WTCC, Bennani et Huff gagnent à Macao, la finale promet d’être disputée (GT-Tourisme)

Posted by

Course d’ouverture

Mehdi Bennani a mené de bout en bout pour remporter la Course d’Ouverture de la Course WTCC JVCKENWOOD de Macao, alors que le candidat au titre en Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, Norbert Michelisz, a été impliqué dans un carambolage qui a mis un terme aux hostilités sur le circuit urbain de Guia.

Mehdi BENNANI, Sebastien Loeb Racing, s’impose en course d’ouverture. Photo Antonin Vincent / DPPI / WTCC

Le Marocain du Sébastien Loeb Racing a pris un départ parfait depuis sa Pole Position DHL sur la grille inversée et n’a jamais été menacé sur sa Citroën C-Elysée WTCC, le vétéran Tom Coronel consolidant sa deuxième place sur la grille avec une place de dauphin pour le ROAL Motorsport.
“C’est très spécial de gagner ici à Macao”, a dit un Bennani comblé, pour qui cette victoire est la troisième en 2017 et la sixième de sa carrière en WTCC. “Ce circuit est tellement exigeant, et c’est génial d’ajouter mon nom à ceux de Schumacher ou Senna comme vainqueur à Macao ! Merci à tous !”
La course s’est terminée prématurément sur le tracé de 6,20 kilomètres après que Michelisz a heurté un mur avec sa Civic WTCC du Castrol Honda World Touring Car Team, celle-ci bloquant la piste et empêchant Esteban Guerrieri, Rob Huff, Tom Chilton et le reste du peloton de passer. Il n’y avait d’autre option que d’arrêter la course au drapeau rouge, et le classement a été arrêté après cinq des huit tours prévus.

Derrière Bennani – qui s’est aussi imposé dans le WTCC Trophy réservé aux indépendants – et Coronel, Ryo Michigami a signé son premier podium et le premier d’un pilote japonais en WTCC, avec la troisième place sur sa Honda Civic du Team JAS. Il a terminé devant Thed Björk, qui a retrouvé son avance de 16,5 points au championnat sur sa Volvo S60 du Polestar Cyan Racing après en avoir rendu deux à Micheliz en qualifications le vendredi.

Michelisz, principal rival de Björk pour le titre, s’est classé cinquième malgré son accident en étant parti de la huitième place. Son équipier de chez Honda, Esteban Guerrieri, a terminé derrière lui et devant le détenteur de la Pole Position DHL pour la Course Principale de dimanche, Rob Huff. Le multiple vainqueur britannique de la Suncity Group Guia Race s’est élancé neuvième et a dépassé Kevin Gleason pour gagner une position sur un circuit réputé peu propice aux dépassements.

Son compatriote Tom Chilton a terminé huitième sur sa Citroën du Sébastien Loeb Racing, devant Nicky Catsburg et sa Volvo du Polestar Cyan Racing. Le Néerlandais reste troisième au championnat mais n’a plus qu’un point et demi d’avance sur Bennani, qui grimpe à la quatrième place. Gleason a complété le top 10 pour le RC Motorsport devant John Filippi et Yann Ehrlacher.

Néstor Girolami a fini 13e pour le Polestar Cyan Racing, devant Ma Qing Hua qui s’était crashé en qualifications pour son retour en WTCC, puis Dániel Nagy et Zsolt Dávid Szabó sur les Honda du Zengő Motorsport. Le pilote local Mak Ka Lok (RC Motorsport) s’est classé 17e pour son premier départ en WTCC depuis 2014. Et le nouveau venu Po Wah Wong a clôturé le classement sur une Chevrolet RML Cruze TC1 du Campos Racing.
La Course Principale de la Course WTCC JVCKENWOOD de Macao aura lieu dimanche à 10h45, heure locale. La réglementation mise en place pour ce week-end offre aux équipes un Temps de Réparation OSCARO illimité afin de préparer leurs voitures pour cette finale sur 12 tours.

 

Course Principale :

Rob Huff a écrit l’histoire en établissant un nouveau record de neuf victoires sur le circuit urbain de Guia après avoir dominé une Course Principale très humide concluant la Course WTCC JVCKENWOOD de Macao. De son côté, Norbert Michelisz est revenu à 6,5 points de Thed Björk au championnat avant les deux dernières courses au Qatar, le mois prochain.
Champion du monde 2012 et pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, Huff a gardé la tête froide dans ces conditions difficiles sur le célèbre tracé de 6,20 kilomètres pour signer sa première victoire en Championnat du monde FIA des Voitures de Tourisme depuis avril 2016 et devenir le dixième vainqueur de la saison 2017 en WTCC.

Robert HUFF Robert, All-Inklcom Munnich Motorsport, Roi de la course principale. Photo Antonin Vincent / DPPI :WTCC

C’est absolument fabuleux !”, s’est réjoui Huff, dont la Citroën C-Elysée avait été sévèrement endommagée dans un accident qui avait interrompu la Course d’Ouverture le samedi. “Tout le crédit en revient à l’équipe. Les gars ont fait un travail incroyable pour reconstruire la voiture la nuit dernière. À minuit, je ne pensais pas que j’aurais une voiture pour aujourd’hui.”

Cette course du dimanche a commencé derrière la Volvo V60 Polestar faisant office de voiture de sécurité, en raison de la pluie tombée dans la nuit. Puis Huff, détenteur de la Pole Position DHL, est resté prudent lorsqu’elle a vraiment débuté au troisième tour. “Pendant un tour ou deux, j’ai fait vraiment attention lors des freinages pour le virage de Lisbone, permettant à [Norbert] Michelisz de revenir, mais la voiture était fantastique”, a dit le Britannique après avoir établi ce nouveau record de neuf succès à Macao – qu’il partageait auparavant avec le pilote moto Michael Rutter.
Une fois qu’il a trouvé son rythme, Huff a creusé l’écart sur le pilote du Castrol Honda World Touring Car Team pour s’imposer avec une avance impressionnante de 8,142 secondes. Cette victoire est sa 29e en WTCC et le met à égalité dans les tablettes de la discipline avec le triple champion du monde José María López. Elle est aussi la première de l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport en WTCC depuis mai 2014.
Si la deuxième place de Michelisz lui a permis de réduire son retard sur le leader du championnat, Thed Björk, classé cinquième, le Hongrois a dû s’employer pour obtenir ce résultat. Tom Chilton du Sébastien Loeb Racing, parti troisième sur la grille, lui a mis une forte pression en début de course, jusqu’à ce que l’autre pilote officiel Honda, Esteban Guerrieri, ne dépasse la Citroën C-Elysée en arrivant sur le rapide virage du Mandarin au neuvième tour, Chilton ayant perdu du grip en sortant de la trajectoire après une tentative de dépassement loupée sur Michelisz. Guerrieri a alors semblé en mesure de protéger la position de son équipier jusqu’au drapeau à damier, mais a commis une petite erreur dans le 13e et dernier tour en virant trop large, et permis à Chilton de le repasser pour obtenir son premier podium à Macao derrière Huff et Michelisz.

Björk, leader du championnat, a donc terminé à une distante cinquième place sur sa Volvo S60 du Polestar Cyan Racing, le vétéran à Macao Tom Coronel ajoutant une sixième place à sa deuxième de la Course d’Ouverture avec sa Chevrolet RML Cruze TC1 engagée par ROAL Motorsport.
Le poleman et vainqueur de la Course d’Ouverture à la grille inversée, Mehdi Bennani, a fini septième cette fois pour le Sébastien Loeb Racing, retombant un demi-point derrière Chilton au classement du Trophée WTCC réservé aux indépendants. Le Marocain a précédé Kevin Gleason (Chevrolet RC Motorsport) et Néstor Girolami (Volvo Polestar Cyan Racing), Zsolt Dávid Szabó clôturant le top 10 sur sa Honda Civic WTCC de Zengő Motorsport pour inscrire son premier point au championnat du monde après avoir fêté jeudi ses 22 ans.

Thed BJORK, Polestar Cyan Racing, toujours en tête du Championnat avec 6,5 petits points. Photo Antonin Vincent / DPPI / WTCC

Son coéquipier Dániel Nagy a terminé 11e devant Ma Qing Hua, auteur du meilleur tour en course sur la troisième voiture du Sébastien Loeb Racing alors qu’il tentait de rattraper le terrain perdu en raison d’une pénalité de drive-through qui lui avait été infligée après qu’il eût dépassé par erreur Mak Ka Lok pendant que la course était encore neutralisée par la voiture de sécurité. Nick Catsburg a figuré dans le top 10 avant de perdre trois positions suite à un contact avec son équipier Girolami au freinage de Lisbone. Yann Ehrlacher, Ryo Michigami, John Filippi et Mak complètent la liste de ceux qui ont fini. Po Wah Wong n’a pas pris le départ sur la Chevrolet du Campos Racing.

La Course WTCC du Qatar, dernier rendez-vous de la saison 2017, aura lieu les 30 novembre et 1er décembre sur le Circuit International de Losail, où se dénoueront le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme pour les Pilotes et les Constructeurs ainsi que le Trophée WTCC. Avec un maximum de 60 points encore disponible, sept pilotes restent mathématiquement en lice pour le titre mondial.

Ma dans le coup pour son retour en WTCC

Ma Qing Hua s’est montré performant pour son retour en Championnat WTCC de la FIA à Macao le week-end dernier, soulignant son potentiel avec le meilleur tour en course de la Course Principale du dimanche.
Ma n’avait pas piloté en WTCC depuis novembre 2015, mais s’est montré rapide au volant de sa Citroën C-Elysée WTCC du Sébastien Loeb Racing.
Cinquième meilleur temps des Essais Libres 1, le pilote chinois s’est également classé dans le top 10 en Essais Libres 2 malgré le fait de rouler en pneus usés lors des deux séances.

MA Qing Hua, Sebastien Loeb Racing, très performant à Macao. Photo Antonin Vincent / DPPI / WTCC

Si l’une de ses rares erreurs en Q1 l’a privé de la possibilité de s’élancer aux avant-postes lors des deux courses, Ma est passé outre un drive-through pour signer le meilleur tour lors de la Course Principale disputée sous la pluie. Il a également marqué des points en WTCC Trophy lors des deux manches.
Après la course, Ma a commenté : « Quelle joie d’être de retour au volant de la Citroën C-Elysée avec les membres de l’équipe du Sébastien Loeb Racing. L’équipe a fait un super travail en me mettant à disposition la meilleure voiture possible. La Course d’Ouverture ne m’a pas permis de me battre jusqu’à la fin, mais lors de la Course Principale, le potentiel de la voiture s’est démontré en signant le meilleur tour, et quelle vitesse ! J’aimerais remercier Dominique Heintz et Sébastien Loeb, et toute l’équipe, pour m’avoir soutenu pour m’aligner au départ de cette épreuve à Macao. »

Une finale du WTCC aussi ouverte que passionnante s’annonce au Qatar

Le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme 2017 se terminera au Qatar, les 30 novembre et 1er décembre, avec trois prestigieux titres encore à attribuer.
Thed Björk précède Norbert Michelisz de 6,5 points dans la lutte pour la couronne Pilotes, tandis que Volvo Polestar en compte 12,5 d’avance sur Honda au classement Constructeurs.
La situation est très serrée aussi pour le Trophée WTCC réservé aux indépendants, Tom Chilton ne menant que d’un demi-point devant son équipier au sein du Sébastien Loeb Racing, Mehdi Bennani, et Rob Huff restant également en lice à sept unités du leader.

Championnat ici