Monaco, Lewis Hamilton l’emporte après une lutte intense avec Verstappen

Posted by

Après une bagarre de plus de 60 tours avec Max Verstappen, Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose dans le Grand Prix de Monaco (77e victoire de sa carrière) devant Sebastian Vettel (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes). Pénalisé de 5 secondes pour un accrochage avec Bottas dans les stands, Verstappen, 2e à l’arrivée, se classe 4e. Hamilton conforte son avance en tête du championnat qui passe à 17 points face à son coéquipier Valtteri Bottas.

Lewis Hamilton. Pht. LAT Images

Lewis Hamilton a résisté à la pression de Max Verstappen qui est resté dans les échappements de la Mercedes pendant 63 tours. Il s’agit de son troisième succès en Principauté (après 2008 et 2016), son troisième de la saison et son 77e en F1 soit 14 de moins que le record de Michael Schumacher.

Verstappen a tout tenté. Pht. Charles Coates/Getty Images/Red Bull Content Pool

Hamilton, parti de la pole position, il conserve sa position au démarrage devant son équipier Bottas, Verstappen et Vettel. Son début de course est tranquille et le Britannique possédait plus d’une seconde et demie d’avance.

Sebastian Vettel

Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), qui est parti 15e, entame une remontée qui semble impossible sur ce tourniquet. Le régional de l’étape passe 13e dès le premier virage. Le jeune pilote Ferrari passe ensuite Grosjean en force à la Rascasse pour la 12e place. Un tour plus tard, il tente la même chose au même endroit sur Hulkenberg mais ils s’accrochent. Il part en tête à queue et crève quelques secondes plus tard en semant des débris sur toute la piste. Il faut l’intervention du Safety Car.

Leclerc avait annoncé qu’il allait faire une course agressive.

Pendant la neutralisation, les six premiers du classement se sont engouffrés dans la voie des stands. En bon porteur d’eau, Bottas a retenu la meute derrière lui et laissé Hamilton partir devant afin que Mercedes puisse effectuer un double pit-stop comme elle le fit en Chine. Mercedes est passée tout près de réussir son coup mais c’était sans compter sur ce rebelle de Verstappen, ressorti de son stand un poil plus tôt. Le Néerlandais s’est retrouvé à la même hauteur que Bottas et a tassé légèrement celui-ci sur la droite. Victime d’une crevaison, le Finlandais a dû repasser par son stand le tour suivant, et a pu conserver la 4e place.

Vesrtappen a presque réussi son coup

Le jeune Néerlandais sera pénalisé de 5 secondes, a-t-on besoin de cela pour le spectacle ?

Le départ. Pht. Wolfgang Wilhelm

Ensuite, Verstappen reste dans les échappements d’Hamilton jusqu’à la fin de la course. Il profite de ses pneus durs face aux gommes « Medium » du Britannique qui se dégradent plus vite. Verstappen se sentant plus rapide que le britannique tente au 75e tour un dépassement à la sortie du tunnel mais Hamilton a fermement fermé la porte et se sont touchés sans gravité pour les deux hommes. Lewis Hamilton l’emporte devant Verstappen qui est rétrogradé à la quatrième place (+5.537). C’est Vettel, deuxième (+2.602), et Bottas troisième (+3.162) qui accompagnent le britannique sur le podium.

Magnifique course des Toro Rosso, ici le Thaïlandais Albon. Pht. Mark Thompson/Getty Images/Red Bull Content Pool

Mauvaise pioche tactique pour Daniel Ricciardo et Kevin Magnussen. L’Australien, qui avait pris la 5e place à son rival danois à la faveur d’un bel envol au départ, ils se sont arrêtés en même temps que les hommes de tête. Problème : les deux hommes ne jouissaient pas du même avantage chronométrique que les représentants des gros teams et se sont retrouvés englués dans le peloton.

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34

McLaren et Toro Rosso n’ont pas commis la même erreur et ont permis ainsi à Carlos Sainz de finir 6e, derrière la Red Bull de Pierre Gasly et devant les STR14 de Daniil Kvyat et Alexander Albon. Maigre consolation pour Renault et Haas : Daniel Ricciardo a sauvé les deux points de la 9e place, tandis que Romain Grosjean, pourtant parti 13e, a décroché la dernière unité mise en jeu.

Vettel et Hamilton ont rendu hommage à Niki Lauda

George Russell a réalisé une impressionnante démonstration pour Williams en terminant 15e devant Lance Stroll et Kimi Raikkonen, tandis que Robert Kubica a remporté la P18 pour Williams. Antonio Giovinazzi a été le dernier classé en P19, faisant de Leclerc seul abandon de la course.

Le podium Pht. Glenn Dunbar/LAT Images

Hamilton a maintenant 137 points contre 120 à son coéquipier de Finlandais. Le meilleur tour en piste est revenu à Pierre Gasly (5e) (1 : 14.279) qui a chaussé des gommes tendres pour cette opération.

Pierre Gasly auteur du meilleur tour. Pht. Charles Coates/Getty Images/Red Bull Content Pool

Le prochain Grand Prix de Formule 1 se déroulera dans deux semaines au Canada, sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

GP de Monaco ici

Meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Championnats constructeurs ici