GT World Endurance, la Porsche de GPX Racing remporte une victoire spectaculaire dans la dernière heure des 1000 km du Circuit Paul Ricard.

Posted by
  • L’équipe de Dubaï bat la Lamborghini d’Orange1 FFF Racing dans la course de six heures.
  • AKKA ASP Mercedes-AMG remporte la Silver Cup à domicile
  • Sky Tempesta Racing s’empare de la victoire en Pro-Am grâce à la Ferrari n°93.

Au terme d’une dernière heure riche en action, GPX Racing a remporté les 1000 km du Circuit Paul Ricard, offrant ainsi à Porsche sa première victoire en Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS Endurance Cup sur le circuit français.

#22, Pro Cup, Matt Campbell, Earl Bamber, Mathieu Jaminet, GPX, Porsche 911 GT3-R (991.II) P1

C’est un succès particulièrement réconfortant pour l’équipe basée à Dubaï, qui a vu la victoire lui échapper l’année dernière aux 1000 km du Circuit Paul Ricard, après avoir mené une grande partie de la course de six heures. Cette fois, cependant, c’est Orange1 FFF Racing qui a souffert d’une fin de course difficile. La Lamborghini n°63 a mené depuis la pole position et semblait être sur la voie d’une victoire dominante, notamment lorsqu’Andrea Caldarelli a pris 13 secondes d’avance pendant la troisième heure.

#32, Pro Cup, Dries Vanthoor, Kelvin van der Linde, Charles Weerts, Team WRT, Audi R8 LMS GT3, P2

Mais la Porsche n°22 est restée au contact. Parti de la sixième place, Earl Bamber progresse pendant les deux premiers relais et passe le relais à Mathieu Jaminet en cinquième position. L’as français est en grande forme sur son terrain, dépassant la Ferrari Iron Lynx n°71 de Callum Ilott puis la BMW Walkenhorst Motorsport n°34 de Marco Wittmann pour faire de l’équipe GPX un sérieux concurrent. Néanmoins, la Lamborghini n°63 est restée la grande favorite alors que la course passait la mi-course.

#63, Pro Cup, Mirko Bortolotti, Marco Mapelli, Andrea Caldarelli, Orange 1 FFF Racing Team, Lamborghini Huracan GT3 Evo, P3

La course s’est déroulée sans interruption jusqu’aux dernières minutes de la quatrième heure, lorsque la Mercedes-AMG GetSpeed n°2 s’est arrêtée sur la piste suite à un incident, provoquant une période de drapeaux jaunes sur toute la piste qui s’est transformée en voiture de sécurité. La Lamborghini n°63 a effectué son avant-dernier arrêt et a maintenu sa position en tête du peloton, tandis que la Porsche n°22 a perdu plusieurs secondes dans les stands et a glissé derrière la BMW n°34.

#71, Pro Cup, Antonio Fuoco, Callum Ilott, Davide Rigon, Iron Lynx, Ferrari 488 GT3, P4

Matt Campbell a pris les commandes de la GPX pour les deux dernières heures et a rapidement repris la deuxième place à Sheldon van der Linde avant de se lancer à la poursuite du leader, Caldarelli. Le pilote australien s’est rapproché tout au long de la course et, à l’approche de la dernière série d’arrêts, l’écart n’était plus que de deux secondes.

#51, Pro Cup, Alessandro Pier Guidi, Nicklas Nielsen, Come Ledogar, Iron Lynx, Ferrari 488 GT3, P5

Pour ajouter au scénario, les leaders ont plongé dans les stands ensemble. La Lamborghini n°63 a maintenu son avantage avec Marco Mapelli maintenu au volant, mais comme l’horloge tourne dans la dernière heure, il est clair que Campbell a un avantage de rythme. La chasse est ouverte.

Start of Race

Le pilote de la Porsche efface rapidement les deux secondes de retard et se montre particulièrement rapide dans la longue descente de la ligne droite du Mistral. A 40 minutes de l’arrivée, Campbell a réalisé une attaque sur la Lamborghini et est passé à l’extérieur. Cela semblait être le coup gagnant de la course, mais l’Australien est sorti de la piste peu après et a laissé une autre chance à Mapelli. Il y a eu un léger contact, sans conséquences pour continuer à se battre.

#87, Silver Cup, Simon Gachet, Thomas Drouet, Konstantin Tereschenko, AKKA ASP, Mercedes-AMG GT3, P1 Silver Cup

Ce n’était qu’un bref répit pour Mapelli, Campbell a fait la même chose un tour plus tard. Une fois de plus, l’Australien a fait le travail et cette fois, il a maintenu sa position. À partir de ce moment, le pilote Porsche a pris le contrôle de la course et a ramené la voiture #22 victorieuse, assurant à GPX sa première victoire au classement général depuis les Total 24 Hours of Spa 2019.

#14, Silver Cup, Alex Fontana, Rolf Ineichen, Ricardo Feller, Emil Frey Racing, Lamborghini Huracan GT3 Evo, P2 Silver Cup

Après avoir cédé la tête à Campbell, la Lamborghini #63 est tombée dans les griffes de ses poursuivants, se faisant d’abord dépasser par la Ferrari #71 Iron Lynx, puis subissant la pression soutenue de l’Audi #32 Team WRT de Dries Vanthoor.

L’équipe belge avait fait de superbes progrès pendant la course après une séance de qualification difficile qui s’était soldée par une 15e place. La course était une tout autre histoire. Charles Weerts et Kelvin van der Linde remontaient dans l’ordre, permettant à Vanthoor de prendre les commandes en cinquième position. Le pilote a continué à progresser vers l’avant et a dépassé Mapelli pour la troisième place dans le dernier tour, provoquant des scènes de liesse au sein de l’équipe WRT.

#93, Pro-AM Cup, Chris Froggatt, Jonathan Hui, Edward Cheever , SKY – Tempesta Racing, Ferrari 488 GT3, P1 Pro-Am Cup

Ils ont ensuite été promus à la deuxième place lorsque la Ferrari n°71 a été pénalisée pour une infraction dans la voie des stands, couronnant une journée qui a commencé par la victoire de Van der Linde dans la course Fanatec Esports GT Pro Series organisée sur Assetto Corsa Competizione. La Lamborghini #63 a également atteint la dernière place du podium, récompensant une journée au cours de laquelle Bortolotti, Caldarelli et Mapelli ont mené 166 des 182 tours.

#19, Pro-AM Cup, Phil Keen, Hiroshi Hamaguchi, Orange 1 FFF Racing Team, Lamborghini Huracan GT3 Evo, P2 Pro-Am Cup

La Ferrari Iron Lynx n°71, pénalisée, a été classée quatrième, suivie de sa sœur n°51, de la Mercedes-AMG n°88 d’AKKA ASP et de la Porsche Dinamic Motorsport n°54. La BMW Walkenhorst Motorsport n°34 a battu la voiture sœur n°35 en huitième position, tandis que Saintéloc Racing a complété le top 10 avec son Audi n°26.

La Silver Cup a été remportée par AKKA ASP, qui a triomphé avec sa Mercedes-AMG n°87 après avoir pris l’avantage sur l’Aston Martin n°159 Garage 59, en pole position, au bout de deux heures. Konstantin Tereschenko, Simon Gachet et Thomas Drouet étaient 11e au classement général au drapeau à damier, avec deux places d’avance sur la Lamborghini n°14 Emil Frey Racing. Grasser Racing a complété le podium de la Silver Cup grâce à un bon parcours de sa Lamborghini n°16. 

Sky Tempesta Racing a remporté la victoire en Pro-Am avec sa Ferrari n°93. Eddie Cheever III a réussi un dépassement dans le dernier tour sur la Lamborghini n°19 Orange1 FFF Racing, mais une pénalité de temps pour le leader de longue date de la catégorie signifiait que le résultat était déjà acquis. Cheever et ses coéquipiers Chris Froggatt et Jonathan Hui ont mené les premières étapes avant d’être frappés par une pénalité, mais ils se sont battus et ont poursuivi la Lamborghini à l’arrivée. L’Aston Martin #188 Garage 59 est restée dans le coup tout au long de la course et a finalement complété le podium de la catégorie.

Matt Campbell, Earl Bamber, Mathieu Jaminet, GPX, Porsche 911 GT3-R (991.II)

La prochaine étape du Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS sera le circuit néerlandais de Zandvoort, qui accueillera deux courses de Sprint Cup du 18 au 20 juin. De là, les concurrents se rendront en Belgique pour participer aux journées d’essai des Total 24 Hours of Spa (22-23 juin). La course phare de la saison n’est plus très loin.

Podium

Les réactions :

Matt Campbell, Porsche GPX Racing n°22 : « Ouais, wow ! Nous avons eu une course difficile, mais les garçons ont fait un travail fantastique et l’équipe GPX a été irréprochable pendant les arrêts au stand. Ce n’était pas facile – nous avons eu un peu de contact dans le dernier relais – mais nous l’avons fait. Je suis très heureux pour GPX. Nous n’avons pas eu le meilleur événement à Monza, alors se battre comme ça… oui, c’est fantastique. »

Dries Vanthoor, Audi #32 Team WRT : « Je n’ai jamais été aussi heureux pour la troisième place, mais maintenant j’ai entendu que c’était la deuxième ?! Nous avons lutté tout le week-end – littéralement, tout le week-end – et nous avons essayé de tout changer sur la voiture, mais nous ne pouvions pas trouver le rythme. Nous manquions de vitesse de pointe partout, donc c’est vraiment un soulagement que nous puissions être ici. Nous nous sommes battus dur et avons eu une stratégie incroyable. De plus, les gars aux arrêts aux stands ont fait un travail incroyable et mes coéquipiers ont fait deux relais extraordinaires. Je n’ai jamais été aussi heureux d’être troisième ! »

Classement ici

Le Paul Ricard à la nuit tombée

English Information

GPX Racing Porsche snatches dramatic final-hour victory in Circuit Paul Ricard 1000km

  • Dubai-based squad overcomes Orange1 FFF Racing Lamborghini in six-hour contest
  • AKKA ASP Mercedes-AMG takes Silver Cup honours on home turf
  • Sky Tempesta Racing seals Pro-Am victory with late charge from #93 Ferrari

An action-packed final hour saw GPX Racing snatch victory in this year’s Circuit Paul Ricard 1000km to give Porsche its maiden Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS Endurance Cup win at the French venue.

It was a particularly sweet success for the Dubai-based squad, which saw championship glory slip from its grasp at last year’s Circuit Paul Ricard 1000km after leading much of the six-hour race. This time, however, it was Orange1 FFF Racing that suffered late heartbreak. The #63 Lamborghini led from pole and looked to be on course for a dominant victory, particularly when Andrea Caldarelli pulled 13 seconds clear during the third hour.

But the #22 Porsche was never far from the front. Starting from sixth, Earl Bamber made progress during the first two stints and handed over to Mathieu Jaminet in fifth spot. The French ace was in superb form on home turf, passing the #71 Iron Lynx Ferrari of Callum Ilott and then the #34 Walkenhorst Motorsport BMW of Marco Wittmann to establish the GPX crew as serious contenders. Nevertheless, the #63 Lamborghini remained the strong favourite as the race moved past half distance.

The race ran without interruption until the closing minutes of the fourth hour when the #2 GetSpeed Mercedes-AMG stopped on-track following an incident, causing a full-course yellow period which developed into a safety car. The #63 Lamborghini made its penultimate stop and maintained its position at the head of the field, while the #22 Porsche lost several seconds in the pits and slipped behind the #34 BMW.

Matt Campbell assumed the controls of the GPX machine for the final two hours and quickly re-took second spot from Sheldon van der Linde before setting off in pursuit of long-time leader Caldarelli. The Australian driver edged closer throughout the stint and, with the final round of stops looming, the gap had closed to less than two seconds.

To add to the drama, the leaders dived into the pits together. The #63 Lamborghini maintained its advantage with Marco Mapelli now behind the wheel, but as the clock ticked into the final hour it was clear that Campbell had a pace advantage. The hunt was on.

The Porsche ace quickly wiped out the two-second deficit and was especially fast on the long run down the Mistral Straight. With 40 minutes to go Campbell got a run on the Lamborghini and went around the outside, completing the pass in time to make the corner. It seemed to be the race-winning move, only for the Australian to run wide shortly afterwards and allow Mapelli another chance. There was slight contact, but both lived to fight another day.

It was only a brief reprieve for Mapelli, with Campbell pulling the same move a lap later. Once again the Australian got the job done and this time held his position. From this point onwards the Porsche man had control of the race and brought the #22 car home victorious, securing GPX its first overall win since the 2019 Total 24 Hours of Spa.

Having surrendered the lead to Campbell the #63 Lamborghini fell into the clutches of the chasing pack, first being passed by the #71 Iron Lynx Ferrari and then coming under sustained pressure from the #32 Team WRT Audi of Dries Vanthoor.

The Belgian squad had made superb progress during the race after a difficult qualifying session resulted in a 15th-place starting slot. The race was another story altogether as Charles Weerts and Kelvin van der Linde climbed the order, allowing Vanthoor to take the controls in fifth. The youngster made further progress towards the front and overhauled Mapelli for third spot on the final lap, sparking jubilant scenes among the WRT crew.

They were subsequently promoted to second when the #71 Ferrari was penalised for a pit lane infringement, capping a day that began with Van der Linde scoring victory in the Fanatec Esports GT Pro Series race staged on Assetto Corsa Competizione. The #63 Lamborghini was also promoted to the final place on the podium, rewarding a day in which Bortolotti, Caldarelli and Mapelli combined to lead 166 of 182 laps.

The penalised #71 Iron Lynx Ferrari was classified fourth, followed by the sister #51 machine, AKKA ASP’s #88 Mercedes-AMG and the #54 Dinamic Motorsport Porsche. The #34 Walkenhorst Motorsport BMW beat the sister #35 car to eighth, while Saintéloc Racing completed the top-10 with its #26 Audi.

Silver Cup honours went the way of AKKA ASP, which triumphed with its #87 Mercedes-AMG after taking the lead from the pole-sitting #159 Garage 59 Aston Martin on the two-hour mark. Konstantin Tereschenko, Simon Gachet and Thomas Drouet were 11th overall at the chequered flag, two spots clear of the chasing #14 Emil Frey Racing Lamborghini. Grasser Racing completed the Silver Cup podium thanks to a strong run for its #16 Lamborghini. 

Sky Tempesta Racing took the Pro-Am win with its #93 Ferrari. Eddie Cheever III made a final-lap pass on the #19 Orange1 FFF Racing Lamborghini, though a time penalty for the long-time class leader meant the result had already been secured. Cheever and team-mates Chris Froggatt and Jonathan Hui led the early stages only to be hit with a penalty of their own, but fought back and chased down the Lamborghini at the finish. The #188 Garage 59 Aston Martin remained a factor throughout and ultimately completed the class podium.

The next stop on the Fanatec GT World Challenge Europe Powered by AWS tour will be Dutch venue Zandvoort, which stages a pair of Sprint Cup contests on 18-20 June. From there, competitors will head to Belgian to undertake the Total 24 Hours of Spa test days (22-23 June). Indeed, the season’s marquee race is now just around the corner

Matt Campbell, #22 GPX Racing Porsche: « Yeah, wow! Going into the race we certainly didn’t expect that. we had a troubled lead up but the boys did a fantastic job and the GPX crew were flawless during the pit stops. It wasn’t easy – we had a bit of contact in the last stint – but we got it done. I’m so thrilled for GPX. We didn’t have the best event at Monza so to fight like this… yeah, it’s fantastic. »

Dries Vanthoor, #32 Team WRT Audi: « I’ve never been so happy for third, but now I heard it was second?! We’ve been struggling all weekend – literally, all weekend – and tried changing everything on the car, but couldn’t find pace. We were lacking top speed everywhere so it’s really a relief that we could be here. We fought hard and had an amazing strategy. Plus, the boys at the pit stops did an amazing job and my team-mates drove two amazing stints. I’ve never been so happy for third! »