obtenu son temps à cinq minutes de l’arrivée grâce à un tour en 1’05’’852s. Cependant, les Ferrari l’ont relégué en bas de l’ordre peu après, Sainz passant en deuxième position et Leclerc en première position avec 0’’433s d’avance sur le pilote Red Bull, troisième.

Alonso a pris la quatrième place devant Hamilton, tandis que Perez de Red Bull a terminé sixième devant l’autre Mercedes de Russell.

Avec un nouveau moteur (faisant partie de son parc existant) après son arrêt en FP1, le pilote McLaren Norris a terminé huitième en Q1 devant le duo Haas (mené par Magnussen sur Schumacher en P10) et Bottas en 11e pour Alfa Romeo.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P5

Tsunoda d’AlphaTauri et Ocon dans l’Alpine étaient les suivants dans l’ordre, derrière eux la Williams d’Albon.

Le pilote d’AlphaTauri, Gasly, a été le dernier à se qualifier pour la Q2, avec 0’’024s d’avance sur Ricciardo de McLaren, 16e. Aucune Aston Martin n’a progressé dans la séance suivante, Vettel 20e avec un chrono effacé tandis que Stroll a fait mieux en P17.

#47, Mick Schumacher, Haas, P7, pht. Pirelli

Entre les deux, on trouve Zhou d’Alfa Romeo, 18e et le pilote Williams Latifi en P19.

Eliminés : Ricciardo, Stroll, Zhou, Latifi, Vettel.

Q2 – Leclerc et Verstappen tiennent Hamilton à distance

Hamilton de Mercedes a pris la tête du classement au début de la Q2, son coéquipier Russell est troisième, tandis que Verstappen a séparé les deux, à 0’’033s du rythme. Cela laissait les Ferrari en P4 et P5, mais il y avait encore du temps au chronomètre, du temps à trouver, et sept pilotes qui n’avaient pas encore fait de tour.

#14, Fernando Alonso, Alpine, P8

A cinq minutes de la fin, Bottas était le pilote à risque en P10, avec Perez de Red Bull à 0’’139s après être sorti large au virage 9, et Norris ayant eu deux temps au tour supprimés à cause d’excursions séparées aux virages 1 et 4 pour se retrouver dernier. Albon et la paire AlphaTauri étaient les autres pilotes en danger d’élimination. Pendant ce temps en tête, Hamilton avait amélioré pour garder Verstappen à 0’’093s… pour le moment.

Leclerc et Verstappen se sont améliorés, le premier avec 0’’087s d’avance sur le second, tandis qu’Hamilton était troisième avec une marge de 0’’188s pour garder Sainz quatrième. Russell a complété le top 5 et Perez a réussi à sortir de la zone de chute en sixième position.

#44, Lewis Hamilton, P9, pht. Pirelli

Les deux pilotes Haas sont passés en Q3, Magnussen septième et Schumacher dixième, tandis qu’Ocon et Alonso ont fait une double apparition en Q3 pour Alpine en huitième et neuvième respectivement.

Gasly a progressé, mais seulement jusqu’à la 11e place (manquant la Q3 pour 0’’009s), avec Albon ensuite, et Bottas 13e. Tsunoda s’est emporté au virage 1 et sa frustration était audible alors qu’il prenait une P14 provisoire pour le Sprint – avec Norris dernier ayant eu trois tours supprimés. « J’ai peur d’appuyer sur les freins », a déclaré le pilote McLaren.

#10, Pierre Gasly, AlphaTauri, P10. pht. Pirelli

Éliminés : Gasly, Albon, Bottas, Tsunoda, Norris.

Q3 – Les deux Mercedes se crashent avant la pole de Verstappen

Personne ne s’est précipité pour réaliser un temps en Q3, mais il est vite apparu que Perez avait peut-être élargi au virage 8 dans son effort réussi pour sortir de la Q2 – ce qui l’a conduit à être convoqué chez les commissaires après la séance.

Leclerc a mené Russell et Ocon au début de la séance, tandis qu’Hamilton a abandonné son deuxième effort malgré un premier secteur violet – avant qu’une clameur de la mer orange bruyante des fans accueille Verstappen. Et le Néerlandais a tenu parole, prenant la pole provisoire avec 0’’091s d’avance sur Leclerc, avec Sainz troisième pour Ferrari devant Perez en P4 pour Red Bull.

Puis vint le drapeau rouge et la pause – pour Hamilton. Un coup de survirage au virage 7 l’a vu partir dans les graviers, le côté droit de sa W13 heurtant les barrières. Il s’en est sorti, mais partira provisoirement 10e pour le Sprint.

Après une longue interruption, la séance a repris avec environ cinq minutes à faire. Mais il y a eu un autre drapeau rouge. Cette fois-ci, c’est l’autre pilote Mercedes qui est à l’origine du drapeau rouge. Russell s’en est tiré à bon compte, mais il est parti en tête-à-queue et a tapé dans le dernier virage.

Ce qui a suivi a été une bataille étonnante pour la pole, Sainz s’élançant vers le haut, Leclerc améliorant pour prendre la pole provisoire, et puis Verstappen battant les deux Ferrari pour la première place, laissant son rival monégasque juste 0’’029s derrière et l’Espagnol 0’’082s.

Perez était à 0’’420s – enquête à venir – derrière son coéquipier en P4, Russell une cinquième provisoire, et ensuite Ocon sixième pour Alpine. Les deux pilotes de l’écurie Haas ont fait un brillant spectacle, Magnussen septième devant Schumacher huitième, laissant Alonso neuvième dans l’autre Alpine.

Des scènes de liesse dans le garage Red Bull (et dans les tribunes) – tandis que les équipes de Mercedes auront une longue nuit devant elles avant la FP2 et le Sprint autrichien de samedi.

 

Citation clé

Max Verstappen : « C’était une très longue attente entre les deux runs et ce n’est jamais génial, une fois que vous êtes dans le rythme, c’est bien de continuer à avancer. De plus, vous savez que la température de la piste baissait, le vent changeait un peu, mais à la fin, c’était une qualification très serrée, et c’est un circuit vraiment difficile aussi pour tout faire correctement. Il n’y a pas beaucoup de virages, mais les virages que vous avez sont assez délicats, il est vraiment facile de faire une erreur. Mais bien sûr, je suis très heureux de la pole, mais je sais aussi que demain et dimanche, vous pouvez marquer des points.

« Je pense que nous avons une bonne voiture. Normalement… les qualifications ne sont pas notre point fort, donc j’espère juste bien sûr avoir un virage 1 propre, un bon départ. A partir de là, tout peut arriver, mais je suis confiant avec la voiture que nous avons.

« C’est incroyable de voir la foule ici et de voir autant d’orange et le soutien que je reçois maintenant depuis quelques années déjà ici. Cela m’apporte définitivement un sourire sur le visage et j’espère que nous pourrons en faire un grand week-end. »

Et après ?

Le deuxième Sprint de 2022 aura lieu samedi à 16h30 heure locale – après la FP2 à 12h30 heure locale – avec Verstappen pour mener le peloton dans le sprint de 100 km.

Les qualifs Sprint ici

La grille de départ Sprint ici

Les réactions

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

 

  • Max Verstappen s’est qualifié en pole position lors de la course à domicile de Red Bull – le vendredi. En effet, ce week-end est une manche de sprint, avec une course de 24 tours le samedi pour établir la grille de départ du grand prix, bien que la « pole position » soit attribuée au meilleur qualifié du jour. La pole position a été obtenue lors du dernier tour de Q3, après deux drapeaux rouges après que les deux voitures Mercedes soient sorties dans des incidents séparés.
  • Comme tous les autres pilotes, Verstappen a utilisé le pneu tendre P Zero Red du début à la fin des qualifications. Après quelques pluies dans la nuit, qui ont eu pour effet de  » réinitialiser  » la piste, les qualifications ont débuté à 17 heures dans des conditions ensoleillées, avec des températures de 25 degrés centigrades dans l’air ambiant et de 36 degrés sur la piste, ainsi que quelques rafales de vent.
  • Le prix Pirelli de la pole position a été remis par Mathias Lauda, le deuxième fils du héros autrichien Niki Lauda. Comme son père, Mathias est également devenu pilote de course, mais il a concentré sa carrière sur les courses GT, devenant pilote d’usine pour Aston Martin où il a participé à toutes les grandes courses d’endurance, notamment Le Mans, Spa et le Nurburgring. Mathias combine maintenant sa carrière de pilote avec son travail pour l’une des principales chaînes de télévision autrichiennes, Servus TV.

« C’était une autre séance très serrée, avec trois pilotes à seulement 0,082 seconde en tête de la grille – pensez-y un instant – ce qui souligne à quel point la génération moderne de voitures et de pneus de Formule 1 est hypercompétitive. Aujourd’hui, nous n’avons vu qu’une légère abrasion sur le composé tendre, ce qui pourrait en faire une option pour la course de sprint de demain, où les voitures ne feront pas d’arrêt au stand mais ne rouleront pas à plein carburant, réduisant ainsi le stress sur les pneus. Avec plus de pluie prévue dimanche matin avant la course, les conditions que les pilotes ont connu en FP1 aujourd’hui pourraient être assez représentatives de dimanche après-midi, donc il y a probablement eu quelques informations utiles acquises là aussi. »

 

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« Nous pouvons définitivement être heureux avec le résultat d’aujourd’hui. Dans le dernier tour de Q3, les virages 1 et 3 n’étaient pas les meilleurs, donc je savais que le reste du tour devait être parfait. J’étais en baisse sur le premier et le deuxième secteur, alors j’ai poussé fort dans le dernier et ça a payé. C’était une bonne séance et bien sûr, c’est bon d’être à nouveau proche des Ferrari. Cette saison, jusqu’à présent, la voiture a été bonne en course par rapport aux qualifications où nous avons été plus faibles, alors j’espère que demain nous pourrons être compétitifs dans le sprint. »

Sergio Perrez, #11, P13 :

« C’était une journée délicate, en partant de la FP1 pour les qualifications, les choses n’étaient pas très bonnes, donc il faut un peu de compréhension de notre part et j’espère que demain nous pourrons récupérer. La voiture a été par intermittence pendant la journée et pendant les qualifications, je n’ai pas été capable d’entrer dans le rythme. C’est décevant de perdre la quatrième place, les limites de la piste sont très serrées ici cette saison, mais il est frustrant que l’équipe n’ait pas été informée que mon temps au tour avait été supprimé pendant la Q2. Nous avons le Sprint demain pour rattraper le retard et une longue course devant nous, nous devons garder la tête basse et pousser fort pour progresser et nous mettre en bonne position pour dimanche. »

Christian Horner :

« Obtenir la pole aujourd’hui est un excellent résultat pour Max, il était juste un peu plus rapide dans le dernier virage et cela a fait la différence ; avoir trois voitures dans un dixième de seconde est incroyable. Ferrari semble très forte en ce moment, nous l’avons vu après leur victoire à Silverstone et tout au long de la saison, donc obtenir la pole aujourd’hui était extrêmement précieux.  C’est génial d’être de retour en Autriche, l’équipe adore courir ici et le soutien que nous recevons est incroyable, la passion est grande mais ne doit pas se transformer en railleries envers nos adversaires. Nous pensons que la pénalité pour Checo était très dure et aurait dû être traitée avant la Q3 pour nous permettre d’améliorer nos performances ultérieures. Il fera de son mieux demain depuis la P13 et essaiera de nous mettre dans une meilleure position pour la course de dimanche. »

Ferrari

Moqué par des millièmes dans le sprint au Spielberg

Les qualifications pour le Grand Prix d’Autriche – sur le deuxième circuit le plus court de la saison – ont offert le grand spectacle habituel avec les pilotes en tête du classement séparés par quelques millièmes seulement. Pour la Scuderia Ferrari, la fin heureuse a été manquée de peu : Charles Leclerc dans la course Sprint de demain à 16h30 – 100 km égalent 24 tours – partira de la deuxième position, à seulement 29 millièmes de Max Verstappen, et à ses côtés il aura son coéquipier Carlos Sainz, qui a terminé à 82 millièmes de la pole.

Q3. La phase qui a défini les dix premières positions sur la grille a été particulièrement animée. Lors de son premier tour lancé, Charles a signé un 1’05″183 après avoir trouvé Lewis Hamilton sur son chemin et perdu une poignée de millièmes qui l’ont empêché de battre le temps de Verstappen (1’05″092). Carlos a arrêté les chronomètres à 1’05″300. La séance a ensuite été suspendue deux fois par des drapeaux rouges provoqués par les accidents de Lewis Hamilton et George Russell, et a repris alors qu’il ne restait qu’un peu plus de deux minutes et demie à jouer. À ce moment-là, tous les pilotes ont pris la piste avec de nouveaux pneus tendres et les deux Ferraristi se sont améliorés : Charles est descendu à 1’05″013, Carlos à 1’05″066. La pole est donc occupée par Verstappen en 1’04″984.

Sprint. Avec la grille de départ définie aujourd’hui, la deuxième course Sprint de la saison va commencer – après celle d’Imola, qui a vu une première ligne identique – dont le résultat définira les positions pour la grille du Grand Prix prévu pour dimanche à 15h. Demain à 12h30, il y aura la deuxième séance d’essais libres dans laquelle le travail sera fait à la fois pour la course plus courte et pour la course de 71 tours, égale à 306,452 km.

Charles Leclerc #16, P2 :

« C’était une qualification très serrée, mais malheureusement Max nous a devancé d’un cran aujourd’hui. Ce n’était pas facile de remettre les pneus en température après le deuxième drapeau rouge, et en fait j’avais un peu de sous-virage et mon tour n’était pas parfait. C’est dommage, mais ce n’est que vendredi et c’est dimanche qui compte vraiment.

Demain, il sera important de travailler sur le style de conduite lors de la deuxième séance d’essais libres, puis de passer à l’attaque lors du Sprint. « 

Carlos Sainz #55, P3 :

« Les qualifications ont été positives – nous les avons vraiment manquées de peu ! Nous avons pu progresser tout au long de la séance et réaliser un bon tour à la fin. Les premiers virages étaient assez difficiles car pendant le deuxième drapeau rouge, les pneus avaient perdu beaucoup de température.

En finale, nous avons manqué un meilleur résultat de moins d’un dixième, donc je m’attends à ce que la course Sprint de demain et le Grand Prix de dimanche soient très serrés. Nous avons un bon rythme, nous allons nous préparer du mieux que nous pouvons pour nous battre pour un autre bon résultat. »

Laurent Mekies, directeur de course :

« Nous savions que les qualifications allaient être très serrées avec un tête-à-tête entre nous et nos rivaux. Nous avons fait beaucoup de travail après les essais libres de ce matin pour optimiser notre package et nous étions suffisamment compétitifs pour pouvoir nous battre pour la pole à quelques millièmes près. Nous n’avons pas réussi à décrocher la première place mais quand les différences sont si faibles, cela peut arriver, cela fait partie du jeu. Nous allons essayer de le gagner en course.

Après tout, il s’agit d’un très long week-end, avec une course de 400 km en deux parties. Nous avons vu que le potentiel est là et je dirais que nous sommes partis du bon pied. Maintenant, nous, ici sur le circuit, et nos collègues à Maranello, avons un défi très fascinant devant nous : l’écart avec nos rivaux est minime, donc ce dont nous avons besoin pour inverser le résultat d’aujourd’hui peut être trouvé dans chaque détail. Nous ferons tout notre possible pour mettre nos pilotes en position d’extraire encore plus de performances de leurs F1-75. »

pht. Scuderia Ferrari

Alpine

Esteban et Fernando sont sixièmes et neuvièmes lors des qualifications avant le Sprint autrichien.

BWT Alpine F1 Team prendra le départ demain de la deuxième course qualificative de la saison 2022 du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA avec Esteban Ocon en sixième position sur la grille de départ et Fernando Alonso en neuvième position après une excellente qualification vendredi en Autriche.

Il s’agit de la cinquième apparition de l’équipe en Q3 avec les deux voitures cette année. Tous les yeux sont maintenant tournés vers les 24 tours de la qualification Sprint de demain sur le circuit court mais rapide de Spielberg.

Avec une seule séance d’essais pour préparer les voitures plus tôt dans la journée, l’équipe a opté pour les pneus Pirelli Medium lors de la première séance d’essais libres, gardant les Softs pour les qualifications et le reste du week-end.

Les deux pilotes ont montré un rythme prometteur dès le début de la Q1, Fernando progressant en quatrième position et Esteban en treizième, bien à l’intérieur des places de barrage.

En Q2, Esteban est passé d’un temps de 1min 06.488secs sur son premier tour à un temps de 1min 05.993secs sur son avant-dernier tour pour passer en Q3 en huitième position. Fernando s’est également qualifié pour la Q3 – pour la neuvième fois de la saison – légèrement à la traîne de son coéquipier.

Esteban a continué à montrer des améliorations et son chrono de 1min 05.779secs en Q3 l’a vu frapper à la porte du top six. Fernando est sorti large au virage 1 sur son premier effort et a subi des dommages sur le côté gauche du plancher de sa A522.

Après le premier drapeau rouge pour Lewis Hamilton, Fernando a réalisé un temps de 1min 06.103secs pour se placer en septième position, derrière Esteban. Un deuxième drapeau rouge pour George Russell a retardé les procédures avant qu’Esteban n’améliore son temps de 0,053 secondes pour consolider sa sixième place, Fernando faisant un temps de 1 minute 06.103 secondes pour prendre la neuvième place.

Les qualifications sprint de demain débuteront à 16h30 heure locale, les essais libres 2 ayant eu lieu plus tôt dans la journée à 12h30.

Esteban Ocon, #31, P5 :

 » Je suis très satisfait de notre résultat en qualification aujourd’hui en terminant à la sixième place. J’ai eu l’impression que la voiture s’est vraiment animée en Q2 et Q3 après des essais libres et Q1 assez difficiles. Nous sommes en bonne position pour la qualification Sprint de demain et nous espérons que nous pourrons d’abord solidifier notre position sur la grille pour la course principale et ensuite prendre quelques points précieux. Il y a de la place pour l’amélioration, et nous devons encore évaluer la voiture avec un carburant élevé, ce que nous ferons demain lors des essais libres 2. Je suis optimiste, je pense que nous pouvons faire deux bonnes courses et, pour cela, nous devons rester concentrés. »

Fernando Alonso, #14, P8 :

« La voiture s’est sentie très compétitive aujourd’hui et c’était bien d’être à nouveau en Q3. Cependant, j’ai eu un plancher cassé après avoir fait une sortie large dans mon premier tour en Q3, donc nous avons perdu un peu de performance avec ce dommage. Je pense qu’avant ces dégâts, nous pouvions viser les cinq ou six premières places aujourd’hui, ce qui aurait été génial pour le Sprint de demain. De la neuvième place, notre objectif sera de récupérer quelques places demain, et je suis sûr que nous pouvons le faire. De manière générale, ce vendredi a été compétitif pour nous, alors j’espère que nous pourrons nous amuser lors des qualifications du Sprint et de la course de dimanche après-midi et remporter quelques gros points. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« Nous pouvons être relativement satisfaits de la performance des qualifications d’aujourd’hui avec Esteban en sixième et Fernando en neuvième. En regardant le déroulement de la séance, je pense que les sixième et septième places étaient probablement les meilleures que nous aurions pu obtenir si les choses avaient tourné en notre faveur, mais c’est comme ça que ça se passe parfois. Esteban a été solide aujourd’hui et s’est amélioré tour après tour, séance après séance, ce qui lui a permis de bien progresser jusqu’à son dernier tour en Q3. Fernando peut s’estimer un peu malheureux après avoir endommagé le plancher lors de son premier run en Q3, ce qui a compromis certaines performances. Nous allons, bien sûr, être en mesure de réparer cela avant le Sprint de demain. Nous sommes heureux de la façon dont la voiture s’est comportée aujourd’hui et nous sommes en bonne position pour marquer des points avec les deux voitures lors des qualifications du Sprint de demain et de la course de dimanche. »

Mercedes

Une séance de qualification difficile pour le Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team avec deux accidents en Q3 – mais un rythme encourageant est de bon augure pour les courses de ce week-end.

  • Poursuivant les progrès constatés à Silverstone, la W13 a montré des performances compétitives sur un seul tour aujourd’hui avec les deux pilotes à Spielberg.
  • Lewis était sur la bonne voie pour améliorer son temps au tour en Q3 quand un snap à l’entrée du virage sept lui a fait perdre l’arrière et s’est écrasé.
  • Après le drapeau rouge pour l’accident de Lewis, George était sur la bonne voie pour améliorer son temps lorsqu’il a perdu l’arrière de la voiture à l’entrée du virage dix, après avoir été déstabilisé sur la bordure de sortie du virage neuf.
  • Bien qu’aucune des deux positions de départ ne reflète le plein potentiel de la voiture, et qu’il y ait beaucoup de travail à faire pour reconstruire les deux machines, l’équipe est optimiste et pense que nous pouvons fournir un bon rythme dans le Sprint et le Grand Prix.

Alfa Romeo

Spielberg, 8 juillet 2022 – Alfa Romeo F1 Team ORLEN a connu un vendredi difficile sur le Red Bull Ring, Valtteri Bottas et Zhou Guanyu s’étant qualifiés pour le Grand Prix d’Autriche respectivement en P13 et P18. La 11ème manche du championnat de Formule 1 comprend un Sprint demain, dont les résultats détermineront les positions finales sur la grille de départ pour la course de dimanche.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« C’est une journée difficile pour nous en qualification, avec Valtteri en P13 et Zhou en 18ème. La voiture n’était pas à son équilibre optimal, et sur un circuit aussi court, avec des marges aussi faibles entre les équipes du milieu de peloton, ne pas être à 100% signifie que l’on finit par manquer les premières places. La course de sprint de demain est une opportunité de secouer un peu l’ordre et j’espère que nous pourrons gagner quelques places avec les deux pilotes avant la course de dimanche. C’est un circuit où les dépassements sont possibles et où nous avons eu beaucoup d’action les années précédentes, même avant l’arrivée de la nouvelle génération de voitures, donc nous allons tout donner pour ramener un résultat positif et nous mettre en bonne position pour dimanche. »

Valtteri Bottas, #77, P12 :

 » Le sentiment avec la voiture n’était pas trop mauvais, mais évidemment ce n’est pas là où nous voulons être. C’était serré au milieu du peloton, je manquais un peu d’adhérence et de vitesse de pointe et ce sont les principaux problèmes en termes de temps au tour. Néanmoins, les tours étaient bons et je suis confiant dans le rythme que nous pouvons avoir en course. Je partirai en fond de grille dimanche, mais il y a encore des points à gagner demain et nous donnerons tout ce que nous avons pour en ramener. »

Zhou Guanyu, #24, P18 :

« Aujourd’hui a été une journée assez frustrante pour moi : J’ai eu du mal avec les pneus dans le premier tour sur un circuit court comme celui-ci. Les pneus fonctionnaient beaucoup mieux lors du deuxième tour, mais même si j’ai légèrement amélioré mon temps au tour, je n’avais toujours pas l’adhérence que je voulais et cela nous a fait sortir en Q1. La voiture a évidemment été construite nouvellement et, n’ayant eu qu’une seule séance pour s’y préparer et s’y adapter, cela n’a pas été le plus facile pour moi non plus. Néanmoins, la voiture semble bien fonctionner, nous avons juste manqué de performance aujourd’hui. C’est mon deuxième week-end de Sprint en tout, et je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’expérimenter le précédent à Imola, car j’ai été sorti dans le premier tour, mais j’espère que nous aurons un bon week-end demain et que nous remonterons sur la grille avant dimanche, afin de pouvoir nous battre pour les points. Je pense que tout est ouvert pour nous, nous devons juste comprendre ce qui n’a pas marché aujourd’hui et nous améliorer à partir de ça. »

pht. Alfa Romeo

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Nous apprécions toujours le défi d’un vendredi d’épreuve sprint et aujourd’hui n’a pas fait exception. La FP1 a été un peu perturbée et nous avons également dû nous concentrer sur la préparation de la course, de sorte que nous n’avons pas appris grand-chose de plus sur les nouvelles pièces que nous avons introduites sur la voiture d’Alex à Silverstone. Cependant, les commentaires des pilotes continuent d’être positifs et bien que nous sachions qu’il y a encore beaucoup à faire pour comprendre – et optimiser – le nouveau package, nous sommes confiants que nous avons fait un pas en avant depuis le Canada.

Les qualifications sont souvent délicates au Red Bull Ring avec 20 voitures qui se battent pour leur position sur une piste d’à peine 4 km de long. Heureusement, la Q1 s’est déroulée sans encombre, les deux pilotes ayant eu la plupart du temps des tours clairs et trois bonnes occasions de faire un chrono. Alex a su tirer le meilleur parti de cette opportunité et des nouvelles pièces et s’est qualifié pour la Q2, terminant à la 12ème place. Il a encore une fois très bien conduit et a poussé fort sur ses nouveaux pneus à la fin de la Q2. La voiture de Nicholas est plus lourde que celle d’Alex ce week-end et il est évident qu’il roule toujours avec les spécifications de la voiture du Canada, mais malgré cela, il a encore une fois bien piloté, s’appuyant sur sa performance impressionnante sur le mouillé le week-end dernier. Son équipe a travaillé très dur pour tirer le maximum de sa voiture aujourd’hui et bien qu’ils aient réussi à cet égard, ils ont hâte de mettre la main sur le nouveau package en France.

Grâce au travail et au dévouement de l’équipe de Grove, qui a travaillé sans relâche pour s’assurer que nous avions suffisamment de pièces disponibles en Autriche, nous avons eu une journée agréable aujourd’hui. Cependant, il reste encore deux jours à courir et de nombreuses occasions de gagner et de perdre des places ; bien que les voitures soient maintenant au Parc Ferme, nous avons encore beaucoup de travail à faire si nous voulons maximiser nos chances dans la course de vitesse et le grand prix.

Alex Albon, #23, P11 :

Je suis très heureux. Tout d’abord, l’équipe a fait un excellent travail pour tout préparer après les dégâts de Silverstone ; ils ont travaillé sans relâche à l’usine et ici sur le circuit, alors les remercier avec une P12 est formidable. Nous avons évidemment apporté une mise à niveau et c’est agréable de voir la performance augmenter grâce à elle et j’espère que nous pourrons progresser chaque week-end. Nous n’étions qu’à un dixième de la Q3 – c’est presque frustrant car vous pouvez toujours penser à des endroits que vous auriez pu améliorer – mais je suis très heureux. Je pense que tout est à jouer pour demain.

Nicholas Latifi, #6, P19 :

Même si la position et le temps au tour n’étaient pas assez bons, je me sentais bien derrière le volant, reprenant ce que j’avais ressenti à Silverstone. J’ai fait une erreur dans le virage 3 mais avec ça, mon temps au tour et ce que l’amélioration devrait donner, je devrais être un peu plus lent que l’autre voiture. Je pense que je suis exactement là où je dois être, donc pour moi c’est deux bonnes qualifications d’affilée, ce qui est bien. Honnêtement, je suis heureux de cela parce que je sais ce que l’écart devrait être et où nous devons être. La voiture a encore du mal ici, mais je suis heureux d’avoir trouvé un peu plus de maniabilité. Je suis plus optimiste pour le Sprint malgré le manque de rythme. J’espère que nous aurons quelques opportunités demain.

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P10 :

« Je suis assez content d’aujourd’hui, nous n’avons pas eu d’améliorations depuis quelques courses, donc nous savons que par rapport aux autres voitures, nous avons eu un peu plus de difficultés ces derniers temps. C’est toujours frustrant de manquer la Q3 par une si petite marge, mais je dois dire que je suis content de mon tour, il était assez propre et j’ai pu le mettre ensemble pour la Quali aujourd’hui. Nous partons juste en dehors du top 10 pour le Sprint de demain, donc nous sommes en bonne position pour progresser et espérer entrer dans les points dimanche. Nous devons travailler davantage, car nous ne pouvons pas être satisfaits de la performance globale, mais nous savons que nous avons quelques améliorations à venir, donc si nous sommes en mesure d’améliorer à partir de cette base actuelle, alors nous devrions être assez compétitifs dans les courses à venir. »

Yuki Tsunoda, #22, P14 :

« Je suis vraiment déçu de la journée d’aujourd’hui. J’étais content de l’équilibre de la voiture et de la façon dont nous progressions en Quali, mais malheureusement, lors de mon dernier effort en Q2, mes pneus étaient froids, j’ai eu un gros snap au virage 1, cela a ruiné mon tour, donc je n’ai pas pu progresser davantage. Je pense que le rythme de la voiture était assez bon et que nous avions une chance de passer en Q3 aujourd’hui, donc c’est vraiment dommage. »

Jonathan Eddolls (Ingénieur de course en chef) :

« Nous sommes en Autriche pour notre deuxième épreuve de sprint de la saison et, comme il est typique pour ce format, notre vendredi a été une journée très chargée ! Nous entrons dans le Parc Fermé dès que nous quittons les stands pour les qualifications, donc nous devons faire tout notre travail de réglage dans la session FP1 d’une heure – sur un week-end typique, nous avons normalement les trois sessions d’essais pour compléter cela. Donc, nous avons gardé la voiture sur la piste pour autant de courses que possible, avec des changements minimes entre les courses. La séance a été utilisée pour comprendre l’équilibre général de la voiture et pour vérifier les températures stabilisées sur un parcours durable. Le vent fort a rendu les choses assez difficiles, l’équilibre étant différent d’un virage à l’autre. De plus, il y a beaucoup de déformation dans la piste, donc le blocage des freins a rendu certains virages incohérents, en particulier T3.

Avant les qualifications, nous savions que la compétitivité n’était pas suffisante pour la Q3 et en fait, avec la piste courte, nous étions proches de la limite de la Q1, donc nous avons choisi de faire trois essais en Q1. Cela a bien fonctionné et les deux pilotes sont passés en Q2. Cela signifiait que nous n’avions plus qu’un seul nouveau jeu de pneus Softs, donc nous avons fait le premier chrono avec les pneus usagés, avant de monter le nouveau pneu pour le dernier tour. Le grip était là, et Pierre a mis ses meilleurs secteurs ensemble pour finir P11, à seulement 9ms d’une place en Q3. Le tour de préparation de Yuki ne s’est pas déroulé comme prévu, il a donc eu des pneus froids au départ de la T1, il a dû interrompre son tour et a malheureusement terminé la séance en P14, avec le temps de pneu usé. Malgré tout, la performance a été légèrement meilleure que ce à quoi nous nous attendions, donc nous ferons tout ce que nous pouvons dans le Sprint demain pour faire progresser les deux voitures. »

pht. Red Bull

McLaren

« Le premier jour de cet événement Sprint a été difficile »

Lando Norris, #4, P15 :

« Les qualifications ont été difficiles. Nous aurions dû être en Q3 mais nous avons eu quelques problèmes aujourd’hui qui ne nous ont pas permis de pousser autant que nous aurions dû le faire, ce qui est décevant. J’ai eu un problème de freinage en qualification qui m’a empêché de pousser en toute confiance et de réaliser un tour représentatif. Les problèmes techniques nous ont fait tomber aujourd’hui, mais cela arrive parfois. Nous allons travailler dur pour les résoudre, revenir plus forts demain et essayer de gagner quelques places dans le Sprint avant le Grand Prix de dimanche. »

Daniel Ricciardo, #3, P16 :

« Être sorti en Q1 n’est jamais agréable, et ce n’est pas ce que nous voulions ici. Nous avons eu quelques problèmes à résoudre après une FP1 perturbée, mais pas assez pour nous faire sortir en Q1, donc je ne veux pas utiliser cela comme une excuse. Nous sommes simplement toujours un peu en dehors du rythme, et sur un tour aussi court, avec tout si proche, ça vous coûte. 30 millisecondes m’auraient mis en Q2, les marges sont si petites. Les temps au tour sont ce qu’ils sont. Nous devons travailler dessus maintenant. Nous avons un long week-end devant nous, donc je me concentre pour saisir les opportunités quand elles se présentent. Nous aurons une chance demain dans le Sprint pour gagner quelques places et ensuite une chance le dimanche où la plupart des points sont distribués. Nous regarderons le reste du week-end et nous nous efforcerons de l’améliorer. »

ANDREA STELLA, Directeur exécutif, Racing :

« La première journée de cette épreuve Sprint a été difficile, avec de nombreux problèmes qui ont eu un impact à la fois sur notre préparation pour les qualifications, et sur notre performance de qualification elle-même. Heureusement, cette épreuve est longue. Du côté de Daniel, nous avons eu une FP1 compromise qui a perturbé sa préparation pour les qualifications. Avec des marges très fines déterminant la progression vers la Q2, et l’élimination en Q1, chaque dixième de performance que nous pouvons extraire de la voiture peut faire toute la différence. Avant d’avoir un problème avec son système de freinage, Lando a démontré que notre voiture avait le rythme pour être en Q3 et se battre en tête du peloton, donc nous ferons de notre mieux ce soir pour résoudre nos problèmes et être prêts à nous battre pour les points demain dans le Sprint et dimanche dans le Grand Prix d’Autriche. »

Aston Martin

Mike Krack : Lance et Sebastian vont tout faire pour maximiser chaque opportunité.

Lance Stroll, #18, P :

« C’est toujours un défi ici avec les limites de la piste. Mais malgré cela, nous n’avons pas eu le rythme nécessaire pour passer en Q2 aujourd’hui. Évidemment, nous allons essayer de récupérer quelques places dans le Sprint demain, et notre rythme semble correct après les essais libres plus tôt, donc il y a encore beaucoup à jouer ce week-end. »

Sebastian Vettel, #5, P20 :

« C’était une honte de voir mon chrono supprimé pour avoir dépassé les limites de la piste. J’avais déjà perdu un peu de temps au premier virage, donc c’était effectivement une double pénalité. Malgré tout, nous n’avions pas le rythme aujourd’hui pour passer à la partie suivante des qualifications – mais il y a beaucoup d’opportunités dans la course Sprint de demain et nous espérons partir en meilleure position pour le Grand Prix de dimanche. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Nous avons poussé fort en qualification aujourd’hui, mais il n’y avait plus de temps à trouver dans la voiture. Néanmoins, ce n’est encore que vendredi – nous avons le Sprint demain et nous avons prouvé récemment que nous pouvons faire une course forte. Il y a encore beaucoup à jouer, et Lance et Sebastian vont tous les deux pousser fort pour maximiser chaque opportunité avant dimanche. »

 

Haut du site