USA, Hamilton s’impose, Mercedes titré à Austin (F1)

Posted by

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté son 62ème Grand Prix à Austin, aux Etats-Unis. Il s’impose devant Sebastian Vettel (Ferrari) et Kimi Raikonnen (Ferrari) et fait donc un nouveau pas vers un quatrième titre. Alors qu’il reste trois courses cette saison, il possède 66 points d’avance sur Sebastian Vettel.

Hamilton s’impose, Mercedes titré. pht. Wolfgang WilhelmMercedes

Avec cette victoire, il offre à Mercedes le titre constructeurs.
Suit à un excellent départ Vettel prend la tête au premier virage, dépassant son concurrent direct Lewis Hamilton. Mais, sitôt le DRS disponible, Hamilton reprenait l’ascendant. Grâce à ce nouveau succès, le triple champion du monde britannique porte son avance comptable à 66 points à trois manches de la fin de saison. Plus important pour son employeur, Mercedes devient champion du monde Constructeurs pour la quatrième fois consécutive.

Vettel malgré un bon départ n’a rien pu faire face à la puissance de Mercedes, mais il réalise le meilleur tour en 1’37’766.  FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

« Quand j’ai vu que Sebastian avait pris un meilleur départ que moi, je me suis demandé comment la course allait se dérouler » A déclaré Lewis Hamilton, « Mais même après cela, je n’ai jamais vraiment fait un pas en arrière, c’était plutôt un pas de côté pour réfléchir à une nouvelle approche. J’ai vu que je parvenais à rester assez proche et dans un premier temps je me suis dit que j’allais attendre qu’il rentre aux stands. Mais j’ai constaté qu’il poussait trop dans certains virages et qu’il allait vraiment dégrader ses pneus. S’il avait un peu baissé le rythme et que ses pneus n’étaient pas autant montés en température, il m’aurait gardé derrière. Il ne l’a pas fait et je me suis dit “c’est ma chance“. C’est un super sentiment d’être tellement en confiance. Merci à toute l’équipe. »
Au cinquième tour justement, Hulkenberg abandonne, tout comme l’année dernière à Austin. Ricciardo, Werhlein, et Alonso font aussi parti des abandons.

Vettel réalise un départ musclé. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

Après le premier arrêt des pilotes aux stands aux alentours du vingtième tour, Hamilton reprend sa place même s’il voit Vettel se rapprocher. Les tours suivants sont largement dominés par Hamilton qui prend de plus en plus d’avance sur ses poursuivants.
« Je ne suis pas heureux du résultat » déclare Vettel « Je n’ai pas encore fait de calcul pour la suite, je ne suis pas venu ici avec une calculette en poche donc je ferai la même chose à Mexico. Je pense que l’on pouvait gagner aujourd’hui, on ne l’a pas fait, c’est décevant… »

Les commissaires de la FIA ont puni Verstappen qui a réalisé pourtant une fanstastique remontée. pht. Red Bull

Raïkonnen parvient à dépasser très intelligemment Bottas à un peu plus de 20 tours de l’arrivée. Vettel est quatrième à ce moment de la course, il n’est alors toujours pas question de titre pour Hamilton ce dimanche.
Sebastian Vettel qui passe Valteri Bottas à cinq tours de l’arrivée, et son coéquipier deux tours plus tard. L’Allemand se retrouve donc sur la deuxième marche du podium derrière le Britannique.

Très belle performance de Carlos Sainz Jr avec la Renault. Pht. Renault Sport F1

Verstappen prend le dessus sur Kimi Raïkonnen en toute fin de Grand Prix mais il dépasse les limites de la piste, il est donc pénalisé de cinq secondes. Le Finlandais reste donc sur le podium.
Verstppen est très remonté contre les commissaires sportifs de la FIA « Les stewards sont des idiots. Durant tout le week-end, tout le monde sort trop large et personne ne dit rien au sujet des limites de la piste et ici en fin de course je dépasse le tracé de 5 ou 10 centimètres, tout le public a adoré mon dépassement et je suis pénalisé. Bottas a fait la même chose avec moi en début de GP. Je ne suis pas contre le fait qu’on me donne une pénalité, mais il faut être cohérent et le faire avec tout le monde. Les commissaires tuent le sport en faisant ça. S’ils continuent comme cela, il y aura autant de spectateurs ici qu’en Malaisie. » Il faut reconnaître qu’il y a du vrai.

Usain Bolt fait le show avec Lewis Hamilton. pht. Steve Etherington/Mercedes

Le Français Esteban Ocon (Force India) a une nouvelle fois délivré une course solide. Parti 7e, il a résisté à la pression exercée par son équipier Sergio Pérez (8e) et Carlos Sainz Jr (Renault 7e) pour terminer aux portes du Top 5. Le pilote espagnol a d’ailleurs réalisé un flamboyant dépassement sur Sergio Pérez à l’extérieur d’une longue courbe rapide.

Podium. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

L’autre tricolore, Romain Grosjean (Haas), termine 14e.

GP des USA ici

Meilleurs tours ici

Mercedes Champion constructeurs. Steve Etherington/Mercedes

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici