29 février 2024

Dans une bataille serrée lors des qualifs, Carlos Sainz devance Russell, les Red Bull éliminées en Q2 à Singapour

Carlos Sainz a concrétisé la promesse faite par Ferrari tout au long du week-end en décrochant une spectaculaire pole position à Singapour. Déjà en pole provisoire, l’Espagnol a amélioré son dernier run pour battre de justesse son rival George Russell et son coéquipier Charles Leclerc et s’assurer un départ en P1.

Ce fut une séance frénétique, qui verra plusieurs pilotes faire l’objet d’une enquête pour entrave après les qualifications, et qui a été marquée par un drapeau rouge après l’accident de Lance Stroll dans les derniers instants de la Q1.

Mais Sainz est resté à l’écart des problèmes et a continué à donner le rythme, avec un dernier secteur rapide qui lui a permis d’améliorer son tour de qualification de plus de quatre dixièmes, avec un temps de 1m 30.984s suffisant pour prendre son deuxième départ consécutif en première position. Russell, deuxième, a manqué de peu la pole pour 0,072s.

Leclerc s’est qualifié en troisième position pour Ferrari, devant la McLaren de Lando Norris en quatrième position, la Mercedes de Lewis Hamilton en cinquième position et la Haas de Kevin Magnussen en sixième position.

Fernando Alonso s’est classé septième pour Aston Martin, tandis qu’Esteban Ocon a impressionné Alpine en se classant huitième, devant l’autre Haas de Nico Hulkenberg. L’AlphaTauri de Liam Lawson – qui a atteint la Q3 pour la première fois de sa courte carrière en F1 – complète le top 10.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P1. pht. Scuderia Ferrari

La place de Lawson en Q3 s’est faite aux dépens d’une Red Bull, Max Verstappen ayant été la victime surprise de l’obstacle de la Q2. Le pilote néerlandais s’est qualifié en 11e position et n’a pas été très satisfait de la performance de sa voiture, tandis que son coéquipier Sergio Perez a également été éliminé en 13e position.

Entre les deux pilotes Red Bull, on trouve Pierre Gasly (Alpine), 12e, Alex Albon (Williams), 14e, et Yuki Tsunoda (AlphaTauri), 15e, qui n’a pas réussi à faire de temps en Q2.

En raison de l’accident de Stroll à la fin de la Q1, plusieurs pilotes n’ont pas pu effectuer leurs derniers tours. L’Alfa Romeo de Valtteri Bottas, 16e, ainsi que la McLaren d’Oscar Piastri, qui était juste derrière Stroll lorsqu’il a chuté, 17e, font partie des malchanceux qui ont été éliminés prématurément.

#63, George Russell, Mercedes, P2. pht. LAT images

Logan Sargeant a terminé 18e, devant la deuxième Alfa Romeo de Zhou Guanyu, alors que Stroll a terminé à l’arrière du peloton.

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Tsunoda mène la danse alors que l’accident de Stroll crée un désordre dans l’ordre des départs.

Les températures ayant baissé et les lumières s’étant allumées, le décor était planté pour une heure de qualification qui s’annonçait passionnante. Jusqu’à présent, les Ferrari ont dominé chaque séance d’essais, mais peuvent-elles convertir cela en pole ?

Avant que la bataille pour la pole ne commence, 18 minutes sont passées sur le chronomètre, et le feu vert a été allumé pour le début de la Q1. C’est Leclerc qui prend le rythme en début de séance avec un temps de 1m 32.523s, devançant Norris de seulement 0.033s.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P3. pht. Scuderia Ferrari

Mais le duo Mercedes de Russell et Hamilton est arrivé après avoir quitté la voie des stands plus tard que ses rivaux. Russell est passé directement en tête des feuilles de temps, tandis qu’Hamilton s’est glissé entre les Red Bulls de Perez et Verstappen en cinquième position.

Pendant ce temps, Stroll a été frustré par Sargeant, qui s’est plaint à la radio d’avoir été gêné par le pilote Williams – un incident qui sera examiné par les commissaires après les qualifications.

#4, Lando Norris, McLaren, P4.

Avec six minutes à l’horloge, une foule de secteurs violets et verts ont suivi, Sainz étant le plus rapide avec un temps de 1m 32,339s, devançant Verstappen, deuxième, de 0,059s. Leclerc est troisième devant Russell, Norris, Perez, Alonso, Hamilton, Gasly et Lawson.

A deux minutes de la fin de la course, les pilotes sortent de la voie des stands avec Stroll en 16e position, devant Sargeant, Albon, Bottas et Zhou. Quelques pilotes ont alors été informés que la piste était en train de monter en puissance, et que les temps au tour devraient chuter de manière significative.

#44, Lewis Hamilto, Mercedes, P5. pht. Steve Erherington

Mais lorsque le drapeau à damier est sorti, les drapeaux rouges ont été agités lorsque, dans son dernier tour, Stroll a semblé avoir pris trop de vitesse dans le dernier virage, la bordure le projetant brièvement en l’air, puis dans la barrière.

Heureusement, bien que sa voiture ait été lourdement endommagée, Stroll a pu prendre la parole à la radio pour dire qu’il allait bien, tout en sautant de l’AMR23.

Mais comme plusieurs pilotes derrière lui n’ont pas pu faire de chrono, l’ordre de passage a été chamboulé, puisque Tsunoda est passé le plus vite devant Perez. Le reste du top 5 est composé de Hulkenberg, Lawson et Magnussen, suivis de Russell, Sainz, Ocon et Verstappen.

#20, Kevin Magnussen, Haas, P6

Leclerc s’est classé 10e devant Gasly, Norris, Alonso et Hamilton, tandis qu’Albon s’est remis de ses problèmes de moteur de vendredi pour se qualifier pour la deuxième phase des qualifications

Eliminés : Bottas, Piastri, Sargeant, Zhou, Stroll

Q2 – Surprise : Verstappen et Perez sont éliminés alors que Sainz ouvre la voie.

Avec le dégagement de la piste et la réparation de la barrière dans le dernier virage, le début de la Q2 a été longuement retardé. Cependant, il y a eu beaucoup d’action, Verstappen faisant partie d’un groupe de pilotes devant faire l’objet d’une enquête après la qualification pour avoir gêné lors de la Q1.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P7. pht. Lionel Ng

Les rediffusions ont montré que le pilote néerlandais s’est arrêté à la sortie des stands avant les derniers tours en Q1, laissant beaucoup de ses rivaux, y compris Leclerc et Russell, moins impressionnés. Mais tout cela a été relégué au second plan lorsque le feu est passé au vert pour le départ de la Q2.

Après la première série de tours, c’est Russell, qui continue de faire preuve d’un excellent rythme au volant de sa W14, qui se montre le plus rapide. Le pilote Mercedes a 0.092s d’avance sur son plus proche adversaire, Alonso, avec Sainz en troisième position. Norris devance Hamilton, Leclerc, Magnussen, Ocon et Gasly, tandis que Verstappen est 10e.

Alors que les pilotes rentrent dans la voie des stands pour se préparer à leurs derniers tours de piste, les images montrent Tsunoda frustré par Verstappen, les commissaires devant enquêter sur ce nouvel incident après les qualifications.

Avant les derniers tours, Perez, Hulkenberg, Lawson, Albon et Tsunoda – qui était le seul pilote à ne pas avoir encore réalisé de temps – cherchaient à s’extirper des cinq derniers. Mais alors qu’ils entament leur dernier tour, Perez part en tête-à-queue dans le virage 1, ce qui l’exclut immédiatement des qualifications.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P8

Dans une tournure d’événements encore plus surprenante, ce sont deux Red Bull qui sont sorties de la Q2, Lawson remontant à la 10e place et reléguant Verstappen à la 11e. Devant Lawson, c’est Sainz qui est le plus rapide, devant Russell, Alonso, Magnussen, Norris, Hulkenberg, Leclerc, Hamilton et Ocon.

Éliminés : Verstappen, Gasly, Perez, Albon. Tsunoda.

Q3 – Sainz bat Russell et Leclerc pour décrocher sa deuxième pole position consécutive

Les 10 voitures restantes ont ensuite repris la piste, y compris Leclerc, qui a été brièvement examiné pendant l’intervalle pour ne pas avoir ralenti sous les drapeaux jaunes, bien que les commissaires n’aient pas jugé nécessaire de prendre d’autres mesures.

#27, Nico Hulkenberg, Haas, P9. pht. Lionel Lg

Les pilotes ont continué à repousser les limites du circuit de Marina Bay, Sainz signant la pole provisoire avec un temps de 1m 31.170s. Leclerc est deuxième, devant Norris, Russell, Hamilton, Alonso, Magnussen, Hulkenberg, Ocon et Lawson.

Les pilotes sont ensuite rentrés dans la voie des stands, ont chaussé un tout nouveau train de pneus tendres et sont repartis pour leurs derniers tours de piste. Une bataille sensationnelle s’ensuit, Sainz améliorant son temps provisoire avec un tour en 1m 30.984s, mais quelqu’un peut-il l’égaler ?

Chacun de ses rivaux a franchi la ligne d’arrivée mais personne n’a pu battre l’Espagnol, Russell étant le plus proche, terminant à seulement 0,072s du temps de l’homme de Ferrari. Le temps du Britannique lui permet également de devancer un Leclerc frustré en troisième position, à 0,079 seconde du rythme de son coéquipier en pole position.

#40, Liam Lawson, AlphaTauri, P10. pht. LAT images

Alors que l’écart entre les trois premiers était serré, Norris, quatrième, était à près de trois dixièmes de Sainz, Hamilton étant à une demi-seconde de l’Espagnol en cinquième position. Magnussen est sixième, devant Alonso, Ocon, Hulkenberg, son coéquipier chez Haas, et Lawson, 10e.

Les qualifs ici

GRILLE DE DEPART ici

Citation clé :

« Encore une fois, un peu comme à Monza, je me suis mis en route dès la FP1 et je me suis senti très confiant tout au long des séances et je l’ai mis en place en Q3 », a déclaré Sainz.

« Je me suis concentré, je n’ai pas fait d’erreur dans ce tour, j’ai gardé la voiture propre ici à Singapour, normalement ça paye. La séance a été un peu désordonnée pour tout le monde, mais nous sommes restés concentrés, nous avons fait un bon tour à la fin et nous avons décroché la pole position.

Prochaine étape :

Le Grand Prix de Singapour 2023 débutera dimanche à 20 heures, heure locale.

Communiqué La F1

Analyses par les Teams et pilotes

Pirelli

SAINZ RÉCIDIVE À SINGAPOUR

LA JOURNÉE EN PISTE :

Carlos Sainz a décroché la pole position du Grand Prix de Singapour, la cinquième de sa carrière et la deuxième consécutive, après celle de Monza il y a quinze jours. Le pilote Ferrari a devancé George Russell (Mercedes), deuxième, de 72 millièmes de seconde et a été 79 millièmes plus rapide que Charles Leclerc, troisième sur l’autre Ferrari.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est le C5, le pneu le plus tendre utilisé pour ce Grand Prix, qui a été utilisé aujourd’hui, dès la séance d’essais libres où les équipes ont porté une attention particulière à la préparation des qualifications. Les pilotes Alfa Romeo ont également effectué un long run sur le Soft, prouvant qu’il pourrait être une option possible pour la course. Cependant, la stratégie la plus rapide est clairement celle qui favorise l’utilisation du pneu Medium pour le départ, avant un passage au Hard, à partir du 20e tour environ sur les 62 que compte la course.

L’autre leitmotiv de la journée a été l’évolution de la piste, qui est devenue de plus en plus rapide au fur et à mesure qu’elle était gommée, comme en témoigne la façon dont tous les pilotes se sont améliorés d’un run à l’autre.

Le prix Pirelli Pole Position a été remis à Carlos Sainz par le chanteur Eric Nam. Né et élevé aux États-Unis, Nam est devenu un auteur-compositeur-interprète reconnu en République de Corée après avoir été invité à participer à un concours de talents à la télévision, grâce à la popularité de sa chaîne YouTube. Il a été nommé homme de l’année par GQ Korea et a figuré sur la liste Forbes Under 30 Asia. Nam a récemment fait ses débuts d’acteur dans le film « Transplant » et son dernier album s’intitule « House on a hill ».

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE :

« La séance a été très spectaculaire et a réservé plusieurs surprises, produisant une grille que peu de gens auraient pu prédire avant ce Grand Prix. Cela signifie que tous les fans de Formule 1 vont assister à une course très imprévisible, ce qui la rendra encore plus intéressante. Sur ce circuit, un seul arrêt pour changer de pneus est généralement la stratégie la plus rapide, étant donné que le temps perdu dans la voie des stands est l’un des plus élevés du calendrier. Sur le papier, la meilleure combinaison comprend le Medium et le Hard. D’après ce que nous avons vu, on ne peut pas exclure complètement le Soft, mais il faut tenir compte du fait que l’avantage qu’il a en termes d’adhérence par rapport au Medium au départ est considérablement réduit en raison de la courte distance à parcourir jusqu’au premier virage. De plus, ce composé nécessite une gestion prudente de la charge de carburant dans le premier relais. Toutefois, le Soft pourrait être envisagé en cas de période de Safety Car dans la deuxième partie de la course.

Habituellement, Singapour peut également réserver quelques surprises en termes de météo, avec des averses soudaines, parfois fortes, comme ce fut le cas l’année dernière. Pour le moment, le risque de pluie est très faible selon les prévisions, bien que plus probable dans l’après-midi : cela pourrait potentiellement affecter le comportement des pneus si les orages étaient assez forts pour laver la gomme qui a été déposée sur la piste jusqu’à ce soir ».

Ferrari

GRAND PRIX DE SINGAPOUR – RIEN N’ARRÊTE CARLOS – NOUVELLE POLE A MARINA BAY

Carlos Sainz a réalisé une performance parfaite en devançant tout le peloton dès la deuxième séance d’essais libres, avant de peindre la nuit en rouge après la qualification sur le circuit de Marina Bay, décrochant sa deuxième pole consécutive de la saison, la cinquième de sa carrière en Formule 1. Et comme à Monza, son coéquipier Charles Leclerc s’élancera juste derrière lui depuis la troisième place sur la grille, après avoir réalisé un temps inférieur de moins d’un dixième, battu en deuxième position par George Russell pour seulement sept millièmes de seconde. Il s’agit de la 246e pole position de la Scuderia, la septième sur les 14 courses disputées à Singapour.

De Q1 à Q3. Carlos et Charles ont fait du bon travail en Q1 et Q2, en utilisant le pneu Soft pour se hisser confortablement dans le top 10 de la séance de tirs au but. Le SF-23 s’est bien comporté, permettant aux pilotes de le pousser à sa limite, faisant un travail parfait à tel point que la Scuderia était la seule équipe à avoir deux jeux de nouveaux Softs pour la phase finale. Lors de son premier run en Q3, Sainz a réalisé un 1’31″170 et Leclerc était juste derrière lui en haut de la feuille de temps. Avec le deuxième train de pneus Softs, Carlos a tiré le maximum de sa voiture et a été le seul pilote à passer sous la barre des 1’31 » pour décrocher la pole en 1’30″984. Charles a également réalisé un excellent tour, améliorant considérablement son temps pour afficher 1’31″063 et s’emparer de la troisième place.

Course longue. L’ordre de la grille ouvre des scénarios intéressants pour demain, mais aucune hypothèse ne peut être faite sur le résultat de la course. Il n’y a pas moins de 62 tours à parcourir sur ce circuit toujours délicat entre les barrières de Marina Bay. L’équipe va maintenant étudier toutes les options, en gardant à l’esprit que Russell pourrait opter pour une stratégie pneumatique différente. Il y a beaucoup de points en jeu et la Scuderia cherche à en ramener le plus possible.

Carlos Sainz, #55, P1 :

C’est génial de décrocher la pole position ici, dans les rues de Singapour ! Hier, nous avons déjà vu que nous étions compétitifs et je pense que nous avons fait du bon travail en vue des qualifications. La Q3 était très serrée, mais nous avons réussi à faire de bons tours et à décrocher la P1 !

La course ne sera pas facile en raison de la dégradation, mais il est essentiel de rester concentré aujourd’hui et de bien se préparer pour demain. L’équipe a travaillé d’arrache-pied et nous méritons un bon résultat. Nous sommes prêts à tout pour y arriver !

Charles Leclerc, #16, P3 :

Nous avons eu l’air très forts tout au long du week-end et c’est positif de voir une telle performance aujourd’hui. D’habitude, nous sommes forts à Singapour, donc nous savons qu’il ne faut pas s’emballer. Nous avons appris plusieurs choses lors de la dernière course et nous allons essayer de progresser en utilisant ces enseignements pour le reste de la saison.

En Q3, j’ai commis une petite erreur dans le virage 17, donc ce n’était pas suffisant pour la pole, mais nous avons d’excellentes positions de départ en tant qu’équipe et nous allons travailler pour mettre de la pression sur George (Russel) entre nous.

Frédéric Vasseur, Directeur de l’équipe :

Cette pole position et notre performance globale en qualification sont dues au fait que tous les aspects de ce week-end se sont bien déroulés et que toute l’équipe, tant sur le circuit qu’à Maranello, a fait du très bon travail dès les essais libres. Nos pilotes ont été en tête de toutes les feuilles de temps et ce soir, Carlos a tout mis en œuvre pour décrocher une pole position brillante et bien méritée. Comme à Monza, les qualifications ont été très disputées, si bien que Charles, bien que moins d’un dixième plus lent que son coéquipier, a dû se contenter de la troisième place. La course de demain sera longue et la gestion de la stratégie sera essentielle.

Nous allons nous concentrer sur notre course, sur la gestion des pneus, en faisant attention au moindre détail à chaque moment de la course, tout en étant prêts à prendre l’avantage si l’un de nos concurrents fait une erreur.

Mercedes

Une première ligne surprise pour George, à moins d’un dixième de la pole – avec Lewis en P5, complétant un samedi fort pour l’équipe à Singapour.

L’équipe a pris la décision stratégique de conserver deux pneus mediums pour la course, ce qui signifie que nous avons dû nous qualifier avec seulement quatre trains de pneus tendres.

Ce pari a failli nous coûter cher en Q1, où toutes les autres voitures ont utilisé des pneus neufs alors que nous avons roulé avec un train de pneus usagés. Des sorties de piste entravées ont laissé Lewis dangereusement proche de la coupure, mais il améliorait son tour et aurait été en sécurité lorsqu’un gros accident de Stroll a déclenché les drapeaux rouges.

La progression en Q2 a été légèrement plus confortable, avec George deuxième plus rapide et Lewis en P8, les deux pilotes ayant pu interrompre leurs deuxièmes runs et conserver des pneus plus frais pour la Q3.

Ferrari étant la seule à disposer de deux nouveaux trains de pneus tendres pour la Q3, nos pilotes ont dû passer des pneus usagés aux pneus neufs au cours de la séance. George a réalisé un temps à seulement 72 millisecondes de la pole, tandis que Lewis s’est assuré une place sur la troisième rangée de la grille en P5.

Les options stratégiques sont finement équilibrées entre un et deux arrêts demain, avec le train supplémentaire de pneus Medium comme avantage stratégique potentiel pour nos deux pilotes.

George Russell, #63, P2 :

J’ai été très satisfait de ce week-end dans son ensemble. Je me suis senti en confiance dans la voiture et l’équipe a fait du bon travail avec la stratégie pneumatique. Nous avons une stratégie décalée par rapport à tous les autres, donc nous avons un train de pneus Medium supplémentaire demain, ce que personne n’a autour de nous. Donc, arriver en Q3, puis en première ligne, avec seulement quatre trains de pneus et un avantage stratégique, c’est très excitant. C’était une séance difficile dans la voiture – assis dans le garage, c’est comme dans un sauna, et vous devez juste garder votre sang-froid et rester frais. Il en sera de même demain : traditionnellement, c’est une course avec un seul arrêt, mais le nouveau tracé du circuit a peut-être changé la donne. Je pense que ce sera serré entre un et deux arrêts, et avec ce pneu médium supplémentaire disponible, nous pouvons mettre la pression sur Ferrari et essayer de forcer une erreur pour prendre le dessus. C’est ce que nous recherchons.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

La voiture était incroyable hier et nous espérions qu’avec quelques ajustements, nous serions en mesure de défier les Ferrari. Nous avons fait des changements assez importants pendant la nuit, mais la voiture m’a encore échappé et nous n’avons pas eu la vitesse nécessaire aujourd’hui. C’est évidemment décevant, surtout parce que nous avions clairement un bon package ici et que George a pu se placer sur la première ligne. Mais demain est un nouveau jour – et il y a beaucoup de choses à défendre. J’espère que George prendra un bon départ demain et qu’il mettra la pression sur les Ferrari ; ce serait génial pour lui de remporter la victoire. De mon côté, je vais pousser au maximum pour aller de l’avant et voir comment la course se déroule devant.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

Je pense que nous nous sommes surpassés aujourd’hui. Singapour est un circuit Ferrari – ils étaient forts ici l’année dernière, aussi – donc arriver à un dixième de la pole avec George est fantastique. Lewis a eu plus de mal avec la voiture, mais nous avons toujours deux voitures dans le top 5, ce qui promet une course passionnante demain. En ce qui concerne nos attentes pour la course, nous devons rester humbles et travailler ce soir. J’espère que ce ne sera pas une course facile, avec un seul arrêt, pour se diriger vers le coucher du soleil – et nous avons un avantage potentiel avec le deuxième pneu Medium qu’aucune des autres équipes n’a. Je pense donc que tout est possible – et la météo peut jouer un rôle – la soirée de demain sera passionnante !

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie en piste :

George a réalisé un excellent tour pour se placer sur la première ligne et diviser les Ferrari.  Cela a certainement aidé ses chances demain, car leur capacité à contrôler la course est beaucoup moins grande si nous pouvons nous intercaler entre elles.  Lewis n’était pas aussi satisfait de la voiture pendant les séances et avait du mal à faire fonctionner les pneus ; cela était dû en partie au fait que les sorties de piste étaient compromises par le trafic, mais même lors du dernier run, il n’avait pas l’impression que l’adhérence était au rendez-vous.  Nous avons pris la décision dans la matinée de garder deux mediums pour la course de demain, mais cela signifie que nous n’avions que quatre softs en qualifications.  Il y a eu des moments pendant les qualifications où nous avons eu l’impression de regretter cette décision car le peloton était beaucoup plus serré que nous l’avions prévu, mais au moins nous avons eu les deux pour la dernière séance et, surtout, cela nous a ouvert des options uniques sur la stratégie et sur la façon dont nous gérons les voitures de sécurité.  Nous avons semblé compétitifs dans les longs runs vendredi et avec les deux voitures bien placées sur la grille, nous attendons avec impatience la course de demain.

McLaren

« L’ÉQUIPE A FAIT UN EXCELLENT TRAVAIL, JE SUIS FIER DE TOUT LE MONDE ».

Lando Norris, #4, P4 :

« Une très bonne journée pour nous aujourd’hui. Je suis très heureux de cette quatrième place. J’étais proche de la tête – deux dixièmes – mais il n’y avait pas deux dixièmes aujourd’hui. J’ai eu l’impression d’en tirer le maximum, donc je suis très content. L’équipe a fait un excellent travail, je suis donc fier de tout le monde. Nous sommes en bonne position demain pour marquer de bons points. La course est toujours très délicate ici, donc nous ne nous faisons pas d’illusions, mais nous avons une voiture suffisamment bonne pour nous battre, et nous verrons ce que nous pouvons faire.

Oscar Piastri, #81, P17 :

« Évidemment, les qualifications ont été décevantes, mais je suis heureux de voir que Stroll va bien. Malheureusement, nous n’aurions pas pu faire beaucoup plus à cause du drapeau rouge. Notre premier run était correct, un peu brouillon, et ensuite nous avons eu un problème de trafic en commençant le dernier run, mais je pense que cela aurait été suffisant pour nous permettre d’entrer en Q2. Nous verrons si nous pouvons aller de l’avant demain, il sera difficile d’obtenir des points, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas faire de notre mieux.

Andrea Stella :

« Évidemment, les qualifications ont été décevantes, mais je suis heureux de voir que Stroll va bien. Malheureusement, nous n’aurions pas pu faire beaucoup plus à cause du drapeau rouge. Notre premier run était correct, un peu brouillon, et ensuite nous avons eu un problème de trafic en commençant le dernier run, mais je pense que cela aurait été suffisant pour nous permettre d’entrer en Q2. Nous verrons si nous pouvons aller de l’avant demain, il sera difficile d’obtenir des points, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas faire de notre mieux.

PATO O’WARD PARTICIPERA À LA PREMIÈRE SÉANCE D’ESSAIS LIBRES DU GRAND PRIX D’ABU DHABI 2023

Le pilote mexicain prendra le volant de la MCL60 sur le circuit de Yas Marina.

Haas

Pour la première fois cette saison, MoneyGram Haas F1 Team a placé ses deux voitures dans le top 10 lors des qualifications, Kevin Magnussen et Nico Hulkenberg se hissant respectivement aux 6e et 9e rangs sous les feux du Marina Bay Street Circuit, avant les 62 tours du Grand Prix de Singapour de dimanche.

Les deux VF-23 ont fait preuve d’un rythme soutenu lors des qualifications à élimination directe samedi soir, chaque voiture étant fermement ancrée dans le top 10 au cours de chacune des trois séances. Hulkenberg a progressé de la Q1 à la Q2 avec un meilleur tour de 1:32.100 (P3) sur son deuxième train de pneus tendres Pirelli P Zero Red, tandis que Magnussen a progressé avec un 1:32.242 (P5), également sur le deuxième train de pneus tendres.

C’est le Danois qui a ouvert la voie en Q2 en bouclant le circuit révisé de 4,940 kilomètres (3,069 miles) et 19 virages avec un tour rapide de 1:31.892, ce qui lui a permis de se qualifier pour la Q3 en quatrième position sur la feuille de temps. Hulkenberg a pris la sixième place avec son tour rapide de 1:31.994, assurant à MoneyGram Haas F1 Team de placer ses deux voitures dans le top 10 en Q3 pour la première fois en 2023.

Magnussen a réalisé un tour impressionnant de 1:31.575 lors de la dernière séance de qualification pour se classer P6 au drapeau à damier, tandis que Hulkenberg a réalisé un tour de 1:31.808 pour assurer la P9 à l’Allemand – tous deux utilisant de nouveaux jeux de gommes tendres.

Carlos Sainz, de la Scuderia Ferrari, a obtenu la pole position en 1:30.984, devançant la Mercedes de George Russell.

Kevin Magnussen, #20, P6 :

 

« Tout d’abord, pour une raison ou une autre, la voiture est plus forte sur ce circuit. Nous avons fait du bon travail et capitalisé sur la bonne forme de la voiture, nous avons placé les deux voitures en Q3 et nous partons d’une bonne position demain. Nous savons qu’il est difficile de doubler ici, j’aimerais avoir encore les petits virages sinueux du secteur trois maintenant que je suis ici parce que nous savons que notre rythme de course n’est pas assez élevé pour rester là où nous sommes, mais peut-être que sur ce circuit il y a une chance. Cela vient avec un peu de pression supplémentaire car vous savez que c’est une chance unique et nous voulons vraiment la saisir et marquer des points demain.

Nico Hulkenberg, #27, P9 :

« C’est un très bon résultat pour l’équipe d’avoir les deux voitures en Q3. Je ne pense pas que nous nous attendions à cela, c’est donc une agréable surprise et nous en profitons aujourd’hui, indépendamment de ce qui se passera demain. C’était une très bonne performance de Kevin, il a été sur le coup pendant toute la qualification, donc j’ai vraiment dû tout donner et je n’ai pas réussi à être bien connecté et propre de mon côté, mais c’est parfois comme ça que ça se passe. Nous avons toujours été forts en qualifications, et les basses vitesses nous favorisent également. Voyons ce que nous pouvons faire demain.

Guenther Steiner, directeur de l’équipe :

« La journée a été plutôt bonne pour nous aujourd’hui, pour toute l’équipe. Nous savons que nous sommes en difficulté, mais cela montre une fois de plus que nous continuons à travailler dur et que nous obtenons quelque chose. Entre les pilotes, les mécaniciens et les ingénieurs, tout le monde a fait le maximum et c’est notre première double Q3 cette année. C’est notre première double Q3 cette année. Nous devons maintenant essayer d’obtenir quelque chose demain. Nous espérons que les pneus travailleront avec nous, mais il est certain que nous travaillerons dur pour y parvenir.

Aston Martin

Fernando Alonso, #14, P7 :

« Je suis heureux de voir que Lance va bien. Mon tour en Q3 était bon. J’ai dit à l’équipe à la radio qu’il aurait été difficile d’améliorer ce chrono même si j’avais roulé toute la nuit ! Nous avons donc changé quelques éléments sur la voiture et nous l’avons améliorée pour les qualifications, mais probablement pas assez. La course de demain sera longue et intéressante pour tout le monde. Nous devons maximiser chaque opportunité, mais nous devons être réalistes : il y a beaucoup de voitures rapides devant nous, et nous ne partons pas avec une mauvaise position.  J’essaierai de gagner des places demain, mais ce sera une course difficile.

Lance Stroll, #18, P20 :

« Je vais bien. Je suis frustré car nous avons un gros travail – dans le garage et sur la piste – devant nous. J’ai eu du mal à trouver de l’adhérence pendant toute la séance de qualification. Nous avons eu une mauvaise sortie de piste avec le trafic avant ma dernière poussée et nous avons été arrêtés pour le pont-bascule. Je suis parti avec quelques secondes de retard sur Pierre [Gasly], donc ça ne s’est pas passé comme nous l’avions prévu. Quand j’ai vu que mon tour ne s’améliorait pas, j’ai poussé très fort dans le dernier virage pour essayer de gagner du temps, et c’est là que ça a mal tourné. Voyons ce que nous pouvons sauver demain en course.

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« La seule chose qui compte aujourd’hui, c’est que Lance aille bien après l’accident survenu lors des qualifications. Le fait qu’il soit sorti de la voiture sans aide témoigne du travail constant de la FIA pour améliorer la sécurité. Après quelques contrôles de précaution au centre médical, il a été autorisé à sortir de la voiture. Fernando a progressé en douceur vers la Q3 pour maintenir son record de qualification dans le top 10 à chaque course en 2023. Les marges entre toutes les équipes sont très étroites. Fernando a réalisé un tour propre et soigné en Q3 et s’alignera à la septième place pour la course de demain. Nous allons travailler dur pour progresser dans la course et ramener des points à la maison.

Alpine

L’équipe BWT Alpine F1 Team est sur de bonnes bases avant le Grand Prix de Singapour, les deux voitures étant en quête de points.

Le BWT Alpine F1 Team s’est qualifié avec Esteban Ocon en huitième position – marquant un retour en Q3 – et Pierre Gasly en douzième position lors d’une qualification divertissante samedi soir à Marina Bay pour le Grand Prix de Singapour, les deux voitures cherchant à maximiser leurs positions de départ.

Esteban est revenu en Q3 après une qualification bien menée dans les trois segments. Pierre a manqué une place en Q3 pour 0,108 seconde, mais il cherchera à tirer profit d’une grille de départ hétérogène pour la course de 62 tours de demain, où les places payantes sont à portée de main.

Les deux pilotes ont progressé en Q1 – Esteban en neuvième position et Pierre en douzième position – mais la séance a été interrompue par un drapeau rouge après la lourde chute de Lance Stroll dans le dernier virage. En Q2, les deux pilotes ont été séparés par la plus petite des marges – 0,001 seconde – lors de leurs premiers tours. Esteban a ensuite amélioré son temps en 1min 32.089s pour se qualifier pour la Q3 en neuvième position, Pierre terminant en douzième position avec un temps de 1min 32.274s.

En Q3, le temps d’Esteban de 1min 31.673secs était suffisant pour la huitième place.

Esteban Ocon, #31, P8 :

« Tout d’abord, bravo à toute l’équipe pour la performance d’aujourd’hui, car c’est une apparition en Q3 bien méritée et pour laquelle nous avons dû faire beaucoup d’efforts. La voiture s’est bien comportée tout au long du week-end et nous avons pu en tirer le maximum quand cela comptait aujourd’hui pour nous placer dans une bonne position de départ pour la course de demain. Le mérite en revient à l’équipe de l’usine qui a apporté ces améliorations à Singapour, ce qui nous a permis de faire un pas dans la bonne direction. Nous nous concentrons maintenant sur la course de demain, où nous viserons une bonne course et, nous l’espérons, quelques points dans la poche.

Pierre Gasly, #10, P12 :

« Il est dommage que nous ne soyons pas en Q3 aujourd’hui, mais nous nous sommes tout de même mis en position de nous battre pour des points lors de la course de demain. De notre côté du garage, nous avons certainement manqué de quelques éléments et nous avons joué un rôle de rattrapage à certains endroits pour essayer d’optimiser l’équilibre de la voiture. En tant qu’équipe, nous allons bien sûr examiner ce que nous pourrions faire de mieux pour être mieux préparés pour les qualifications et partir de l’avant. Nous avons fait un bon pas en avant entre hier et aujourd’hui et c’est positif pour l’équipe. Demain, la course sera longue et très difficile, mais je suis convaincu que nous pourrons réaliser un bon après-midi et entrer dans les points.

Julian Rouse, directeur sportif par intérim :

« D’une manière générale, la journée a été plus positive ici à Singapour, avec une séance de qualification bien menée des deux côtés du garage. Comme prévu, la situation est très serrée entre la sixième et la douzième place, mais nous avons réussi à passer en Q3 avec Esteban en huitième position. Cependant, nous avons manqué Pierre, donc nous allons certainement continuer à travailler dur sur la façon dont nous pouvons améliorer tous nos détails afin que nous puissions bénéficier davantage de ces marges serrées à l’avenir. Demain, nous roulerons pour la première fois sur ce nouveau tracé, mais cela restera un circuit très difficile pour les dépassements. Dans cette optique, nous mettrons l’accent sur la stratégie, en particulier lors des arrêts aux stands, car c’est là que nous aurons les meilleures opportunités de progresser. Nous nous efforcerons de consolider la position d’Esteban dans les points et de voir ce que nous pouvons faire pour que Pierre entre dans le top 10 avec une grille de départ très hétérogène. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir ce week-end et l’objectif est de marquer des points avec les deux voitures demain.

AlphaTauri

Liam Lawson, #40, P10 :

« C’est évidemment excitant d’être en Q3, mais nous n’avons pas maximisé la performance, et c’est quelque chose que nous devons regarder. C’est dommage pour Yuki parce que nous avons un bon package et qu’il semble à l’aise dans la voiture. Pour moi, c’était lié au warm-up parce que je n’ai pas senti l’augmentation de l’adhérence pour le dernier tour et il y avait beaucoup de trafic dans le dernier secteur, donc c’était délicat. Je suis content d’être en Q3, mais il y a plus de potentiel pour être plus haut. C’est dommage, mais je continue d’apprendre et il y a encore beaucoup à faire. La journée d’aujourd’hui s’est bien passée, mais c’est demain qui est important. Je pars en bonne position, en P10, mais deux heures de course, c’est long et ce sera difficile. Nous allons nous concentrer sur l’optimisation de notre voiture et sur la conduite de notre course.

Yuki Tsunoda, #22, P15 :

« J’ai fait une erreur, un blocage dans le virage 14. Je suis désolé pour mon équipe, c’est vraiment dommage, et je suis très frustré parce que le rythme de la voiture est incroyable. Nous verrons comment se déroule la journée de demain et je ferai de mon mieux pour marquer des points. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Si l’on regarde la situation dans son ensemble, il semble que nous ayons fait un pas en avant en termes de performance. C’est positif et c’est quelque chose que nous devons valider et développer à Suzuka, qui est un circuit plus conventionnel. En ce qui concerne les qualifications de ce soir, nous pensions avoir le rythme nécessaire pour placer les deux voitures en Q3. Le rythme et l’équilibre de la voiture en Q1 étaient bons, et nous semblions bien placés pour progresser. Cependant, en Q2, Yuki n’a pas été en mesure de faire un temps lors de son premier tour rapide et est parti à la faute lors de son deuxième passage, il n’a donc pas fait de temps, ce qui est très frustrant car son rythme en Q1 était assez bon pour faire partie de la qualification pour Q3. Liam a eu une qualification plus facile et a bien progressé. Le fait d’atteindre la Q3 est sa récompense, ce qui fait plaisir à voir, car c’est la première fois qu’il participe à une course de Formule 1. Notre rythme à long terme semblait correct vendredi, nous devons donc l’exploiter et être prêts à saisir les opportunités pour faire avancer Yuki afin qu’il puisse maximiser son package. Dans l’ensemble, il y a des points positifs à retenir, mais c’est demain que tout se jouera pour atteindre nos objectifs.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P11 :

Nous avons connu tellement de week-ends réussis cette année que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à présent. Il est plus important que nous comprenions où nous nous sommes trompés ce week-end.

« Cela n’a pas été un grand week-end pour nous jusqu’à présent, les qualifications ont été mouvementées. Je n’ai pas pu prendre des virages tardifs et durs parce que j’aurais fini par tomber, j’ai aussi eu des difficultés dans les virages à faible vitesse, nous n’avions pas d’appui à l’arrière. Il est évidemment très difficile de doubler à Singapour sur le circuit de rue, alors je n’attends pas grand-chose de la journée de demain. Nous avons eu tellement de week-ends réussis cette année que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à présent. Il est plus important que nous comprenions où nous nous sommes trompés ce week-end.

Sergio Perez, #11, P13 :

« Je suis vraiment déçu du résultat, ce n’est pas vraiment ce à quoi nous nous attendions, ça fait vraiment mal. Nous avons apporté beaucoup de changements à la voiture ce week-end, mais rien n’a vraiment fonctionné, nous devons le comprendre. Nous avons pris un bon départ avec un bon équilibre lors de la première séance d’essais libres, mais la deuxième a été très difficile et depuis, c’est difficile parce que nous avons fait quelques changements ici et là, mais rien ne semble transformer l’équilibre. Nous avons fait quelques changements ici et là, mais rien ne semble changer l’équilibre. Cela a été difficile avec la quantité de glisse que nous avons faite et l’équilibre change d’un virage à l’autre. Le fait que je n’aie pas pu faire ma dernière tentative en Q2 n’a fait qu’empirer les choses. Ce qui nous pose le plus de problèmes, c’est le pilotage, et ce qui s’est passé là-bas n’a fait qu’empirer les choses. J’ai eu un énorme manque de puissance de la part du moteur, il a frappé très fort et j’ai fini par perdre la voiture. C’était une honte et aujourd’hui c’est encore plus dommage. Singapour est un circuit de rue et il est très difficile d’y doubler. Si nous pouvons marquer des points demain, j’en serai heureux.

Christian Horner :

Il y a beaucoup à faire, mais nous n’abandonnerons rien.

« Il y a beaucoup de choses à prendre en compte ce soir. La première chose à faire est de mettre la déception derrière nous et de chercher à comprendre ce qui a causé notre baisse de rythme et de performance. Nous avons essayé une nouvelle pièce aérodynamique lors des essais, mais ce que nous avons utilisé pour les qualifications a été testé et éprouvé. Pour une raison ou une autre, la voiture n’a tout simplement pas répondu sur ce circuit.

Il y a beaucoup à faire, mais nous n’abandonnerons rien. Commencer en dehors du top 10 sur un circuit réputé difficile pour les dépassements sera difficile, mais nous n’avons certainement pas fait une croix sur ce week-end. Les points seront attribués dimanche et il y a beaucoup de choses à jouer.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Nous avons dû rattraper notre retard aujourd’hui, mais nous avons fait des progrès décents avec la voiture. Cependant, ce circuit reste difficile pour nous et nous devons travailler dur pour corriger ces caractéristiques en vue de la saison prochaine.

La séance de qualification a été difficile pour tout le monde. Alex a eu la chance de réaliser un temps avant le drapeau rouge en Q1, ce qui lui a permis de progresser. Logan était également en avance sur l’incident, mais un problème de boîte de vitesses lui a fait perdre le temps dont il avait besoin pour se qualifier également pour la Q2. Nous examinons la boîte de vitesses pour voir s’il n’y a pas un problème mécanique à régler avant le Grand Prix.

Une fois en Q2, nous n’avons pas pu faire de réels progrès, ne gagnant une place que face à [Yuki] Tsunoda qui n’a pas pu faire de chrono. Assurer la 14e place sur la grille avec Alex est un bon résultat sur un circuit où nous avons des difficultés. Néanmoins, la course sera difficile demain, mais beaucoup de choses peuvent se passer à Singapour et il y a probablement quelques voitures hors de position, ce qui pourrait rendre la course très intéressante.

Alex Albon, #23, P14 :

Je pense que la 14ème place est le meilleur résultat que nous pouvions obtenir aujourd’hui, donc j’étais content de sortir de la Q1. En Q2, je n’ai pas ressenti l’adhérence que j’avais en Q1, donc je ne sais pas si le temps passé dans le garage ou la préparation du tour m’ont fait du mal. Nous avons été tellement limités en kilométrage ce week-end, que j’ai l’impression d’avoir joué le rattrapage tout au long du week-end et que je n’y suis pas parvenu. Les pneus semblent être très souples ce week-end, ce qui vous oblige à rouler très lentement pendant le tour de piste et le tour de refroidissement, donc je ne pense pas que nous ayons bien compris cela avec le peu de temps passé sur la piste. Je pense qu’en fin de compte, avec la compréhension des pneus, il y avait plus à apprendre, mais je ne pense pas que cela aurait trop changé le résultat. Nous n’avons pas fait de course, ce qui rend les choses un peu plus difficiles, mais nous allons nous concentrer sur demain.

Logan Sargeant, #2, P18 :

Honnêtement, le week-end s’est bien passé pour moi. Je me suis senti à l’aise sur la piste et j’ai bien pris ma vitesse. Les qualifications ont été délicates car la piste évoluait beaucoup d’un tour à l’autre. J’étais sur un bon tour à la fin, mais en entrant dans le virage 10 et en passant sur les bosses, j’ai eu beaucoup de blocage arrière et pas de rétrogradage. J’ai dû perdre quatre ou cinq dixièmes dans ce virage, ce qui m’aurait permis de me rapprocher de mon objectif. La course s’annonce délicate, mais nous devons être optimistes et essayer d’aller de l’avant demain. La voiture est dans une meilleure position qu’elle ne l’était hier, alors j’espère que cela nous aidera.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a manqué de peu une place en Q2 lors des qualifications du Grand Prix de Singapour, Valtteri Bottas réalisant le 16e temps, devant son coéquipier Zhou Guanyu, en P19. La séance a été difficile pour l’équipe sur le circuit de Marina Bay : les deux pilotes tenteront de rattraper leur retard demain grâce à leur rythme de course et à leur stratégie, tandis que l’équipe cherchera à se hisser dans les points.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

 » Aujourd’hui, il s’agissait d’extraire l’adhérence des pneus, et nous n’y sommes pas parvenus depuis la dernière séance d’essais. Il semble que nous n’ayons pas pu suivre l’évolution de la piste, ce qui signifie que nous n’étions pas dans la bonne fenêtre de réglage pour les qualifications. Les tours des pilotes en Q1 étaient bons, il n’y a pas eu d’erreurs significatives, mais le rythme pour décrocher une place en Q2 n’était tout simplement pas là : ce n’est pas la première fois que nous avons du mal à extraire tout notre potentiel sur un seul tour, et nous devons analyser complètement ce problème et aller au fond des choses. Nous avons vu lors des dernières courses comment nous pouvions remonter depuis le bas de la grille, et notre objectif doit être le même dimanche. Il y aura des opportunités et ce sera à nous d’en tirer le meilleur parti ».

Valtteri Bottas, #77, P16 :

« Mes tours étaient bons aujourd’hui, mais il nous manquait quelque chose pour être en Q2. J’ai trouvé un peu de trafic vers la fin de mon dernier tour, mais dans l’ensemble, nous avons perdu du rythme par rapport à hier et nous avons dû faire des compromis avec les réglages. Nous avons eu l’impression de ne pas pouvoir tirer grand-chose de notre voiture, ce qui est assez frustrant car, hier, il semblait que nous étions sur la voie de construire quelque chose de bien. Demain sera une longue journée et il ne sera pas facile de progresser. Nous devons nous efforcer de tirer le meilleur parti de notre stratégie et de toutes les situations qui peuvent se présenter. Il s’agit d’un circuit de rue, après tout, et nous avons connu des situations imprévisibles par le passé ici : si nous jouons bien nos cartes, nous pouvons encore avoir une chance de ramener un bon résultat demain. »

Zhou Guanyu, #24, P19 :

« Nous attendions un peu plus aujourd’hui, mais en toute honnêteté, la Q2 aurait été difficile à atteindre. Être 19ème est une déception, mais c’est le reflet d’une séance difficile. Je n’étais pas à l’aise avec la voiture et il était vraiment difficile d’enchaîner les tours : quand vous n’avez pas de bonnes sensations sur un circuit comme celui-ci, vous ne pouvez pas gagner en régularité et, au final, vous en payez le prix. Nous devons comprendre où nous nous sommes trompés : ce ne sera pas facile demain en partant de l’arrière, mais tout est encore ouvert ici. Nous pouvons encore aller de l’avant et il y aura des opportunités, y compris avec la stratégie, pour gagner du terrain. Il ne faut jamais dire jamais, nous allons tout donner pour obtenir un résultat.