NTT Indycar, O’Ward s’impose à Detroit dans la course 2 et prend la tête du Championnat

Posted by

Pato O’Ward a pris la tête du championnat NTT INDYCAR SERIES grâce à une course solide, dépassant Josef Newgarden à trois tours de la fin pour remporter la Chevrolet Dual in Detroit Race 2, dimanche à Belle Isle Park.

 Pato O’Ward, vainqueur et en tête du Championnat

O’Ward, 22 ans, est devenu le premier double vainqueur de la saison dans la NTT INDYCAR SERIES, après que les sept premières courses se soient ouvertes avec différents vainqueurs. Il avait remporté la XPEL 375 le 2 mai au Texas Motor Speedway.

Le pilote mexicain, O’Ward, parti 16ème, s’est détaché de la Chevrolet Hitachi Team Penske n°2 de Newgarden, double champion de la série, après le passage décisif de sa Chevrolet Arrow McLaren SP n°5, pour s’imposer avec 6’’7595 d’avance. Il mène le championnat avec un point d’avance sur Alex Palou, qui a terminé troisième sur la Honda The American Legion n°10.

O’Ward P1

O’Ward a dédié sa victoire à son coéquipier Felix Rosenqvist, contraint de ne pas participer à cette course en raison d’un accident dans la course 1 samedi, et à Mansour Ojjeh, actionnaire de longue date de McLaren Racing, décédé le 6 juin.

 » J’ai parlé à Felix ce matin, et l’important est qu’il aille bien, mais je lui ai dit :  » Je vais gagner pour toi « , a déclaré O’Ward. « Donc, c’est pour lui et pour Mansour. »

Colton Herta a terminé quatrième sur la Honda Gainbridge n°26. Graham Rahal s’est classé cinquième sur la Honda n°15 de United Rentals – identique à son résultat de samedi dans la course 1.

Josef Newgarden, P2

Marcus Ericsson, vainqueur de la Course 1 de Detroit, a terminé neuvième sur la Honda n°8 de Huski Chocolate Chip Ganassi Racing, ralenti par un contact avec la Chevrolet n°21 de Rinus VeeKay lors d’un duel au 15ème tour.

Start of Race 2

La course d’O’Ward était époustouflante depuis la 16ème position de départ. Il a dépassé six voitures et s’est hissé à la 10e place dans les cinq premiers tours alors qu’il roulait avec les pneus Firestone alternatifs « rouges ».

 Alex Palou, P3

Mais le charismatique O’Ward a gardé ses meilleures manœuvres pour la fin.

Romain Grosjean s’est arrêté sur la piste avec un petit feu dans son frein avant gauche au 59e tour, déclenchant le dernier des trois ralentissement sur tout le circuit de la course. Lors du redémarrage au 63e tour, O’Ward était cinquième derrière Newgarden, Herta, Palou et Rahal.

Mais O’Ward plonge sur Rahal dans le premier virage pour prendre la quatrième place, puis dévore Palou et Herta pour la deuxième place avec des manœuvres muclées, mais propres, dans le même tour.

Colton Herta, P4

Ensuite, O’Ward se dirige vers Newgarden tout en gardant un œil sur ses rétroviseurs pour garder Herta derrière. Herta bloque ses roues en essayant de dépasser O’Ward pour la seconde place à trois tours de l’arrivée, mettant ainsi fin à ses chances de victoire.

O’Ward plonge alors sur Newgarden dans le virage 7 au 68e tour pour prendre la tête et s’envoler vers la victoire. Newgarden a mené 67 des 70 tours, et O’Ward a mené les trois derniers tours du circuit de 14 virages et 2,35 miles.

« Il arrivait comme un train de marchandises », a déclaré Newgarden. « Qu’est-ce que tu vas faire ? Je n’ai rien pu faire. J’avais tellement de patinage. Mes pneus arrière sont morts dans les 10 derniers tours. J’essayais juste d’être agressif, et les redémarrages n’ont pas aidé. Rien de tout cela n’a joué en notre faveur, surtout le premier ralentissement. »

Au départ de la course, Newgarden, auteur de la pole, était l’un des trois pilotes du peloton de 25 voitures à s’élancer en pneus Firestone primaires « noirs », avec son coéquipier Will Power dans la Chevrolet Verizon 5G Team Penske n°12 et James Hinchcliffe dans la Honda Genesys n°29.

Graham Rahal, P5

Ce choix stratégique a forcé Newgarden à étirer son premier relais sur les pneus primaires, plus durs, aussi longtemps que possible, tandis que la plupart des pilotes qui ont démarré sur les pneus Firestone alternatifs « rouges » ont pitché pendant le drapeau jaune créé au premier tour lorsque la Carlin Chevrolet n°59 de Max Chilton est entrée en collision avec l’arrière de la voiture de Hinchcliffe dans le trafic.

Will Power, P6

L’avance de Newgarden a atteint plus de 12 secondes avant qu’il ne s’arrête au 20e tour pour un jeu de pneus primaires. Il voulait courir plus longtemps pour réduire le nombre de tours sur les pneus alternatifs, plus adhérents mais moins durables, en fin de course. Le règlement de l’INDYCAR impose à chaque pilote d’utiliser les pneus principaux et les pneus alternatifs dans les courses sur route et sur circuit.

Scott Dixon, P7

Mais il n’était pas certain que la Chevrolet K-Line Insulators/AJ Foyt Racing n°4 de Dalton Kellett, qui avait calé, puisse être retirée de la piste sans qu’un ralentissement ne soit émis sur l’ensemble du circuit. Newgarden ne voulait pas perdre sa position sur la piste sous le drapeau jaune. Il a donc effectué un pit-stop, même si la voiture de Kellett a ensuite été autorisée à sortir de la piste.

« Rien de tout cela n’a joué en notre faveur, surtout le premier drapeau jaune », a déclaré Newgarden. « Nous avons dû rentrer aux stands parce que nous n’étions pas sûrs qu’ils allaient mettre un ralentissement sur toute la piste, et si nous ne rentrons pas aux stands, nous sommes complètement fichus. Donc, nous avons dû faire sept, huit ou dix tours de plus avec les pneus alternatifs, ce que nous ne voulions pas faire. Cela aurait été beaucoup plus facile pour nous, et c’était notre plan. Mais ça n’a pas marché comme nous le voulions ».

Simon Pagenaud, P8

Newgarden s’est construit une avance de près de 10 secondes sur Herta lors de son deuxième relais, également en pneus Firestone primaires, avant de passer aux pneus Firestone alternatifs légèrement usés lors de son dernier arrêt, au 46e tour.

Cette avance a été réduite à 4’’3 après le dernier arrêt au stand de Newgarden, et Herta a réduit cet écart à 0‘’364 au 52e tour avant que Jimmie Johnson ne glisse dans le premier virage avec sa Honda Carvana Chip Ganassi Racing n°48 au 54e tour, déclenchant le deuxième drapeau jaune sur tout le circuit et plaçant le peloton derrière Newgarden pour un nouveau départ.

« C’est difficile de ne pas être déçu », a déclaré Newgarden. « Je pense que nous avions la voiture à battre. Des ralentissements à la fin, des mauvais pneus à la fin. C’était une stratégie amusante. Je pense que nous nous en sortions bien. C’est juste les drapeaux jaunes qui nous ont tués. Mes pneus arrière étaient foutus, et je n’en avais pas vraiment besoin. On a essayé… »

Classement Race 2 ici

Championnat ici

HighLights, Chevrolet Detroit GP, Race 2

La prochaine course est le REV Group Grand Prix présenté par AMR le dimanche 20 juin à Road America à Elkhart Lake, Wisconsin. L’action sur la piste commence avec les essais à 17h15 le vendredi 18 juin.

Communiqué NTT IndyCar

Pht. NTT IndyCar

English Information

O’Ward Takes Series Lead with Long Drive to Victory in Detroit Thriller

Pato O’Ward took the NTT INDYCAR SERIES points lead with a drive full of championship-caliber mettle, passing Josef Newgarden with three laps remaining to win the Chevrolet Dual in Detroit Race 2 on Sunday at Belle Isle Park.

O’Ward, 22, became the first two-time winner this season in the NTT INDYCAR SERIES after the first seven races opened with different winners. He also won the XPEL 375 on May 2 at Texas Motor Speedway.

Mexican driver O’Ward, who started 16th, powered away from two-time series champion Newgarden’s No. 2 Hitachi Team Penske Chevrolet after the decisive pass in his No. 5 Arrow McLaren SP Chevrolet and drove to victory by 6.7595 seconds. He leads the championship by one point over Alex Palou, who finished third in the No. 10 The American Legion Honda.

O’Ward dedicated his win to teammate Felix Rosenqvist, forced to sit out this race due to a heavy crash in Race 1 Saturday, and longtime McLaren Racing shareholder Mansour Ojjeh, who died June 6.

“I talked to Felix this morning, and the important thing is that he’s OK, but I told him, ‘I’m going to win it for you,’” O’Ward said. “So, this is for him and for Mansour.”

Colton Herta finished fourth in the No. 26 Gainbridge Honda. Graham Rahal placed fifth in the No. 15 United Rentals Honda – identical to his finish Saturday in Race 1.

Detroit Race 1 winner Marcus Ericsson finished ninth in the No. 8 Huski Chocolate Chip Ganassi Racing Honda, slowed by contact with Rinus VeeKay’s No. 21 Sonax/Autogeek Chevrolet in a duel for position on Lap 15.

O’Ward’s charge to the front was breathtaking from the 16th starting position. He passed six cars and jumped to 10th in the opening five laps while racing on the Firestone alternate “red” tires.

But the charismatic O’Ward saved his best maneuvers for last.

Romain Grosjean stopped on course with a small fire in his left front brake on Lap 59, triggering the last of three full-course cautions in the race. On the restart on Lap 63, O’Ward was fifth behind Newgarden, Herta, Palou and Rahal.

But O’Ward dove under Rahal in Turn 1 for fourth and then devoured Palou and Herta for second place with defiant, but clean, maneuvers on the same lap.

Then O’Ward set sail for Newgarden while keeping his eye on his mirrors for Herta’s pressure from behind. Herta locked up trying to pass O’Ward for second with three laps to go, effectively ending his chances for victory.

O’Ward then dove under Newgarden in Turn 7 on Lap 68 for the lead and drove away to glory. Newgarden led 67 of the first 70 laps, with O’Ward pacing the final three trips around the 14-turn, 2.35-mile temporary street circuit.

“He was coming like a freight train,” Newgarden said. “What are you going to do? I just couldn’t do anything. I had so much wheelspin. My rear tires were just shot to death on the last 10 laps. Just trying to be aggressive, and the restarts don’t help you. None of it played into our favor, especially the first caution.”

The race began with NTT P1 Award winner Newgarden as just one of three drivers in the 25-car field to start on Firestone primary “black” tires, joining teammate Will Power in the No. 12 Verizon 5G Team Penske Chevrolet and James Hinchcliffe in the No. 29 Genesys Honda.

That strategy choice forced Newgarden to stretch his first stint on the harder, more durable primary tires as long as possible, while most of the drivers who started on the Firestone alternate “red” tires pitted during the caution created on Lap 1 when Max Chilton’s No. 59 Carlin Chevrolet collided with the back of Hinchcliffe’s car in tight traffic.

Newgarden’s lead built to more than 12 seconds before he pitted on Lap 20 for another set of primary tires. He wanted to run longer to reduce the number of laps on the grippier but less-durable alternate tires late in the race. INDYCAR rules mandate that every driver uses the primary and alternate tires in road and street-course races.

But it was uncertain whether the stalled No. 4 K-Line Insulators/AJ Foyt Racing Chevrolet of Dalton Kellett could be removed from the track without a full-course caution, and Newgarden didn’t want to lose track position pitting under yellow. So, he pitted even though Kellett’s car later was cleared without a full-course caution.

“None of this played into our favor, especially the first caution,” Newgarden said. “We had to pit because we weren’t sure if they were going to go full-course caution, and if we don’t pit, we get completely hosed. So, we had to put an extra seven, eight 10 laps on the (alternate) tires that we didn’t want to. It would have been a lot easier if we kept it cleaner, and that was our plan. But it just didn’t work our way.”

Newgarden built a lead of nearly 10 seconds over Herta during his second stint, also on Firestone primary tires, before pitting for slightly used Firestone alternate tires on his last stop, on Lap 46.

That lead was reduced to 4.3 seconds after Newgarden’s final pit stop, and Herta sliced that gap to .364 of a second on Lap 52 before Jimmie Johnson slid through Turn 1 in his No. 48 Carvana Chip Ganassi Racing Honda on Lap 54, triggering the second full-course caution and packing the field behind Newgarden for a restart.

“It’s hard not to be disappointed,” Newgarden said. “I think we had the car to beat. Cautions at the end, wrong tires at the end. It was a fun strategy. I think we were doing well. It was just the caution that killed us. My rears were shot, and I didn’t really need that. We tried.”

The next race is the REV Group Grand Prix presented by AMR on Sunday, June 20 at Road America in Elkhart Lake, Wisconsin, with live coverage starting at noon (ET) on NBCSN and the INDYCAR Radio Network. On-track action starts with practice at 5:15 p.m. Friday, June 18, streamed live on Peacock.