Lance Stroll réalise sa première pole au GP de Turquie

Posted by

Le grand cirque de la F1 a posé cette semaine ses valises en Turquie, où le circuit de l’Istanbul Park accueille le quatorzième Grand Prix de la saison.

Les qualifications ont été très perturbées par la pluie samedi, le résultat et le spectacle ont été à la hauteur. Alors que Max Verstappen avait dominé les débats jusqu’à là, c’est Lance Stroll (Racing Point) qui est parvenu à décrocher la toute première pole position de sa carrière dans les derniers instants.

Meilleur temps des trois séances d’essais libres, Verstappen dominait les qualifications avec des temps impressionnants, mais dans la Q3, chaussées avec des pneus intermédiaires, les Racing Point ont frappé fort.

Lance Stroll se classait premier

Première pole pour Lance Stroll, Racing Point RP20

devant le Néerlandais, pour 290/1000e de seconde. La Racing Point de Sergio Perrez a occupé aussi la pole a signé le 3e temps (à 1.556) devant le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull), 4e à 2.683. Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), n’a signé que le 6e chrono et partira en 3e ligne avec l’Australien Daniel Ricciardo (Renault), 5e.

Max Verstappen, battu sur le fil 2è.. Pht. Kenan Asyali – Pool/Getty Images

Glissante la piste turque, qui n’avait plus accueilli la F1 depuis 2011, avait un nouveau surfacage et offrait moins d’adhérence agravé par la pluie qui s’était invitée dans cette journée des qualifications.

Les commissaires de course ont du stopper la Q1 alors qu’il restait environ de 7 minutes.

Après une heure d’interruption, la qualif a repris mais un drapeau rouge a de nouveau été déployé a cause,d’une sortie du Français Romain Grosjean (Haas), immobilisé dans les graviers. Il ne restait alors plus que trois minutes aux pilotes pour réussir un chrono. Les deux Haas de Romain Grosjean et Kevin Magnussen, les deux Williams de Nicholas Latifi et George Russell (Williams), ainsi que Daniil Kvyat (AlphaTauri) étaient éliminés.

Sergio Perez, Racing Point RP20, 3è.

Lewis Hamilton (Mercedes), 14e, passant de justesse en Q2. Les deux Ferrari, de Sebastien Vettel et Charles Leclerc, les deux McLaren de Lando Norris et Carlos Sainz, ainsi que Pierre Gasly (AlphaTauri) n’ont pas pu accéder à la Q3..

Le thaïlandais Alexander Albon, 4è. Pht. Kenan Asyali – Pool/Getty Images

Dans cette Q3, la surprise est venue de Lance Stroll et Sergio Perez, Max Verstappen a pu s’intercaler entre les deux Racing Point. C’est la première pole position d’un canadien depuis Jacques Villeneuve à Jerez de la Frontera (Espagne) en fin d’année 1997 !

« Je suis sous le choc ! Je ne m’attendais pas du tout à me retrouver dans cette position à l’issue des derniers essais libres. Il y avait pas mal d’éléments sur lesquels nous n’étions pas certains de nous avant les qualifications. A déclaré le canadien. « Notre rythme n’avait pas l’air très compétitif en EL3, mais je suis si heureux à présent ! Je suis parvenu à réaliser un tour solide en fin de Q3. J’avais beaucoup de pression et je n’avais plus qu’une seule opportunité. » L’une des clés de cette réussite fut le choix de pneumatiques. « Nous avions commencé en pneus ‘’pluie’’, mais il a fallu entrer au stand prendre les intermédiaires. Ensuite, j’ai eu un tour où Valtteri (Bottas) a fait un tête-à-queue juste devant moi, et je n’avais donc plus qu’un tour pour faire un temps. »

Daniel Ricciardo, Renault R.S.20, 5è.. Pht. Andy Hone/LAT Images

En effet habituellement massacrantes pratiquement depuis 7 ans, les Mercedes ont été amorphes. Lewis Hamilton ne s’élancera qu’en sixième place, pris en sandwich entre les Renault de Daniel Ricciardo (5e) et Esteban Ocon (7e). Valtteri Bottas est neuvième.

Pour Mercedes, ce sera quoi qu’il advienne un 7e sacre consécutif chez les pilotes depuis 2014. Le titre des constructeurs, le 7e d’affilée également, les Flèches d’argent devenues noires l’ont décroché lors de la manche précédente.

Les Alfa pointent à la 8è et 10è place, ici Antonio Giovinazzi. Pht. Charles Coates/LAT Images

Du côté de la Scuderia Ferrari, qu’il pleuve ou non, les problèmes persistent. Sebastian Vettel a pour une fois devancé son équipier Charles Leclerc, mais les deux hommes ne sont pas allés plus loin que la Q2. « Nous sommes six secondes plus lents (que les Red Bull) ? » s’étonnait le Monégasque à la radio.

Qu’il pleuve ou qu’il vente les Ferrari sont à la peine. Scuderia Ferrari Press Office

Le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) a été discret (15e) de même pour les Haas et des Williams. Au contraire, les Alfa Romeo ont quitté le fond de grille en plaçant pour la première fois en 2020 ses deux représentants dans le top 10.

L’Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren) a été pénalisé de trois places sur la grille de départ du Grand Prix de Turquie. Il est reproché à Sainz d’avoir « inutilement gêné » le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point) pendant ces qualifications. Lance Stroll (Racing Point), était sous enquête aussi pour ne avoir respecté les drapeaux jaunes lui intimant de ralentir en fin de séance qualificative. Mais rien n’a été retenu contre le Canadien.

Les Sets de pneus dispo par pilotes

Les qualifs ici

Grille de départ ici

Le Grand Prix de Turquie débutera dimanche à 11h10 heure européenne et 17h10 heure d’Indochine.