Verstappen matte les Mercedes et remporte le GP du 70e anniversaire de la F1

Posted by

« Une super journée… et une super stratégie ! » a-t-il déclaré.

Auteur d’une course parfaite, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a décroché sa première victoire de la saison à l’occasion du Grand Prix du 70e Anniversaire de la Formule 1 disputé sur le circuit de Silverstone et a ainsi mis un terme (enfin)  à l’hégémonie Mercedes.

Le jeune pilote néerlandais a réalisé un authentique exploit en devançant les Mercedes invincibles du Britannique Lewis Hamilton, deuxième à 11.326 secondes, et du Finlandais Valtteri Bottas, troisième à 19.231 secondes, pour aller décrocher son neuvième succès en F1.

Un GP bien mérité pour Max. Pht. Mark Thompson/Getty Images

Efficace au niveau de sa gestion des pneus, Max Verstappen a aussi réalisé le dépassement parfait sur Valtteri Bottas (Mercedes) pour prendre la tête de l’épreuve peu après la mi-course, suite au premier de ses deux changements de gommes. Du grand art !

Race winner Max Verstappen. Pht. Bryn Lennon/Getty Images

« En début de course, j’ai essayé de mettre les Mercedes sous pression, et ils ont été obligés de rentrer rapidement aux stands, a analysé après le Grand Prix Max Verstappen. La voiture avait vraiment un bon rythme, et j’ai pu tout donner du début à la fin. On a vraiment passé une super journée… grâce à notre super stratégie ! Tout a été parfait de notre côté, on a réalisé une course incroyable. Mais j’avoue que je ne la voyais pas venir, cette première victoire à Silverstone ! On n’a pas tous les jours l’opportunité de battre les Mercedes. On va bien la fêter celle-ci ! »

Le Néerlandais en est presque surpris. « Je ne l’avais pas vu venir. Mais dans le premier relais j’ai vu qu’on était très bien avec les pneus, on n’a vraiment eu aucun problème. La question restait de savoir ce qui allait arriver à  Mercedes. »

Bottas et Hamilton, les Mercedes termineront dans cet ordre inversé 2 et 3e. pht. LAT Images

L’écurie allemande a connu de gros souci, a cherché à aller le plus loin possible mais a dû s’arrêter. « A partir de ce moment-là j’ai pu suivre mon propre rythme, j’ai continué à attaquer. On a réussi, c’est incroyable de gagner ici, tout était fluide, la stratégie a fonctionné, tout s’est déroulé parfaitement » sourit Verstappen.

Charles Leclerc termine à une inespérée 4e place. Scuderia Ferrari Press Office

Le pilote Red Bull est le premier à faire tomber Mercedes cette saison, à l’occasion du cinquième grand-prix. « Jusqu’ici, on n’avait eu aucune opportunité de les pousser. Aujourd’hui c’était possible et j’ai voulu leur mettre la pression au maximum. »

Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), n’a procédé qu’a un seul changement de pneus au contraire de ses adversaires, et a terminé à une très belle quatrième place (+29.289), devant le Thaïlandais Alex Albon (Red Bull), cinquième (+39.146) revenu du diable vauvert.

Le thaïlandais Albon, auteur d’une remonté comme il en a le secret fini 5e. Pht. Ben Stansall/Pool via Getty Images

Vainqueur ici même du Grand Prix de Grande-Bretagne la semaine dernière, Lewis Hamilton conserve la tête du classement général (107 points) avec trente longueurs d’avance sur Max Verstappen (77). Valtteri Bottas rétrograde à la troisième place avec 73 unités.

L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), en délicatesse depuis le début du week-end, est lui parti en tête-à-queue d’entrée de jeu et s’est retrouvé en fond de classement.

Nico Hulkenberg, il lui a été ordonné de faire un arrêt supplémentaire ???. Pht. Andy Hone/LAT Images

Hulkenberg ayant réalisé le 3e temps aux qualifs, fondait de gros espoirs pour cette course, mais il ne termine que 7e, alors que certains pensaient que Racing Point lui avait signifié un troisième arrêt pour que Lance Stroll puisse grappiller quelques points en vue du championnat du monde, l’Allemand a donné une toute autre version.

« J’avais besoin de pneus neufs. Mes pneus arrière étaient cloqués, je ressentais de fortes vibrations. Il ne restait plus que sept ou huit tours mais je sentais que je ne pouvais pas rallier l’arrivée. Je ne sais pas pourquoi cette situation était aussi alarmante car mon deuxième relais s’était bien déroulé. J’avais pu contrôler mon rythme et les pneus ».

Balayant toute polémique d’un revers de la main, Nico Hülkenberg se dit au top et prêt à enchaîner : « Physiquement, je me sens en pleine forme, je pourrais enchaîner de suite avec un autre Grand Prix ! ». Reste à voir maintenant si Sergio Pérez fera son retour à Barcelone le week-end prochain.

Le départ. Pht. Andy Hone/LAT Images

Le sixième rendez-vous de la saison, ce sera déjà dimanche prochain, le 16 août, sur le circuit de Barcelone.

Les pits stop
Les meilleurs tours

La course ici

Les meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici