5 mars 2024

Africa Eco Race, étape 4, a fond vers le sud marocain

Si pour certains concurrents de l’AFRICA ECO RACE 2024, la 3ème étape a laissé des traces, pour d’autres la motivation était bien présente au départ du bivouac d’Oued Draa, non loin de Tagounite. Il faut dire que cette spéciale de 467 km était particulièrement longue, sur un terrain varié avec une navigation plutôt exigeante sur la fin du parcours.

Une fois encore aujourd’hui, l’Italien Jacopo CERUTTI a été le plus fort. Parti en 3ème position ce matin derrière les deux YAMAHA officielles, le pilote APRILIA a réussi à reprendre l’Italien Alessandro BOTTURI, parti en tête et l’Andorran Pol TARRES parti 2ème. Il remporte ainsi sa 3ème victoire depuis le début du rallye et conforte sa place au général avec désormais 00:08:55 d’avance au général sur TARRES alors que BOTTURI pointe à 00:10:22.

 

Les trois hommes comptent un peu plus de deux heures d’avance sur le Franco Marocain Guillaume BORNE, à nouveau 4ème aujourd’hui au guidon de son HUSQVARNA et leader de la catégorie 450 et de la ROOKIE RIDERS BY ACERBIS. Belle opération sur cette 4ème étape pour l’Italien Giovanni GRITTI qui, en plaçant sa HONDA en 5ème position, est à seulement 4 minutes de BORNE en 450.

#111, Jacopo Cerutti, Aprilia

Visiblement, cette journée a bien réussi aux bicylindres puisqu’Alessandro RUOSO et Nicolas CHARLIER terminent 6ème et 7ème sur leur YAMAHA Ténéré 700, Francesco MONTANARI se classe 8ème sur l’APRILIA, juste devant Juan PEDRERO et sa HARLEY DAVIDSON 1250 Pan American qui déclarait à l’arrivée :

« Je suis parti prudemment car je ne voulais pas prendre de risque dans les cailloux. Malgré cela, je me suis aperçu au ravitaillement que mon pneu avant était déchiré sur le flan et j’ai roulé avec l’appréhension de ne pas finir toute la deuxième partie de spéciale. Du coup, je me suis appliqué sur la navigation et j’ai emmené avec moi, sur la bonne trace, d’autres pilotes. Par contre, je suis totalement détruit physiquement par cette moto au moteur incroyablement puissant. »

L’italien Marco MENICHINI complète le top 10 du jour avec son HUSQVARNA 450.

Dans le challenge MOTUL XTREME RIDER réservé aux pilotes sans assistance, la victoire revient au Français Nicolas BOTTU sur KTM. En revanche, c’est l’Italien Stefano CHIUSSI sur HUSQVARNA qui est leader après quatre étapes.

Sur quatre roues la performance du jour est à mettre à l’actif de Pierre-Louis LOUBET et François BORSOTTO qui imposent leur SSV APACHE avec pourtant deux crevaisons. Après une belle explication sur la piste avec le Pick-Up TOYOTA de Koen WAUTERS, les Français signent leur deuxième victoire et devancent de 00:03:59 le CAN AM des Espagnols Carlos VENTO et Carlos RUIZ MORENO.

#220, Kauen Wauters, Toyota

Le TOYOTA de Koen WAUTERS et Kris VEN DER STEEN termine 3ème du scratch Auto/SSV/Camion à 00:10:08. Les Belges s’imposent en Auto devant les Hongrois Imre VARGA et Jozsef TOMA, 6ème de la spéciale, également sur TOYOTA. Pascal FERYN et Kurt KEYSERS complètent le podium du jour des T1 4X4.

#250, Eric Schiano, Polaris

Au classement général provisoire, en prenant la 4ème place au scratch et la 3ème des SSV, Gautier PAULIN navigué par Remy BOULANGER et leur SSV APACHE comptent désormais 01:48:09 d’avance sur le CAN AM de Frédéric HENRICY et Eric BERSEY, alors que les Espagnols Carlos VENTO et Carlos RUIZ MORENO remontent à la 3ème place.

#260, Gautier Paulin Apache

Chez les camions, la victoire revient au SCANIA de Aad VAN VELSEN, Michel VAN VELSEN et Marco SIEMONS. Les Hollandais ont devancé d’une dizaine de minutes le TATRA du Tchèque Tomas TOMECEK, toujours leader du général.

#401, Aad Van Velsen, Scania

Dans la course Classic, la bataille a encore fait rage aujourd’hui sur les deux Zones de Régularité. Le niveau est très haut et les concurrents sont incroyables de régularité. Après trois étapes et 11 ZR, les Belges Eric et Tom CLAEYS mènent la danse sur leur TOYOTA BJ 73 devant leurs compatriotes René DECLERCQ et John DEMEESTER sur un BOMBARDIER Iltis. L’Autrichien Peter BRABECK-LETMATHE et le Français Jean Michel GAYTE complètent le podium provisoire sur un MITSUBISHI Pajero.

Les classements ici

Demain, l’AFRICA ECO RACE va poursuivre sa descente plein sud en direction de Dakhla où se déroulera la journée de repos ce dimanche 7 janvier. En attendant, après une liaison de 27 km, il restera une spéciale de 397 km et une liaison de 168 km pour enfin souffler au bord de l’Océan Atlantique avant d’attaquer la deuxième semaine en Mauritanie.

Communiqué AER

Crédits photos AER