FCA Heritage au Salon Rétromobile 2020

Posted by

FCA Heritage sera présent du 5 au 9 février au salon Rétromobile, stand 1 F062.

Du 5 au 9 février, FCA Heritage, le département dédié à la protection et la promotion du patrimoine historique des marques Alfa Romeo, Fiat, Lancia et Abarth, participera à l’édition 2020 du Salon Rétromobile, l’un des événements européens les plus importants consacrés aux véhicules de collection. Situé Porte de Versailles à Paris, le salon accueille plus de 1 000 voitures anciennes et environ 620 exposants internationaux sur une surface d’exposition de plus de 72 000 m2.

Pour ses 110 ans, Alfa Romeo présente la très rare ALFA 24 HP de 1910 et la fascinante Alfa Romeo 6C 1500 SS de 1928.

Pleins phares également sur la Fiat Panda qui fête ses 40 ans avec l’exposition d’une Panda 30 de 1980 et l’unique Panda Jolly de 2006.

Egalement sur le stand, une Lancia Delta HF Integrale, actuellement en cours de restauration aux ateliers FCA Heritage Classic. Elle est équipée des nouveaux pare-chocs refabriqués avec les pièces de rechange pour voitures classiques issues de la gamme Heritage Parts 

En échos aux véhicules historiques, les nouvelles Alfa Romeo Giulia MY20, Fiat City Cross Trussardi et Abarth 695 70th Anniversary complètent l’exposition.

Sur le stand FCA Heritage (Hall 1, Allée F062), une place d’honneur est réservée cette année à Alfa Romeo qui fête son 110e anniversaire. L’organisateur a d’ailleurs souligné l’importance de l’événement en intégrant l’image d’une magnifique Alfa 8C 2900 sur l’affiche officielle.

FCA Heritage est donc présent avec une belle sélection de modèles issus de sa précieuse collection, à l’exemple de la rarissime Alfa 24 HP de 1910, le tout premier modèle fabriqué par la société milanaise fondée le 24 juin 1910 sous le nom A.L.F.A. (Società Anonima Lombarda Fabbrica Automobili). A ses côtés, l’Alfa Romeo 6C 1500 SS de 1928 qui, spécialement préparée par les experts de FCA Heritage, a triomphé lors de la 1000 Miglia 2019. Ces deux chefs-d’œuvre sont normalement exposés au Musée Historique d’Alfa Romeo – La Macchina del Tempo – à Arese (banlieue de Milan).

Les projecteurs sont également tournés vers l’intemporelle Fiat Panda qui célèbre cette année ses 40 ans. Sur le stand, une Panda 30 de 1980, l’un des tous premiers exemplaires, côtoie la captivante et unique Panda Jolly de 2006 destinée à un service de courtoisie exclusif sur l’île de Capri. Ces deux voitures mettent en exergue la fraîcheur et la sympathie proverbiales de la Panda, voiture symbolique qui a conquis plus de 7,5 millions d’utilisateurs dans le monde.

Par ailleurs, les visiteurs pourront découvrir en exposition les pare-chocs de la légendaire Lancia Delta HF Integrale. Il s’agit des premières pièces détachées de la gamme « Heritage Parts » dédiées aux voitures classiques et produites par FCA Heritage en collaboration avec Mopar. Pour l’occasion, ces pièces très recherchées sont montées sur une voiture des années 90 appartenant à la collection historique de FCA Heritage et actuellement en cours de restauration dans les ateliers du département.

Enfin, pour assurer un lien entre passé et présent seront exposés trois modèles de la production actuelle : la berline sportive Alfa Romeo Giulia MY20, présentée dans la nouvelle couleur Rouge Villa d’Este, l’Abarth 695 70th Anniversary et l’exclusive City Cross Trussardi. C’est le meilleur moyen de montrer aux visiteurs passionnés que les raretés du passé sont encore une source d’inspiration pour le présent.

A.L.F.A. 24 HP (1910)

La 24 HP est le premier modèle de la marque milanaise résultant de l’accord entre le Cavaliere Ugo Stella, directeur de la nouvelle société, et l’ingénieur de Piacenza Giuseppe Merosi. Le modèle exposé présente une carrosserie torpédo réalisée par Ercole Castagna, qui inaugurait alors une collaboration fructueuse et durable entre son célèbre atelier et la Casa del Biscione. Pour l’anecdote, Alfa Romeo a racheté cette voiture auprès d’un de ses concessionnaires en Suisse en 1953.

Le 24 HP se positionne dans la catégorie moyenne supérieure de l’époque avec une approche certes traditionnelle mais non dénuée d’innovations : le châssis est constitué de longerons et traverses en forme de C, l’essieu avant formant un H. Suspensions à ressorts à lames semi-elliptiques. Les freins arrière à tambour sont actionnés manuellement ou par pédale. Le moteur est un quatre cylindres en ligne avec un bloc en fonte et culasse fixe. Les soupapes latérales sont commandées par poussoirs et l’arbre à cames est disposé dans le bloc. La cylindrée est de 4 084 cm3 pour une puissance de 42 ch à 2 200 tr/min (portée par la suite à 45 ch à 2400 tr/min). La transmission est particulièrement raffinée avec une boîte à quatre vitesses plus marche arrière. Les roues à rayons sont de type Sankey. Le poids à vide de 1 000 kg.

Les performances sont absolument exceptionnelles pour l’époque avec une vitesse de pointe de 100 km/h. S’y ajoute une qualité de fabrication qui finit de convaincre les amateurs et assure au modèle un succès immédiat : jusqu’en 1913, environ 200 châssis sont produits, répartis en quatre séries. La plupart des châssis sont équipés d’une carrosserie Torpédo. La version « Corsa », avec carrosserie ouverte à deux places et un poids réduit à 870 kg, participe à de nombreuses compétitions. Au début de la Première Guerre mondiale, la production de l’usine est destinée à l’armée italienne. Par la suite, avec l’intervention de Nicola Romeo, l’activité automobile sera suspendue pour reprendre après-guerre avec la 20-30 ES, version améliorée de la 24 HP.

Alfa Romeo 6C 1500 Super Sport (1928)

L’Alfa Romeo 6C 1500 Sport est née en 1928 pour la compétition. Elle dispose d’un six cylindres en ligne compact de seulement 1 467 cm3 qui, grâce au double arbre à cames en tête, à l’augmentation du taux de compression et au carburateur double corps, passe de 44 à 54 chevaux.

Les versions Spider, majoritairement carrossées par Zagato, Castagna et Touring, captent l’intérêt des gentlemen drivers pour un usage en course. Légères, agiles et rapides, elles vont se forger une grande réputation.

Pour augmenter les performances, la version avec carburateur double corps est secondée d’une version avec compresseur et carburateur simple corps appelée Super Sport. La puissance monte à 76 ch à 4 800 tr/min et la vitesse maximale passe de 130 à 140 km/h.

Seulement 19 exemplaires de l’Alfa Romeo 6C 1500 en versions Super Sport et Mille Miglia Speciale ont été produits de 1928 à 1929.

Le 1er avril 1928, l’Alfa Romeo 6C 1500 SS de l’équipage officiel Campari/Ramponi remporte la deuxième édition de la Mille Miglia. C’est le début de la légende Alfa Romeo dans cette célèbre épreuve qui verra la marque milanaise sur la plus haute marche du podium à 11 reprises. Un véritable record qui ne sera jamais battu. Dans les mêmes années, l’ancien officier de la garde russe Boris Ivanowski, se distingue par ses victoires hors d’Italie, et notamment les 24 heures de Spa en 1928 avec Marinoni.

Avant de devenir l’un des plus grands constructeurs de voitures de sport, le jeune Enzo Ferrari remporta l’épreuve de Modène en 1927 puis 1928 au volant d’une 6C 1500 SS.

Le modèle exposé à Paris provient du Musée Historique Alfa Romeo à Arese. Il a remporté l’édition 2019 de la 1000 Miglia. Une nouvelle victoire pour cette voiture qui avait déjà remporté les éditions 2005 et 2007, ainsi que la Mille Millas Sport en Argentine en 2007 et 2008. Cette Alfa Romeo n’en a donc pas fini de courir et de gagner sur les routes du monde entier.

Fiat Panda 30 (1980)

Présentée au Salon de Genève en 1980 et toujours leader dans sa catégorie, avec plus de 7,5 millions d’unités produites à ce jour, la Fiat Panda fête cette année ses 40 ans. Elle se présente à Rétromobile avec un des tous premiers exemplaires de Panda 30 de couleur rouge.

Evolution et synthèse des glorieuses Fiat 126 et 127, la toute première Panda a été dessinée par Giorgietto Giugiaro. Compacte à l’extérieur mais grande à l’intérieur, cette petite citadine à deux volumes dispose de deux portes et d’un hayon. C’est une traction avec moteur avant. Un schéma technique simple et dédié à la fonctionnalité avec une grande habitabilité qui tire le meilleur parti de l’espace.

La Fiat Panda se caractérise par l’essentialité de sa conception. De grands pare-chocs enveloppants, une bande de protection latérale et une grande surface vitrée caractérisent le design extérieur. Le pare-brise plat, comme toutes les vitres, offre une grande luminosité. L’intérieur, essentiel mais extrêmement fonctionnel, construit avec des matériaux simples et robustes, est entièrement lavable. En seulement 3,38 mètres, la Panda offre un espace pour cinq personnes et une grande polyvalence dans l’habitacle. Ainsi, la banquette arrière dispose de sept positions différentes. Elle peut même se transformer en un hamac agréable, un berceau ou un lit spacieux.

Le moteur, un bicylindre refroidi par air de 652 cm3, évolution du moteur de la Fiat 500 historique de 1957 puis utilisé sur la Fiat 126, développe 30 chevaux. Il équipe la Panda 30 dédiée au marché italien. Il diffère de la Panda 45, qui reçoit le 4 cylindres 903 cm3 de la Fiat 127. On différencie les deux versions par la position de la grille de calandre : à droite pour la version 30 (de façon à apporter de l’air au ventilateur du bicylindre), à gauche pour la version 45 pour alimenter en air le radiateur d’eau.

Les deux et quatre cylindres sont couplés à une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports, la suspension avant est indépendante avec schéma Mc Pherson et freins à disque. L’essieu arrière est rigide, suspendu par des ressorts à lames. Très économique à l’usage, la Panda atteint la vitesse maximale de 115 km/h pour la 30 et 140 km/h pour la 45.

Au fil des années, la Fiat Panda évolue et l’avènement de la version 4×4, construite en collaboration avec l’Autrichien Steyr-Puch, transforme la citadine polyvalente de Turin en un véritable petit véhicule tout-terrain qui devient rapidement incontournable à la montage. Après plus de 20 ans de succès, une nouvelle Panda est commercialisée en 2003 qui sera suivie par la troisième série actuelle, née en 2012.

Cette année, la Fiat Panda célèbre ses 40 ans et FCA Heritage a choisi de célébrer l’anniversaire de l’un des modèles les plus iconiques de l’histoire de Fiat en présentant un exemplaire de chacune des trois séries à Paris (Panda 30, Panda Jolly et City Cross Trussardi)

Panda Jolly (2006)

À l’été 2006, la Panda Jolly circulait dans les rues étroites de l’île italienne de Capri, une voiture unique conçue par le Centro Stile Fiat et construite par la société Stola du groupe RGZ, une entreprise leader dans la construction de concept-cars et prototypes. Appartenant désormais à la collection historique de FCA Heritage, la Panda Jolly était destinée à un service de courtoisie exclusif pour les touristes VIP en visite à Capri.

Frais, léger, chic et très méditerranéen dans les couleurs et les matières, la Panda Jolly s’inspire du monde du nautisme et du design d’intérieur, avec de fortes références à l’esprit des années 60. En fait, elle suit les caractéristiques stylistiques de la Fiat 600 Multipla Jolly qui – transformée par la Carrozzeria Ghia en 1956 – a circulé dans les rues de Capri il y a plus d’un demi-siècle.

La Panda Jolly a une carrosserie bleue et grâce à la métallisation qui fait ressortir ses formes, elle brille sous les rayons du soleil. Ses lignes épurées et essentielles sont combinées avec les matériaux riches et précieux qui caractérisent la décoration intérieure. L’intérieur de Panda Jolly a été créé exclusivement pour Fiat par Paola Lenti, une entreprise de référence en design d’intérieur italien.

Les sièges et le tableau de bord dérivent de l’évolution du projet Frame – sièges modulables en lattes d’acier satiné – recouverts de corde, un matériau inspiré des voiliers. Synthèse entre recherche technologique et esthétique, la corde est hypoallergénique, non toxique, antibactérienne, résistante aux agents extérieurs et très résistante aux rayons UV. Les coussins d’assise, recouverts d’une éponge en pur coton, sont coordonnés à la couleur de la corde.

Le plancher, le seuil latéral, l’espace pour les bagages et toutes les finitions du mobilier sont en frêne naturel mariné de couleur sable avec des incrustations en frêne blanc. Le traitement de ces détails est finement artisanal, digne des produits les plus exclusifs de la navigation de plaisance italienne.

Panda Jolly est agrémenté de finitions en acier satiné et une extrême attention a été portée à chaque détail.

« Heritage Parts », la nouvelle gamme de pièces détachées pour voitures anciennes

« Heritage Parts » est la nouvelle gamme de pièces détachées pour voitures classiques fidèlement reproduite, née de la collaboration entre le département FCA Heritage et la marque Mopar. Le projet commence avec l’un des modèles les plus emblématiques de l’histoire de FCA : les Lancia Delta HF Integrale et Lancia Delta HF Integrale Evoluzione disposent désormais de pare-chocs avant et arrière refabriqués.

Les pièces de rechange sont produites à partir des moules d’origine conservés par FCA Manufacturing et reprennent désormais vie, après les opérations de restauration nécessaires, dans l’usine FCA de Grugliasco. En particulier, les pare-chocs sont fournis non apprêtés. Le sablage, la peinture, sont à la charge du client.

En utilisant des moules et des matériaux originaux, l’offre de Mopar et FCA Heritage garantit le parfait montage des pièces détachées et permet aux voitures de circuler conformes à l’homologation d’origine. C’est une nouveauté importante pour les propriétaires de ces Lancia, symboles intemporels des victoires les plus prestigieuses en rallye.

La ligne « Heritage Parts » combine donc le patrimoine documentaire inestimable de FCA Heritage et la haute qualité, la sécurité et la fiabilité des pièces détachées d’origine produites par Mopar, la marque dédiée à l’assistance, aux pièces détachées et au support client pour les véhicules du Groupe FCA.

Les pare-chocs de la Lancia Delta HF Integrale peuvent être commandés auprès du réseau agréé FCA ou directement auprès du magasin Mopar via le site internet.