Räikkönen s’impose à Austin dans une course intense

Posted by

En s’imposant dans le Grand Prix des USA, Kimi Räikkönen a renoué avec la victoire cinq ans après son dernier succès en F1. Une jolie façon de tirer sa référence à trois courses de la fin de son long bail avec Ferrari.

Räikkönen a battu les Mercedes. Pht. Wolfgang Wilhelm/Mercedes

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) devra encore attendre pour décrocher son 5e titre de champion du monde de Formule 1.

Raïkkönen a devancé le Néerlandais Max Verstappen, parti de la 18e place sur la grille. Hamilton, pourtant parti en pole position, a terminé 3e, non sans avoir tenté une ultime offensive sur Verstappen, juste devant Vettel, ce qui retarde le sacre du pilote britannique. Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), débordé par Vettel en fin de course, complète le top 5.

Mission remplie pour Räikkönen. Pht. Ferrari

Sebastian Vettel est le grand perdant des premiers hectomètres de course. Le pilote Ferrari a perdu gros dans le premier à l’attaque sur Daniel Ricciardo (Red Bull) au niveau du virage n°13. En tête-à-queue, le quadruple champion du monde laisse passer bon nombre de voitures pour repartir 15e et se lancer dans une course-poursuite effrénée. Vettel (Ferrari) termine 4e devant Valtteri Bottas (Mercedes), alors que les deux Renault de Nico Hülkenberg et Carlos Sainz marquent de gros points dans l’optique du classement Constructeurs. Esteban Ocon (Racing Point Force India), Kevin Magnussen (Haas) et Sergio Pérez (Racing Point Force India) entrent dans le top 10. Mais Ocon et Magnussen  sont exclus des résultats pour manquement au règlement technique. En effet Esteban Ocon a été exclu pour ne pas avoir respecté le débit d’essence lors du premier tour. Le Danois a été coupable d’avoir dépassé la masse maximale d’essence tolérée dans une monoplace en course (soit plus de 105 kg).

Exploit de Verstappen pour sa remontée et faisant trébucher Hamilton. Pht. Clive Mason/Getty Images/Red Bull Content Pool

Les deux écuries ont le droit de faire appel. En attendant, cela permet à Sergio Pérez (Racing Point Force India) de passer huitième, devant Brendon Hartley (Toro Rosso) et Marcus Ericsson (Sauber).

Pierre Gasly (Toro Rosso) termine 14e, alors que Charles Leclerc a été contraint à l’abandon.

Vettel a encore perdu des points. Pht. Ferrari

Au championnat, Hamilton est en tête avec 346 points, devant Vettel (276), Raikkonen (221), Bottas (217) et Verstappen (191).

Hamilton devra attendre pour être sacré. Pht. Wolfgang Wilhelm/Mercedes

Lewis Hamilton compte pour l’instant quatre titres mondiaux (2008, 2014, 2015, 2017), tout comme Vettel et le Français Alain Prost. Une 5e couronne lui permettrait d’égaler l’Argentin Juan Manuel Fangio, sacré cinq fois en 1951, 1954, 1955, 1956 et 1957. L’Allemand Michael Schumacher est le pilote le plus titré de l’histoire avec sept titres conquis entre 1994 et 2004.

Podium. Pht. Mark Thompson/Getty Images/Red Bull Content Pool

Le prochain Grand Prix aura lieu le week-end prochain au Mexique.

GP des USA ici

Meilleurs tours ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici