Le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS revient à Monza pour le lancement de la saison 2021

Posted by

L’ouverture de la saison à Monza mettra en vedette 44 voitures représentant neuf marques.

Le site italien fait un retour populaire alors que la Coupe d’Endurance célèbre son 10ème anniversaire.

Le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS lancera sa saison 2021 ce week-end (16-18 avril) lorsqu’un plateau de 44 voitures représentant neuf marques disputera une course d’Endurance Cup de trois heures à Monza.

L’événement très attendu représente un retour bienvenu au calendrier pour le site italien après une interruption d’un an. Situé dans un parc pittoresque à la périphérie de Milan, l’Autodromo Nazionale di Monza possède une histoire sans pareille, tandis que son cadre idyllique contraste avec le son féroce des voitures GT3 sur le circuit de 5,8 km.

Ce week-end sera particulièrement significatif, car il marquera les 10 ans de la première course de l’Endurance Cup à Monza en 2011. Un plateau très compétitif de 44 voitures s’attaquera à l’ouverture de la saison 2021, levant le rideau sur ce qui promet d’être une autre campagne pleine d’action.

La lutte pour la victoire finale est plus compétitive que jamais

L’an dernier, Ferrari a remporté les titres de la Coupe d’Endurance grâce à une victoire lors d’un match décisif au Circuit Paul Ricard. Le nouveau venu dans la série, Iron Lynx, portera les espoirs de la marque italienne de remporter les honneurs en 2021, Alessandro Pier Guidi défendant sa couronne de pilote dans la voiture n°51 aux côtés de Nicklas Nielsen et Côme Ledogar. La voiture n°71 est dirigée par l’expert Ferrari Davide Rigon, qui est rejoint par de jeunes pilotes rapides comme Antonio Fuoco et Callum Ilott.

Audi sera la marque haut de gamme la mieux représentée à Monza, où son contingent comprendra deux solides équipages de Saintéloc Racing. Christopher Haase sera aux commandes de la #25 aux côtés des Français Alexandre Cougnaud et Adrien Tambay, tandis que les expérimentés Frédéric Vervisch et Markus Winkelhock seront rejoints par le jeune Finlay Hutchison dans la #26. L’équipe WRT confiera sa machine n°31 à Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde et Charles Weerts, tandis que le très expérimenté Chris Mies change de camp pour rejoindre Mattia Drudi et Kim Luis Schramm chez Attempto Racing.

AF CORSE

 

BMW est de retour dans la lutte pour les honneurs généraux et espère faire ses adieux à la M6 GT3 avant l’arrivée du modèle M4 l’année prochaine. Une équipe de deux voitures de Walkenhorst Motorsport réunira Marco Wittman, Sheldon van der Linde et David Pittard dans la n°34, tandis que Timo Glock, Martin Tomczyk et Thomas Neubauer partageront la n°35.

Deux impressionnants équipages Mercedes-AMG se disputeront la gloire au classement général cette saison. Dans la voiture AKKA ASP n°88, le leader de l’équipe, Raffaele Marciello, est rejoint par les revenants Jules Gounon et Daniel Juncadella pour former un formidable trio. L’équipe HRT n’a pas changé d’équipe, et Maro Engel, Luca Stolz et Vincent Abril seront également présents à l’avant. 

AKKA ASP

Il y a un regain de force parmi les équipes Lamborghini, aussi. Orange1 FFF Racing tentera de reconquérir le titre de la Coupe d’Endurance avec une super équipe italienne composée d’Andrea Caldarelli, Mirko Bortolotti et Marco Mapelli. L’équipe suisse Emil Frey Racing alignera les stars confirmées Albert Costa, Giacomo Altoè et Norbert Siedler sur sa Huracán n°163, tandis que l’équipage n°114 réunit les jeunes talents Jack Aitken, Konsta Lappalainen et Arthur Rougier.

CMR
CMR

Porsche a remporté de nombreux trophées au cours des dernières saisons, dont deux victoires aux Total 24 Hours of Spa, mais est toujours à la recherche de son premier titre en Endurance Cup. GPX Racing alignera un équipage d’as composé d’Earl Bamber, Matt Campbell et Mathieu Jaminet, tandis que Dinamic Motorsport alignera deux 911 GT3-R. La n°54 est composée de Christian Engelhart, Klaus Bachler et Matteo Cairoli, tandis que Romain Dumas, Andrea Rizzoli et Mikkel O. Pedersen piloteront la n°56.

McLaren sera également dans la course grâce au nouveau venu dans la série, JOTA, qui montera une seule voiture pour les pilotes d’usine Rob Bell, Ben Barnicoat et Oliver Wilkinson. Ils complètent un contingent Pro qui se classe parmi les plus forts jamais vus dans la série et qui promet d’offrir un spectacle spectaculaire à Monza.

EMIL FREY RACING

Plus d’action en perspective avec les grilles compétitives de la Silver Cup et du Pro-Am.

La lutte pour la victoire finale est loin d’être la seule source d’intérêt. La Silver Cup réunira 13 voitures, dont six représentent Mercedes-AMG. Parmi elles, HRT, vainqueur de la catégorie Total 24 Hours of Spa l’an dernier, sera rejoint par les équipes allemandes Toksport WRT et SPS automotive performance.

L’AKKA ASP a toujours été un prétendant régulier à la gloire de la Silver Cup et devrait être une force une fois de plus cette année. Madpanda Motorsport d’Ezequiel Perez Companc a remporté le titre de la série combinée en 2021 et aura de grands espoirs d’ajouter un titre en Endurance cette année, tandis que le groupe américain Winward Racing se prépare pour sa première campagne.

GARAGE 59

L’équipe américaine Winward Racing prépare sa première campagne. Garage 59, vice-championne du monde l’an dernier, sera sans aucun doute un candidat sérieux à la Silver Cup et a ajouté le champion en titre Alex MacDowall à son Aston Martin #159. L’équipe Ferrari Rinaldi Racing compte dans ses rangs le vainqueur Patrick Kujala et l’étoile montante chilienne Benjamin Hítes, qui passe à la 488 GT3 pour sa deuxième saison dans la série. 

Il y aura un trio d’Audi, deux du Team WRT et un autre d’Attempto Racing, le premier offrant à l’as japonais Ryuichiro Tomita ses débuts en Endurance Cup. Grasser Racing revient avec une Lamborghini comprenant les juniors de Squadra Corsa, Kikko Galbiati et Tim Zimmermann, tandis qu’Emil Frey Racing complète la grille Silver avec un autre Huracán pour un équipage entièrement suisse.

WRT

La catégorie Pro-Am a également maintenu un excellent niveau, avec 14 voitures prêtes à s’attaquer à l’ouverture de la saison. Garage 59 défendra son titre de 2021 avec un équipage inchangé composé d’Alexander West, Chris Goodwin et Jonny Adam, faisant de l’équipe Aston Martin le favori de la pré-saison pour conserver sa couronne. 

La concurrence est menée par un quatuor de Ferrari. AF Corse alignera les anciens champions du championnat Duncan Cameron et Matt Griffin dans la #53, tandis que Louis Machiels, double vainqueur du titre, pilotera la #52. Sky Tempesta Racing a raté de peu le titre d’Endurance l’an dernier et commencera 2021 parmi les favoris, tandis que Kessel Racing fera un retour bienvenu dans la série en 2021.

RINALDI

Connu pour son excellence aux Total 24 Hours of Spa, Barwell Motorsport tentera de remporter son premier titre Pro-Am avec sa Lamborghini n°78, tandis que Orange1 FFF Racing a également fait confiance à la machine italienne. L’équipe française CMR passe en Pro-Am cette saison avec sa Bentley Continental GT3, tandis que Boutsen Ginion Racing continuera avec sa BMW M6 GT3.

Mercedes-AMG est représentée par RAM Racing, GetSpeed et SPS automotive performance, tandis que inception racing alignera une McLaren pour les nouveaux venus dans la série, Brendan Iribe et Ollie Millroy. La grille est complétée par Allied-Racing, qui pilotera une Porsche 911 GT3-R cette année. L’équipe allemande a remporté la saison dernière le titre de la GT4 European Series dans la catégorie Pro-Am et cherchera maintenant à obtenir plus de succès dans le Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS.

SAINTELOC

Les Fanatec Esports GT Pro Series font leurs débuts, avec un soutien important sur le circuit.

Le week-end de Monza commence officiellement le vendredi avec un test de bronze d’une heure qui débute à 16h25 CET. Le samedi sera consacré à la préparation, avec les essais libres (09.00) et les pré-qualifications (14.05) qui dureront 90 minutes. L’action principale aura lieu le dimanche, avec les qualifications qui débuteront à 9h00 et la course de trois heures qui ouvrira la saison à 15h00.

En plus de l’activité sur la piste, le lancement de la nouvelle Fanatec Esports GT Pro Series suscitera également beaucoup d’intérêt. Organisée par SRO Motorsports Group en partenariat avec Fanatec, Assetto Corsa Competizione et AK Informatica, cette série innovante proposera des courses d’une heure lors de chaque épreuve de l’Endurance Cup. Les équipes qui engagent une voiture Pro ou Silver dans la campagne d’Endurance complète doivent choisir un de leurs pilotes pour participer à la course, les points étant attribués aux trois premiers du classement général et du classement Silver.

HRT

À la fin de la saison, les points gagnés dans la série virtuelle seront ajoutés aux scores de l’Endurance Cup et de la Sprint Cup afin de déterminer les titres du classement général et de l’équipe Silver pour 2021.  Une importante cagnotte de 25 000 € sera mise en jeu à chaque épreuve, portant le total de la saison à 125 000 €. Les qualifications débuteront à 18h20 le samedi, suivies à 18h55 de la course inaugurale.

JOTA

De retour sur le circuit, Monza marquera le début d’une nouvelle ère avec la première épreuve de la Fanatec GT2 European Series, avec des machines puissantes d’Audi, KTM, Lamborghini et Porsche. La série européenne GT4, solidement établie, lancera également sa saison avec une superbe grille de départ de plus de 40 voitures, tandis que le Lamborghini Super Trofeo, qui existe depuis longtemps, commencera sa saison 2021 à domicile.

Ils ont dit :

Stéphane Ratel, fondateur et PDG de SRO Motorsports Group : « Je suis très heureux que nous retournions à Monza cette saison, d’autant plus que cela marque les 10 ans de la première course d’Endurance. Lorsque la série a été lancée en 2011, nous ne pouvions pas prévoir qu’elle deviendrait si importante pour nos activités mondiales. Nous avons vu les grilles grandir et se stabiliser maintenant à un très bon nombre, ce qui prouve que le concept fonctionne. Je dois adresser de sincères remerciements à nos équipes, pilotes, constructeurs, partenaires, fournisseurs et au personnel de l’OAR, sans qui tout cela n’aurait pas été possible. Ce week-end sera particulièrement spécial puisque nous accueillerons à Monza la GT4 European Series et la nouvelle Fanatec GT2 European Series, toutes deux créées par SRO. Nous entamerons également un nouveau chapitre en lançant la Fanatec Esports GT Pro Series, intégrant pour la première fois la course virtuelle dans le sport automobile réel. Monza est l’endroit idéal pour franchir cette étape tout en célébrant les 10 premières années de l’Endurance Cup. »

Jérôme Policand, Directeur de l’équipe AKKA ASP : « Je me souviens que nous étions dans un grand rush avant Monza. Nous étions heureux de commencer quelque chose de nouveau et de relever un grand défi, mais nous étions tellement fatigués quand nous sommes arrivés ! Nous savions que le championnat était déjà très relevé avec plus de 30 voitures. Dès le départ, la concurrence était rude et cela n’a pas changé. Aujourd’hui, les courses de trois heures ont plus ou moins les mêmes règles, mais la série devient de plus en plus professionnelle. C’est comme ça en course : on veut toujours s’améliorer et il était donc nécessaire de grandir. Mais l’esprit reste le même. »

Vincent Vosse, Team Principal Team WRT : « Si vous me demandez de parler de Monza, je me souviens que la Porsche a gagné et que nous avons remporté le championnat d’endurance cette année-là en étant constants. Je pense que la série a beaucoup changé. Dans le passé, vous pouviez parachuter les meilleurs pilotes d’autres catégories en GT3 et ils étaient performants ; aujourd’hui, vous avez des gars qui sont des spécialistes du GT3 avec les pneus Pirelli. Je pense que ces dix dernières années ont été les meilleures courses de GT que l’on puisse trouver, et c’est un très beau voyage depuis cette première course à Monza. »

Toutes les compétitions seront retransmises en direct sur les sites officiels des séries et les plateformes de médias sociaux, ainsi que sur la chaîne YouTube de GT World. Ce week-end promet d’être passionnant, les gladiateurs de la course GT s’affrontant dans l’emblématique Temple de la vitesse.

Pht. GT World Challenge