Dakar, étape 3, Barreda fait sauter la banque, Peterhansel se relance (Raids)

Posted by

Joan Barreda a livré une prestation de haut vol sur la délicate route menant à San Salvador de Jujuy pour remporter sa première spéciale de l’année avec un boulevard d’avance sur ses adversaires. Peut-être un pas déjà décisif vers son premier titre sur le Dakar alors que Stéphane Peterhansel vise lui un 13e sacre en auto et s’est offert son premier succès de l’année, profitant des déboires du premier leader Nasser Al-Attiyah.

Peterhansel

L’œil dans l’objectif
Changement de décor et premières portions de hors-piste. Mais c’est bien la rapide montée en altitude avec des passages à plus de 5 000 mètres qui est susceptible de faire des dégâts chez les concurrents. Traversées de rio, pistes rapides et sinueuses en début d’étape pour un finish sur des parties cassantes et trialisantes imposent de rester vigilant et garder son sang-froid pour ne pas perdre gros sur la route de San Salvador de Jujuy.
L’Essentiel
C’est un véritable coup de massue que Joan Barreda a infligé à ses adversaires lors de la 3è étape. A l’attaque totale dès les premiers kilomètres de spéciale, l’officiel HRC a rapidement creusé un impressionnant écart en passant au premier point de passage avec 20 minutes d’avance sur un Toby Price en perdition. L’Australien lâche les rênes du général à Barreda alors que Sam Sunderland tire les marrons du feu à 13’29 et se replace au provisoire devant Paulo Goncalves. En auto, Stéphane Peterhansel a réussi le joli coup de la journée en s’imposant à San Salvador de Jujuy. Carlos Sainz et Sébastien Loeb complètent un triplé Peugeot sur la spéciale du jour, comme au général. Longtemps en tête, Nasser Al-Attiyah a perdu très gros en arrachant une roue sur un choc, tout comme son coéquipier Giniel de Villiers suite à des problèmes de pression d’essence. Chez les quads, Gaston Gonzales a remporté sa première victoire sur le Dakar et se replace au général derrière le nouveau leader, son dauphin du jour, Ignacio Casale.

Barreda

La perf du jour

En terminant à 16 minutes de Joan Barreda, Pierre-Alexandre Renet n’a pas réussi « le scratch de l’année ». Mais le Normand a bel et bien signé une très grande performance pour son 2e Dakar en enlevant le troisième chrono, devant bien des favoris à la victoire finale. Au guidon de son Husqvarna officielle, l’ex-champion du monde MX3 a parfaitement géré un début d’étape piégeux et devrait désormais être pris très au sérieux par ses adversaires.
Le coup dur du jour
Vainqueur de la 1e étape, 2e le second jour et leader durant la majorité de la journée, Nasser Al-Attiyah était parti pour reprendre les commandes du général et à nouveau démontrer sa symbiose avec son nouveau Toyota Hilux. Mais le Dakar du Qatarien a pris un brutal tournant sur une petite sortie de piste et une roue arrachée dans la 2e partie de la spéciale qui lui fait perdre toute chance de victoire finale à Buenos Aires. Il n’a plus qu’à faire le spectacle sur la suite du rallye…

Al Attiyah

La statistique du jour
En remportant son 15e succès sur le Dakar, Joan Barreda rejoint le regretté Richard Sainct aux nombres de victoires d’étapes.

Barreda

La réaction du jour
Joan Barreda : « C’est une étape qui était inscrite dans mes plans. C’est la dynamique que j’ai adoptée : contrôler et profiter des situations pour attaquer. »
Le clin d’œil du jour
Plus de 60 000 spectateurs ont pu profiter de la grande nouveauté 2017, les Ferias Dakar, qui ont eu lieu à Formosa, Resistencia, Monte Quemado, Tucuman et aujourd’hui à Jujuy.

 

Leave a Reply