La PEUGEOT 3008DKR remporte le jeu de pistes au Dakar, Carlos Sainz abandonne (Raids)

Posted by

Alors que le rallye a fait son entrée en Bolivie, la volonté des organisateurs de durcir la navigation a pris tout son sens. L’équipage Despres/Castera a parfaitement relevé le défi en remportant sa première victoire de spéciale en auto sur un Dakar, et en s’installant leur PEUGEOT 3008DKR en tête du classement général devant le duo Peterhansel/Cottret.

Retardés hier, Cyril Despres et David Castera ont trouvé le bon rythme aujourd’hui tant en pilotage qu’en navigation. Les deux anciens motards ont pris la tête de la spéciale dès le waypoint n°3 et ne l’ont plus quittée jusqu’à l’arrivée à Tupiza, en Bolivie. Cyril Despres enrichit donc son palmarès du Dakar en ajoutant à ses 33 spéciales remportées à moto, un premier succès d’étape en auto. Il s’empare, par la même occasion, de la tête du classement général, avec 4 min 08 sec d’avance sur Stéphane Peterhansel.

Cyril Despres

Leader de l’épreuve en début de cette journée, l’équipage Loeb/Elena a rencontré des problèmes techniques. Une baisse de puissance l’a pénalisé dans les dunes entre les waypoints 1 et 2. Après deux arrêt successifs et une intervention de l’équipage sur le moteur, la 3008DKR #309 a pu terminer l’étape avec le 5ème meilleur chrono, malgré la demi-heure perdue. Le duo français pointe désormais à la 4ème place au général, à seulement à 22 min 23 sec des leaders.
Alors qu’il s’apprêtait à prendre la tête du classement général, Carlos Sainz est parti en tonneaux à cinq kilomètres de l’arrivée. L’équipage est sain et sauf et a pu terminer la spéciale et rallier le bivouac pour une intense séance de mécanique. Après évaluation des interventions mécaniques indispensables pour remettre la voiture en état de reprendre la course, il s’avère que la somme de travail nécessaire ne peut être mené dans le temps imparti. La PEUGEOT 3008DKR #304 est donc contrainte à l’abandon alors qu’elle figurait, avant cette étape, à la deuxième place du classement général.

Stéphane Peterhansel

• Vainqueur de l’étape 3, hier, Stéphane Peterhansel et Jean Paul Cottret ont malheureusement été confrontés aujourd’hui aux difficultés de navigation de cette étape. En corrigeant un petit écart, l’équipage s’est retrouvé bloqué dans un rio et a dû changer une roue endommagée. Malgré quelques minutes perdues, l’équipage tenant du titre progresse d’une place au classement général et pointe deuxième.

Carlos Sainz quitte le Dakar dans cette 4e étape

CLASSEMENT ETAPE 4

1. DESPRES Cyril (FR) / David CASTERA (FR), PEUGEOT 3008DKR , 04 h 22 min 55 sec
2. HIRVONEN Mikko (FIN) / PERIN Michel (FR), MINI, + 10 min 51 sec
3. ROMA Nani (SP) / HARO BRAVO Alex (SP), TOYOTA, + 12 min 51 sec
4. PETERHANSEL Stéphane (FR) / COTTRET J-P. (FR), PEUGEOT 3008DKR, + 15 min 15 sec
5. LOEB Sébastien (FR) / ELENA Daniel (MON), PEUGEOT 3008DKR, + 22 min 13 sec

CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE APRES ETAPE 4

1. DESPRES Cyril (FR) / David CASTERA (FR), PEUGEOT 3008DKR, 11 h 33 min 16 sec
2. PETERHANSEL Stéphane (FR) / COTTRET J-P. (FR), PEUGEOT 3008DKR , + 04 min 08 sec
3. HIRVONEN Mikko (FIN) / PERIN Michel (FR), Mini, + 05 min 04 sec
4. LOEB Sébastien (FRA) / ELENA Daniel (MON), PEUGEOT 3008DKR, + 06 min 48 sec
5. ROMA Nani (ESP) / HARO BRACO Alex (ESP), Toyota Hi-Lux, + 10 min 30 sec

EN DIRECT DU BIVOUAC

Bruno Famin
« Cyril Despres et David Castera ont réalisé un sans faute aujourd’hui. Ils en sont récompensés en prenant la tête l’épreuve et en signant, au passage, leur première victoire en auto sur le rallye le Dakar. Mais nous savons bien que la course se joue sur deux semaines et qu’elle va encore réserver de très nombreux rebondissement tels que ceux qui interviennent depuis deux jours. Les problèmes rencontrés aujourd’hui par Carlos, & Stéphane et Sébastien, qui occupaient hier les premières positions du classement général sont là pour nous le rappeler. Rien n’est acquis, nous restons plus mobilisés que jamais. »

Cyril Despres (PEUGEOT 3008DKR #307)
Vainqueur de l’étape / 1er au général
« Les premières portions de la spéciale étaient compliquées avec beaucoup de végétations et des traces difficilement visibles. David a fait du très bon travail, il n’a commis aucune erreur. Nous avons ensuite roulé derrière Carlos pendant une grande partie de la journée, ce qui nous a permis de garder un bon rythme. Nous sommes très contents. Cette victoire a une saveur particulière après deux ans et demi passés à apprendre le métier de pilote automobile. »»

Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 3008DKR #300)
4e de l’étape / 2e au général
« La spéciale n’était pas particulièrement difficile en franchissement. Les dunes étaient porteuses. Nous nous sommes perdus à la dernière note, juste avant de basculer sur des parties plus roulantes. En essayant de rattraper la bonne piste, nous sommes tombés dans un trou. La direction de la voiture a été endommagée et la roue avant cassée. Cette petite erreur de navigation nous coûte beaucoup de temps. La course n’est pas terminée, il reste beaucoup de kilomètres. Certes nous ne sommes pas en tête du Dakar, mais nous ne sommes pas loin. »

Sébastien Loeb (PEUGEOT 3008DKR #309)
5e de l’étape / 4e au général
« Ce fut une journée très compliquée. Au final, je suis content d’être à l’arrivée. C’est une bonne surprise de constater que c’est Cyril qui fait le scratch. C’est celui qui avait le plus de retard sur nous donc cela nous permet plus ou moins de rester dans le match malgré les problèmes que nous avons rencontré. Nous sommes en effet restés arrêtés au total une demi-heure dans la spéciale. Daniel s’en était bien sorti sur la première navigation et, d’un seul coup, la voiture n’avançait plus. J’ai fait des resets. Elle repartait puis s’arrêter à nouveau. Nous avons retiré le capot arrière, essayé plusieurs choses et, finalement, un coup de dégrippant a permis à la voiture de repartir. Nous limitons ma casse. Je suis forcément déçu par déconvenues mais content tout de même de garder le contact. »

Carlos Sainz (PEUGEOT 3008DKR #304)

« Je suis évidemment très déçu de cet abandon . Nous avions un très bon rythme depuis le début du rallye au volant de la PEUGEOT 3008DKR qui marque une avancée par rapport à la voiture de l’année dernière. Je regrette de ne pas pouvoir concrétiser davantage ce potentiel. »

Leave a Reply