Africa Eco Race, E2, une journée sélective !

Posted by

Finalement, la première nuit marocaine sur le bivouac de la Momie n’a pas été aussi froide qu’annoncé puisque le thermomètre n’est pas descendu en dessous de 3 degrés. Heureusement parce qu’avec la copieuse première journée de cette 11ème édition de l’AFRICA ECO RACE, certains concurrents sont rentrés très tard. Les réparations et entretiens ont donc duré une bonne partie de la nuit. Néanmoins, hormis Philippe PINCHEDEZ contraint à l’abandon après la rencontre de son SSV CAN AM avec une grosse saignée, l’ensemble des participants étaient au départ ce matin. Au menu du jour, une étape de 430 kilomètres qui, déjà, laissera quelques traces.

Etape 2

 

ULLEVALSETER remet de l’ordre en moto.

Parti deux minutes après la YAMAHA d’Alessandro BOTTURI, Pal Anders ULLEVALSETER a réussi à refaire son retard sur l’Italien après seulement 80 km. A partir de là, le Norvégien est sa KTM sont restés au contact du leader du classement général jusqu’à l’arrivée jugée au bivouac, à quelques kilomètres de Foum Zguid. Du coup, le triple vainqueur de l’AFRICA ECO RACE a repris 1’40’’ au général mais il soulignait la vélocité de son adversaire sur la piste. Il a fallu attendre 27’21’’ pour voir arriver la 3ème moto.

Botturi toujours en tête du général

En l’occurrence, la HONDA de l’Italien Simone AGAZZI, bien heureux de cette performance qui le propulse sur le podium provisoire de la course. Derrière, Martin BENKO, 3ème de l’édition 2018, se classe 4ème de l’étape à 44’09’’. Le Slovène devance Felix JENSEN, élève, co-équipier et compatriote de ULLEVALSETER qui continue de progresser. Belle performance aussi de Philippe CAVELIUS qui termine 7ème. Sans un problème de GPS, le Français serait entré dans le top 5.

Martin Benko

 

Et de deux pour l’équipage LAURE-CRESPO en auto

Carton plein pour l’instant de Dominique LAURE et Christophe CRESPO

En Rallye Tout Terrain, la plus grosse difficulté de la discipline est d’ouvrir la piste. C’est à cet exercice périlleux que se sont livrés les vainqueurs de l’étape d’hier Dominique LAURE et Christophe CRESPO. Mais aujourd’hui, comme cela arrive rarement, les leaders du classement général ont effectué une spéciale parfaite. Ils n’ont en effet jamais été rattrapés et s’adjugent donc une seconde victoire consécutive. Une magnifique performance qui permet à l’équipage de l’OPTIMUS N°211 d’assoir son leadership au général provisoire. Un autre Buggy OPTIMUS s’octroie la 2ème place du jour. Celui de Jean Pierre STRUGO et François BORSOTTO, retardé d’une dizaine de minutes après avoir tapé un rocher et endommagé une jante au point de devoir la changer. Et comme le veut le proverbe « Jamais deux sans trois », Philippe GOSSELIN et David BONON complètent le podium auto avec leur OPTIMUS N° 209 aux couleurs des « Fous du volant ». Ils devancent le TAREK de Yves FROMONT et Paul VIDAL de moins de 3 minutes. Ces derniers ont fait jouer l’expérience du terrain pour entrer dans le top 5 en évitant toutes les difficultés, notamment dans l’Erg de Chegaga où de nombreux concurrents sur quatre roues étaient déjà en galère.

Jean Pierre STRUGO et François BORSOTTO 2eme

 

TOMECEK déjà en tête du classement camion

Du côté des camions, même s’ils ont dû également sortir les pelles et les plaques, Tomas TOMECEK sur TATRA et Elisabete JANCINTO, José MARQUES, Marco COCHINHO sur MAN terminent respectivement 8ème et 9ème de la spéciale au classement Auto-Camion. Ils occupent aussi cette place au général provisoire après cette deuxième étape où la majorité des mastodontes du désert peinent à rejoindre l’arrivée.

Tomecek

PS : L’équipage montalbanais de Philippe Pedeche et Philippe Perry a réalisé une excellente remontée de 13 positions, et placent leur Nissan à la 21e place au général.

Demain, la troisième étape conduira la caravane de l’AFRICA ECO RACE vers Assa. Une spéciale de 400 kilomètres dans la pure tradition marocaine où il faudra ménager sa monture pour rejoindre l’arrivée sans encombre.

 

ILS ONT DIT

Alessandro BOTTURI – YAMAHA – ENERGIA & SORRISI RALLYE TEAM : 2ème de l’étape – 1er au général moto

C’était une spéciale très longue et très variée. La navigation n’était pas facile mais je n’ai jamais vu des rood-book aussi précis. Avec Pal Anders, nous avons passé plus de 5 heures sur la moto pour faire 430 km. Derrière, certains vont souffrir aujourd’hui. J’ai pris beaucoup de plaisir à rouler avec ULLEVALSETER. C’était une bonne collaboration.

Philippe CAVELIUS – KTM – CAVELIUS TEAM : 7ème de l’étape – 6ème au général moto

Cette spéciale était particulièrement costaud. Un problème de GPS m’a perturbé sur la première partie du parcours. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à rouler sur ce magnifique parcours dans des paysages splendides. Il n’y a pas à dire, l’Afrique est vraiment un continent incroyable pour y faire du Rallye je suis très heureux de la retrouver.

Simone AGAZZI – HONDA – RS MOTO HONDA RACING TEAM : 3ème de l’étape et du général moto

Aujourd’hui, la spéciale était extraordinaire. Il y avait de tout : de l’enduro, du cross, des dunes, des parties roulantes. Un vrai régal ! Par contre, la navigation n’était pas facile du tout mais en suivant bien le road-book, je m’en suis bien sorti.

Yves FROMONT – Buggy TAREK – TEAM FROMONT : 4ème de l’étape et 7ème du général auto camion

Après une première journée compliquée hier, nous avons redressé la barre. Nous avons perdu un gros quart d’heure après nous être égarés sur un plateau. Mais, au final, notre expérience du terrain et de l’épreuve nous a servi pour ne pas commettre de faute de pilotage et nous nous en tirons bien. La course a commencé et la route jusqu’à DAKAR est encore longue !

Elisabete JACINTO – MAN – TEAM BIO RITMO : 9ème de la spéciale et du général

Nous avons connu un gros plantage sur la crête d’une dune qui nous a fait perdre une trentaine de minutes. Cela fait partie du jeu. Je suis très satisfaite des évolutions de mon camion. J’espère vraiment que nous allons continuer sur notre lancée afin d’effacer les deux dernières années noires que nous avons connu sur l’AFRICA ECO RACE.

Classements E2 Moto ici

Classements E2 Auto/Camion ici

Général Moto ici

Général Auto/Camion ici

 

Highlights, étape 2

Video : Africa Eco Race

 

Jeudi 3 janvier 2019 : Etape 3 au Maroc

AGDAL / ASSA : 415 km

 

Départ du bivouac

Spéciale : Agdal / Assa : 400,71 km

Liaison : Assa / Oued Draa-Assa : 14,29 km

Après l’arrivée jugée la veille, cette fois, c’est le départ qui sera donné directement au bivouac, permettant aux concurrents de bénéficier d’un repos supplémentaire et aux assistances de voir s’élancer les véhicules. Cette spéciale, alliant vitesse et navigation traversera des chaînes de montagnes, des lacs à secs et de nombreux postes militaires. Le début d’étape ne comportera pas trop de difficultés avec un tracé balisé par des cairns. Néanmoins, les pistes marocaines sont généralement intraitables avec les pneumatiques et les crevaisons viennent parfois chambouler les classements. Il faudra donc savoir être raisonnable sous peine de perdre pas mal de temps. La fin d’étape sera parfois délicate en se rapprochant de l’Oued Draa. L’arrivée sera installée aux abords de la ville d’Assa où l’AFRICA ECO RACE® passe régulièrement depuis toujours.

Pht. Rossignol / Cunha / AER