Africa Eco Race, E4, a fond vers le sud, victoire de Laure-Crespo

Posted by

La température était de 23 degrés sur la ligne d’arrivée à Fort Chacal, un lieu-dit situé à une trentaine de kilomètres au nord de Laayoune. Des conditions de course qui sont donc idéales dans le sud marocain, comme c’est le cas depuis le début de l’AFRICA ECO RACE 2019. Également, depuis la première étape de cette 11ème édition, une navigation mise à l’honneur qui, malgré la précision du road-book soulignée par l’ensemble des participants, donne du fil à retordre à certains concurrents. D’autres s’en sortent très bien au contraire et ils ont foncé vers le sud aujourd’hui à près de 92km/h de moyenne pour les motos et 98 km/h pour les autos.

Etape 4

 

BOTTURI : 2 / ULLEVALSTER : 2 en moto

Après la victoire de Pal Anders ULLEVALSETER aujourd’hui devant Alessandro BOTTURI, il s’agit du score entre et le Norvégien sur KTM et l’Italien sur YAMAHA au nombre de spéciales remportées après les quatre premières étapes de cet AFRICA ECO RACE 2019. Une égalité parfaite mais le classement ne se joue pas aux points, mais au chronomètre et finalement, Alessandro BOTTURI est toujours leader du rallye avec 5’08’’ d’avance sur UL-LEVALSETER. Autant dire assez peu au regard de ce qu’il reste encore à parcourir jusqu’à Dakar. Derrière ces deux pilotes qui survolent l’épreuve, la bataille est engagée pour le podium puisque Simone AGAZZI, auteur jusqu’à aujourd’hui d’un sans-faute, a connu un petit problème mécanique sur sa HONDA et perdu au final une trentaine de minutes. Du coup, l’Italien termine 10ème de la spéciale et se voit menacé au général par le Slovaque Martin BENKO, 4ème du jour derrière le Norvégien Felix JENSEN, beau 3ème à 23’18’’ du vainqueur. La 5ème place revient à Philippe CAVELIUS, toujours aussi régulier. Le Français devance son compatriote Guillaume VIDAL, nouveau venu sur l’AFRICA ECO RACE. Ce pilote du Team Chinois GXX progresse à pas de géant sur la course et au classement général puisqu’il gagne encore trois places aujourd’hui.

Pal Anders ULLEVALSETER s’impose dans la 4eme étape

 

Qui arrêtera l’équipage LAURE/CRESPO en auto ?

C’est la question que tout le monde se pose désormais sur l’AFRICA ECO RACE 2019. En effet, l’OPTIMUS N°211 a, pour la quatrième journée consécutive, réussi à conserver la tête de course en ouvrant la piste. Dominique LAURE et Christophe CRESPO remportent leur 4ème spéciale avec 1’27’’ d’avance sur David GERARD et Pascal DELACOUR, leurs col-lègues du team des « Fous du Volant », auteurs d’une spéciale parfaite. En 3ème position, Jean Pierre STRUGO et François BORSOTTO, sur l’OPTIMUS officiel du Team MD Rallye Sport, ne lâchent rien et ne concèdent que 2’14’’. Belle opération également pour Yves FROMONT et Paul VIDAL qui, en plaçant leur TAREK en 4ème position de la spéciale, mon-tent sur la troisième marche du podium provisoire, devançant Jean-Noël et Rabha JULIEN, victimes d’une erreur de navigation qui leur a couté une trentaine de minutes. Journée sans histoire aussi pour Sergey et Aleksandr KUPRIANOV sur OPTIMUS. Les Russes obtien-nent le 5ème temps des autos. La mauvaise nouvelle du jour est la cabriole de Dominique HOUSIEAUX et Arnaud DEBRON. L’OPTIMUS N° 200 est parti à la faute au kilomètres 380 alors qu’il cravachait pour revenir et qu’il était à priori en tête de la spéciale. Après quatre tonneaux, l’équipage s’en sort avec quelques contusions. Si les mécaniciens réus-sissent à remettre l’OPTIMUS en état, ils pourraient repartir demain comme le permet le règlement de l’AFRICA ECO RACE.

re/Crespo qui va les arrêter ?

 

3ème victoire pour Igor BOUWENS en camion

Les jours se suivent et se ressemblent pour l’IVECO de Igor BOUWENS, Tom DE LEEUW et Ulrich BOERBOOM. L’equipage belge s’adjuge à nouveau la victoire chez les camions en obtenant une superbe 5ème place au scratch auto-camion. Même si cette étape plutôt ra-pide n’était pas vraiment le terrain de prédilection du TATRA de Tomas TOMECEK, le Tchèque signe le 8ème chrono du jour et le 2ème dans sa catégorie. En devançant le MAN de Elisabete JACINTO, José MARQUES et Marco COCHINHO d’un peu plus de 15 minutes, le triple vainqueur de l’AFRICA ECO RACE reprend la tête du général provisoire camion, de-vant les Portugais et le MAN des Belges Noël ESSERS, Marc LAUWERS et Johan COONINX.

Les jours se suivent et se ressemblent pour l’IVECO de Igor BOUWENS, Tom DE LEEUW et Ulrich BOERBOOM

 

Demain, l’ultime étape de cette semaine marocaine conduira la caravane de l’AFRICA ECO RACE à Daklha que les concurrents atteindront après une spéciale de 420 km suivie d’une liaison de 214 km. Près de 640 km avant une journée de repos au bord de l’Océan Atlantique bien méritée.

ILS ONT DIT

Felix JENSEN – KTM – TEAM ULLEVALSETER – Norvège : 3ème de la spéciale et 5ème du général moto

C’était une spéciale très rapide et j’avoue que je n’affectionne pas trop ce type de terrain. Elle était aussi très difficile en navigation. Avec Martin BENKO, nous nous sommes entraidés pour trouver les bonnes traces et cela à plutôt bien fonctionné. Pour l’instant tout va bien mais j’attends le désert de Mauritanie avec impatience.

Simone AGAZZI – HONDA – RS MOTO HONDA RACING TEAM – Italie : 10ème de la spéciale et 3ème du général moto

Je suis tombé hier et j’avais mal au dos. Les médecins m’ont donné des antidouleurs qui m’ont un peu cassé et je n’avais donc pas vraiment de rythme. Après le CP essence, j’ai perdu le pignon de sortie de boite et son écrou. Je suis revenu en arrière pour les chercher. Il faut croire que c’était mon jour de chance puisque j’ai retrouvé les deux pièces. J’ai réparé et je suis reparti. Je m’en sors bien car j’aurais pu perdre beaucoup aujourd’hui.

David GERARD – BUGGY OPTIMUS – TEAM NOMINEO AVENTURES MD RALLYE – France : 2ème de la spéciale et 6ème du général auto-camion

Après notre journée galère d’hier où nous avons mécaniqué sur la piste pendant une heure, nous repartions en 11ème position ce matin. Nous avons commencé à rattraper et à doubler des concurrents et nous nous sommes pris au jeu. Je tiens à souligner le fairplay de la majorité des participants qui répondent à l’appel du klaxon Sentinel et qui nous facilitent le dépassement. Une belle journée avec un super travail en navigation de mon co-pilote qui ne se perd jamais, que ce soit en mer où il passe sa vie et dans le désert où il passe ses congés à mes côtés.

Igor BOUWENS – IVECO – TEAM ART OF SPEED – Belgique : 5ème de la spéciale et 13ème du général auto camion

J’ai pris énormément de plaisir aujourd’hui sur une spéciale magnifique. J’ai attaqué au maximum et je me suis bien amusé avec les petits Buggy. Il y en a des jaunes, des bleus, des blancs, des noirs, un petit peu partout. C’est très fun. J’ai simplement dû m’arrêter pour enlever les morceaux de pneus qui se détachaient de mes roues avant pour ne pas endommager la carrosserie du camion. Je vais continuer à donner le maximum pour revenir sur mes adversaires après les trois heures perdues le deuxième jour suite à un problème de direction.

Classemment Etape 4 auto/Camion ici

Classement Etape 4 moto ici

Général Auto/Camion ici

Général Moto ici

 

Etape 4

Highlights, étape4, video AER

Présentation, Etape 5

FORT CHACAL / DAKHLA : 638,40 km

Transfert Oued Hamra : 4,97 km

Spéciale : Oued Hamra / Jreififa : 419,37 km

Liaison : Jreififa / Dakhla : 214,06 km

Un nouveau départ et une nouvelle arrivée marqueront cette ultime étape Marocaine. Également de nouvelles pistes inspirées des éditions précédentes permettront, une fois encore, aux bons navigateurs de se mettre en évidence puisque les traces seront souvent peu marquées sur ce terrain très désertique du grand sud marocain. En revanche, ce sera une étape très rapide où le pilotage sera de nouveau à l’honneur. De quoi conclure en beauté cette première semaine de course avant d’aborder la désormais traditionnelle journée de repos bien méritée, sur les bords de l’océan Atlantique à Dakhla, pour toute la caravane de l’AFRICA ECO RACE®.

 

Etape 5
Etape 5

Pht. Rossignol / Cunha / AER