IndyCar, Scott Dixon décroche la pole aux Indy 500

Posted by

Scott Dixon a décroché la pole position de l’Indianapolis 500 présentée par Gainbridge pour la quatrième fois de sa carrière, remportant le prix NTT P1 dans le peloton le plus rapide de l’histoire des « 500 » avec une vitesse moyenne sur quatre tours de 231,685 mph. (372,860 km/h)

Scott Dixon, P1

Le sextuple champion en titre du NTT INDYCAR SERIES, Dixon, a été le plus rapide lors de la première journée des qualifications Crown Royal Armed Forces samedi, et il s’est également distingué lors du Firestone Fast Nine Shootout dimanche au volant de la Honda PNC Bank Grow Up Great #9. Dixon, vainqueur de l’Indy 500 en 2008, a également remporté les pôles de l’Indy 500 en 2008, 2015 et 2017, et il est à égalité avec Rex Mays, A.J. Foyt et Helio Castroneves pour le deuxième plus grand nombre de pôles de l’histoire de l’Indy 500.

Scott Dixon

« Gagner une pole à l’Indianapolis 500 est l’une des choses les plus difficiles à faire », a déclaré Dixon. « Du point de vue de l’équipe, la quantité de travail et d’efforts nécessaires pour construire ces voitures spécifiquement pour cette pole, c’est beaucoup d’argent et beaucoup d’efforts que cela demande.

« Nous avons été de l’autre côté de la barrière. Nous avons déjà connu ces situations, mais nous avons aussi bien démarré dans le peloton, sans pouvoir comprendre pourquoi nous étions dans cette position. Je me sens vraiment bien pour l’équipe. Je sais que l’équipe va être fière de ce que nous avons accompli aujourd’hui. Encore une fois, c’est juste la position de départ. Nous devons travailler sur le reste ».

Indianapolis Motor Speedway

Dixon, 40 ans, sera rejoint par les deux plus jeunes pilotes du peloton en première ligne le jour de la 105e édition de l’Indianapolis 500, le dimanche 30 mai.

Colton Herta, P2

Colton Herta, 21 ans, s’élancera de la deuxième place sur la Honda Gainbridge #26. Il a échoué de peu devant Dixon avec une moyenne de 231,655 (372,812 km/h) sur quatre tours.

Rinus VeeKay, P3

Rinus VeeKay, 20 ans, s’est qualifié en troisième position avec une moyenne de 231.511 (372,580 km/h) sur la Chevrolet Bitcoin #21 et est le plus jeune partant de la première ligne dans l’histoire centenaire de la course.

Colton Herta

Herta était le huitième des neuf pilotes à faire une seule tentative pendant le Shootout, et sa grande course était suffisante pour la pole provisoire. Mais Dixon, le dernier pilote sur la piste parce qu’il était le plus rapide samedi, a réalisé la sixième pole Indy 500 pour Chip Ganassi Racing.

« C’était assez effrayant », a déclaré Dixon. « Content que ce soit terminé. C’était vraiment très tendu. J’ai pu regarder les quatre tours de Colton, aussi. J’aurais préféré ne pas l’avoir fait avant de sortir. Je savais que sa régularité allait probablement être un peu meilleure que celle des deux autres, et c’était le cas.

« Oui, au premier tour, le virage 1 était très lâche, et j’étais déjà au maximum. Je savais que j’allais devoir m’accrocher pour les troisième et quatrième tours. Le quatrième tour était vraiment très dur, surtout dans le virage 3. »

Herta : « Si j’étais un fan, je serais très excité par cette qualification Fast Nine. Vraiment, les gars ont continué à aller plus vite à chaque tour. C’était vraiment très serré pour tout le monde.

« Pour battre Dixon, je pense que nous devions vraiment avoir le premier tour et le deuxième tour juste un tout petit peu plus rapide. Nous étions si proches. »

Ed Carpenter, P4

La deuxième ligne sera composée d’Ed Carpenter, quatrième à 231.504 (372,569 km/h) sur la Chevrolet SONAX n°20, du vainqueur des « 500 » 2013 Tony Kanaan, cinquième à 231.032 (371,809 km/h) sur la Honda The American Legion #48, et d’Alex Palou, sixième à 230.616 (371,140 km/h) sur la Honda NTT DATA Chip Ganassi Racing #10. Palou a réalisé une belle remontée par rapport à samedi, où il avait lourdement chuté lors des qualifications.

Tony Kanaan, P5

Deux vainqueurs de l’Indianapolis 500 sont en troisième ligne. Le vainqueur d’Indy 2014, Ryan Hunter-Reay, partira en septième position à 230.499 (370,952 km/h) sur la Honda DHL #28, le triple vainqueur Helio Castroneves sera huitième à 230.355 (370,720 km/h) sur la Honda AutoNation/SiriusXM n°06, et Marcus Ericsson sera neuvième à 230.318 (370,660 km/h) sur la Honda Huski Chocolate Chip Ganassi Racing #8.

Alex Palou, P6

Trois équipes ont dominé les trois premières lignes. Chip Ganassi Racing a placé Dixon, Kanaan, Palou et Ericsson sur les trois premières lignes, Andretti Autosport est représenté par Herta et Hunter-Reay, et Ed Carpenter Racing compte VeeKay et le propriétaire de l’équipe, Carpenter.

Ryan Hunter-Reay, P7

L’après-midi sur l’ovale de 2,5 miles a commencé avec beaucoup d’évènements lors des qualifications de la dernière chance. Sage Karam, Will Power, vainqueur de l’Indy 500 2018, et Simona De Silvestro ont obtenu les trois dernières places sur le terrain.

Simon Pagenaud, seulement P26

Karam partira en 31e position au volant de la Chevrolet DRR-AES INDIANA #24 après son temps de 229.156 (368,790 km/h). Le champion de la série 2014, Power, partira en 32ème position sur la Chevrolet n°12 Verizon 5G Team Penske avec un temps de 228.876 (368,340 km/h), bien qu’il ait frôlé la barrière SAFER dans le virage 2 lors de sa seule qualification. De Silvestro est 33e après un chrono de 228.353 (367,398 km/h) sur la voiture Rocket Pro TPO/Paretta Autosport #16.

Sébastien Bourdais, P27

Le champion de la série 2014, Power, a frôlé la barrière SAFER dans le virage 2 lors de son unique passage lors de la qualification de la dernière chance, mais a tenu bon pour faire le spectacle dans ce qu’il a appelé la journée la plus éprouvante de son illustre carrière.

Simona De Silvestro, P33

Charlie Kimball sur la Chevrolet n°11 de Tresiba/AJ Foyt Racing et le rookie RC Enerson sur la Chevrolet n°75 de Top Gun Racing n’ont pas réussi à se qualifier.

Juan Pablo Montoya, P24

La prochaine session sur la piste est un entraînement de deux heures, de 11 h à 13 h, le vendredi 28 mai. La séance d’essais Miller Lite Carb Day est la dernière chance pour les pilotes et les équipes de peaufiner leurs réglages pour le jour de la course.

 

Les qualifs ici

Qualifying Day 2, HighLights

Danica Patrick pilotera la Pace Car de tête, la Chevrolet Corvette Stingray

Danica Patrick, icône du sport automobile outre atlantique, pilotera la Chevrolet Corvette Stingray 2021 à moteur central, décapotable, lors de la 105e édition de l’Indianapolis 500 présentée par Gainbridge, le dimanche 30 mai, retournant ainsi sur le circuit où elle a marqué l’histoire de la course.

La Chevrolet Corvette Stingray 2021 à moteur central et à toit rigide conduira les 33 voitures au drapeau vert lors de la 105e édition des 500 miles d’Indianapolis présentée par Gainbridge le 30 mai 2021. Le Stingray blanc arctique sera le premier cabriolet Corvette depuis 2008 à prendre la tête de cette course emblématique.

Chevrolet Corvette Stingray, officiel Pace Car

Chevrolet et Corvette ont mené le peloton de départ plus que tout autre constructeur et toute autre marque, respectivement. En 2021, c’est la 32e fois que Chevrolet prend le départ de la course, depuis 1948, et la 18e fois depuis 1978 pour la voiture de sport préférée des Américains.

La course sera retransmise en direct à partir de 11 heures (ET) sur NBC et sur le réseau radio INDYCAR. Le public du monde entier pourra suivre la populaire Patrick au volant de l’Arctic White Stingray, la première Corvette décapotable depuis 2008 à prendre le départ de la course automobile la plus prestigieuse du monde.

Communiqué et Pht. IndyCar

ENGLISH INFORMATION

Dixon Powers to Fourth ‘500’ Pole in Fastest Indy Field

Scott Dixon won the Indianapolis 500 presented by Gainbridge pole for the fourth time in his career, taking the NTT P1 Award in the fastest field in “500” history with a four-lap average speed of 231.685 mph.

Six-time and reigning NTT INDYCAR SERIES champion Dixon was fastest during the first day of Crown Royal Armed Forces Qualifying on Saturday, and he also stood tall during the Firestone Fast Nine Shootout on Sunday in the No. 9 PNC Bank Grow Up Great Honda. 2008 Indy 500 winner Dixon also won “500” poles in 2008, 2015 and 2017, and he ties Rex Mays, A.J. Foyt and Helio Castroneves for the second-most poles in Indy 500 history.

“Winning a pole at the Indianapolis 500 is one of the toughest things to do,” Dixon said. “From a team standpoint, just how much work and effort goes into building these cars specifically for that pole run, it’s a lot of money and a lot of effort that it takes.

“We’ve been on the other side of it. We’ve had them before, but we’ve started well in the pack, too, where you can’t figure out why you’re in that position. Definitely feel good for the team. I know the team is going to be proud of what we achieved today. Again, it’s just the starting position. We have to work on the rest.”

Dixon, 40, will be joined by the two youngest drivers in the field in the front row on 105th Indianapolis 500 Race Day, Sunday, May 30.

Colton Herta, 21, will start second in the No. 26 Gainbridge Honda, falling just short of Dixon with a four-lap average of 231.655. Rinus VeeKay, 20, qualified third at 231.511 in the No. 21 Bitcoin Chevrolet and is the youngest front-row starter in the century-plus history of the race.

Herta was the eighth of nine drivers to make a single attempt during the Shootout, and his big run was good enough for provisional pole. But Dixon, the last driver on track due to being fastest Saturday, delivered with the sixth Indy 500 pole for Chip Ganassi Racing.

“It was pretty hairy,” Dixon said. “Glad it’s over. It was definitely pretty tense. I was able to watch Colton’s four laps, too. Wish I hadn’t before I went out. I knew his consistency was probably going to be a tick better than the other two, and it sure was.

“Yeah, at Turn 1 for the first lap was very loose, and I was already maxed out on all the controls. I knew it was just going to be holding on for lap three and four. Lap four was definitely pretty rough, especially through Turn 3.”

Said Herta: “Yeah, if I was a fan, I’d be really excited with that Fast Nine qualifying. Really, guys that just kept going faster every single run. It was actually really close for everyone.

“To beat Dixon, I think we really had to have that first lap and second lap just a tiny bit faster. We were so close.”

The second row will be comprised of Ed Carpenter, fourth at 231.504 in the No. 20 SONAX Chevrolet; 2013 “500” winner Tony Kanaan, fifth at 231.032 in the No. 48 The American Legion Honda; and Alex Palou, sixth at 230.616 in the No. 10 NTT DATA Chip Ganassi Racing Honda. Palou produced a strong rebound from Saturday, when he crashed heavily during qualifying.

Two Indianapolis 500 winners are in the third row. 2014 Indy winner Ryan Hunter-Reay will start seventh at 230.499 in the No. 28 DHL Honda, three-time winner Helio Castroneves is eighth at 230.355 in the No. 06 AutoNation/SiriusXM Honda, and Marcus Ericsson is ninth at 230.318 in the No. 8 Huski Chocolate Chip Ganassi Racing Honda.

Three teams dominated the first three rows. Chip Ganassi Racing put Dixon, Kanaan, Palou and Ericsson in the first three rows, Andretti Autosport is represented by Herta and Hunter-Reay, and Ed Carpenter Racing boasts VeeKay and team owner Carpenter.

The afternoon on the 2.5-mile oval started with plenty of drama during Last Chance Qualifying. Sage Karam, 2018 Indy 500 winner Will Power and Simona De Silvestro earned the final three spots in the field.

Karam will start 31st in the No. 24 DRR-AES INDIANA Chevrolet after his run of 229.156. 2014 series champion Power will start 32nd in the No. 12 Verizon 5G Team Penske Chevrolet at 228.876 despite brushing the SAFER Barrier in Turn 2 during his one qualifying run. De Silvestro rounds out the field in 33rd after her run of 228.353 in the No. 16 Rocket Pro TPO/Paretta Autosport entry.

2014 series champion Power brushed the SAFER Barrier in Turn 2 on his single run during Last Chance Qualifying but held on to make the show in what he called the most nerve-racking day of his illustrious career.

Failing to qualify were Charlie Kimball in the No. 11 Tresiba/AJ Foyt Racing Chevrolet and rookie RC Enerson in the No. 75 Top Gun Racing Chevrolet.

The next on-track session is a two-hour practice from 11 a.m.-1 p.m. on Friday, May 28. The Miller Lite Carb Day practice is the last chance for drivers and teams to hone their Race Day setups.