WTCR, Nürburgring, Guerrieri et Muller vainqueurs

Posted by

COURSE 1 : Guerrieri bat Muller

La redoutable Nordschleife.  Pht. Clément Marin/DPPI

Esteban Guerrieri a réussi une brillante manœuvre de dépassement sur Yvan Muller pour remporter la course 1 de la WTCR Race of Germany dans des conditions délicates sur la Nürburgring Nordschleife, des conditions qui ont nécessité l’utilisation des pneus pluie de Goodyear pour la première fois en 2020.

Guerrieri Esteban, ALL-INKL.DE Munnich Motorsport, Honda Civic TCR, s’impose dans la C1. Pht. Florent Gooden/DPPI

L’Argentin est parti de la première ligne au volant de sa Honda Civic Type R TCR ALL-INKL.COM Münnich Motorsport aux côtés de Yvan Muller, le pilote qui s’était élancé de la DHL Pole Position, et a exercé une forte pression sur le pilote Cyan Racing Lynk & Co 03 TCR dès le départ après la voiture de sécurité.

Puis, à Aremberg, Guerrieri a lancé une attaque courageuse à l’extérieur, sur une piste glissante. L’Argentin et le Français ont joué des coudes et des portières dans le virage, mais c’est bien Guerrieri qui bénéficiait de la ligne intérieure pour le virage à droite suivant, et qui s’emparait de la première place.

Guerrieri s’est ensuite forgé une avance conséquente, pour remporter la course de trois tours lancée avec la grille inversée sur les 25.378 km de la Nordschleife. Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport devançait ainsi un trio Lynk & Co, Muller devançant sur le podium son neveu et leader du championnat, Yann Ehrlacher, alors que Thed Björk passait la ligne à la quatrième place.

“Le dépassement était risqué, mais quand vous faites la course avec un pilote expérimenté comme Yvan, ce sont des choses que vous pouvez tenter”, a déclaré Guerrieri, dont la victoire a donné le vrai coup d’envoi de sa campagne WTCR 2020. “Il y avait plus de grip à l’extérieur. Mais j’étais sur l’herbe deux fois au premier tour. J’ai quand même fait un écart et je savais où se trouvait l’adhérence grâce à mes souvenirs de l’année dernière. Je suis très heureux d’être de nouveau sur le podium”.

Ehrlacher a de son côté dépassé Björk en toute fin de course pour monter sur le podium. “Sixième sur la grille, et troisième à l’arrivée, c’est plutôt pas mal”, commentait le jeune Français après la course. “Ce sont des points importants que nous empochons. C’est bien, mais il nous manque des fans ici en bord de piste”.

Ehrlacher Yann, Cyan Performance Lynk and Co, Lynk and Co 03 TCR, 3è. Pht. Clément Marin/DPPI

Tom Coronel a accroché une bonne cinquième place malgré un problème technique sur son RS 3 LMS du Comtoyou DHL Team Audi Sport. Le Néerlandais s’était élancé de la troisième place sur la grille de départ et a cherché à défier Muller pour la deuxième place au premier tour, avant de retomber dans les griffes de Björk et Ehrlacher. Björk a porté une manœuvre décisive au début du deuxième tour, prenant la ligne extérieure au virage numéro 1 qui lui a permis de prendre l’intérieur au virage numéro 2. Les deux hommes sont entrés en contact, et Ehrlacher en profitait pour dépasser Coronel.

Muller Yvan, Cyan Performance Lynk and Co, Lynk and Co 03 TCR, 2è. Pht. Clément Marin/DPPI

Néstor Girolami conclut cette Course 1 en sixième position sur sa Honda du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, devant un autre candidat au Trophée Rookie de la FIA, Gilles Magnus, sur son Audi RS 3 LMS du Comtoyou Racing, et la Honda de Tiago Monteiro.

Course 1. Pht. Florent Gooden/DPPI

Jean-Karl Vernay, sur son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris du Team Mulsanne, et Bence Boldizs’ Zengő Motorsport CUPRA Leon Competición venaient ensuite, assurant à cinq marques de course clientes une place dans le top 10.

Parmi ceux qui ont connu des problèmes sur la Nordschleife, on citera Nathanaël Berthon, qui a été contraint de partir de la pitlane dans sa RS 3 TCR du Comtoyou DHL Team Audi Sport. Le Français a tout de même réussi à terminer 12e, derrière la CUPRA de Gábor Kismarty-Lechner.

Berthon Nathanael, Comtoyou DHL Team Audi Sport, Audi LMS. Pht. Clément Marin/DPPI

La Lynk & Co de Santiago Urrutia et la Honda d’Attila Tassi n’ont pas réussi à rejoindre l’arrivée, tout comme Mikel Azcona, qui a abandonné sa CUPRA du Zengő Motorsport au premier tour à Karussell. Jack Young a subi de gros dégâts à l’avant droit sur sa Renault Mégane RS TCR du Vuković Motorsport, et n’a pu lui non plus terminer.

Podium C1. Pht. Florent Gooden/DPPI

Course 1 ici

HighLights C1 – Video WTCR

Course 2 : Ehrlacher signe une splendide victoire sur la Nordschleife

Yann Ehrlacher a dépassé le détenteur de la DHL Pole Position, Néstor Girolami, pour remporter la Course 2 de la WTCR Race of Germany, sur la Nordschleife du Nürburgring, le Goodyear#FollowTheLeader augmentant son avance au championnat.

Ehrlacher Yann, Cyan Performance Lynk and Co, Lynk and Co 03 TCR. Pht. Joao Filipe/DPPI

Le pilote Cyan Racing a pris l’aspiration avec sa Lynk & Co 03 pour prendre l’avantage sur Girolami et sa Civic Type R TCR d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport dans Döttinger Höhe à la fin du premier tour du tracé 25,378 kilomètres, pour signer sa deuxième victoire en 2020 dans la WTCR – FIA World Touring car Cup.

Girolami, deuxième du championnat avant la course, a vu ses espoirs de titre en prendre un sacré coup en étant pénalisé de 30 secondes pour ne pas avoir respecté la procédure de départ quand la course a débuté derrière la voiture de sécurité. Thed Björk a parachevé un doublé pour Cyan Racing après dépassé lui aussi Girolami dans Döttinger Höhe au deuxième tour, Attila Tassi héritant de la troisième marche du podium après la pénalité infligée à son équipier chez ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

“C’est un sentiment fabuleux de gagner une course sur la plus grande piste du monde”, a réagi un Ehrlacher comblé. “Je n’arrive pas à croire que nous ayons gagné sur la Nordschleife dans ces conditions. C’est la plus belle victoire de ma carrière, absolument incroyable. C’est bien pour l’équipe et pour le championnat pilotes.”

Bjork Thed, Cyan Performance Lynk and Co, Lynk and Co 03 TCR, 2è. Pht. Joao Filipe/DPPI

Girolami, deuxième du championnat avant la course, a vu ses espoirs de titre en prendre un sacré coup en étant pénalisé de 30 secondes pour ne pas avoir respecté la procédure de départ. Le règlement autorise désormais à faire deux tours de reconnaissance et un passage dans la voie des stands avant de s’aligner sur la grille, mais Girolami en a par erreur effectué trois, passant deux fois par la voie des stands.

Thed Björk a parachevé un doublé pour Cyan Racing après dépassé lui aussi Girolami dans Döttinger Höhe au deuxième tour, Attila Tassi héritant de la troisième marche du podium après la pénalité infligée à son équipier chez ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Tassi Attila, ALL-INKL.DE Munnich Motorsport, Honda Civic TCR, 3è. Pht. Florent Gooden/DPPI

Derrière Tassi, Mikel Azcona a signé une brillante quatrième place avec sa nouvelle CUPRA Leon Competición de l’équipe Zengő Motorsport, après avoir dépassé le vainqueur de la Course 1, Esteban Guerrieri, dans Döttinger Höhe au troisième et dernier tour.

Vernay Jean-Karl, Team Mulsanne, Alfa Giulietta TCR. Pht. Florent Gooden/DPPI

Au volant de son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris du Team Mulsanne, Jean-Karl Vernay a contenu Yvan Muller et sa Lynk & Co pour prendre la sixième place après la pénalité de Girolami. Tom Coronel s’est classé huitième avec son Audi RS 3 LMS du Comtoyou DHL Team Audi Sport, après s’être élancé cinquième sur la grille. Le Néerlandais a perdu du terrain en passant dans le gravier au virage d’Aremberg dans le premier tour.

Start of the race 2. Pht. Florent Gooden/DPPI

Tiago Monteiro (Honda) a terminé neuvième et Santiago Urrutia (Lynk & Co) a complété le top 10 devant Girolami, Nathanaël Berthon (Comtoyou DHL Team Audi Sport) et les CUPRA pilotées par Bence Boldizs et Gábor Kismarty-Lechner.

Podium C2. Pht. Joao Filipe/DPPI

Gilles Magnus, prétendant au trophée du WTCR Rookie Driver, est sorti de la route au deuxième tour avec son Audi du Comtoyou Racing.

Course 2 ici

HighLights C2 – Video WTCR

Championnat ici