WTCR, Michelisz, Azcona et Monteiro accrochent les lauriers à Vila Real

Posted by

C1

Norbert Michelisz a drastiquement réduit l’écart avec le leader du WTCR – FIA World Touring Car Cup by OSCARO, Esteban Guerrieri, grâce à une victoire convaincante dans la Course 1 de la WTCR Race of Portugal.

Norbert MICHELISZ. Pht. Florent Gooden/DPPI

Le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse a mené du départ à l’arrivée, après s’être élancé de la DHL Pole Position, pour décrocher sa seconde victoire de la saison et revenir à seulement 15 points de Guerrieri dans la #RoadToMalaysia.

Yann EHRLACHER. Pht. Florent Gooden/DPPI

Bien que Michelisz ait eu le rythme pour gagner au mérite, il a aussi été aidé par Augusto Farfus sur la voiture sœur du BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team. Le Brésilien, qui s’était qualifié second, a retenu le duo de leurs deux plus proches challengers, Yann Ehrlacher et Rob Huff, en début de course pour permettre au Hongrois de creuser l’écart en tête après un bon envol.

Augusto FARFUS. Pht. Florent Gooden/DPPI

“Après la qualification, je savais que j’avais la voiture pour gagner”, a dit Michelisz. “Mais je dois remercier Augusto qui m’a aidé d’une belle et intelligente façon. Puis j’ai juste eu à gérer l’écart. Je suis content de cette victoire et, bien sûr, des points.”

Michelisz, Farfus et Huff ont pris leur tour joker – un point de règlement unique en WTCR / OSCARO sur le Circuito Internacional de Vila Real long de 4,785 kilomètres – dès que possible, c’est-à-dire à la fin du troisième tour. Ehrlacher a attendu une boucle de plus, ce qui lui a permis au Français du Clan Performance Lynk & Co de dépasser Farfus pour la deuxième place.

Aurelien PANIS. Pht. Florent Gooden/DPPI

Mais Michelisz étant alors déjà détaché en tête, le pilote français de Lynk & Co n’avait aucune chance de viser la victoire et il s’est classé deuxième à 2.291s – alors que Farfus a complété le podium et Huff a pris la quatrième place pour SLR VW Motorsport.

Départ C1. Pht. Florent Gooden/DPPI

Comme Farfus devant lui, son équipier Nicky Catsburg a contenu le reste du peloton au cours des premiers tours. Il a conservé la cinquième place après les tours jokers, et assuré davantage de points encore pour le Hyundai N LUKOIL Racing Team.

Aurélien Panis (Comtoyou DHL Team CUPRA Racing) a terminé sixième devant Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen) qui a utilisé son expérience acquise en Championnat du Monde de Rallycross pour prendre son tour joker plus tard que ses rivaux. Mais cela n’a pas fonctionné en cette occasion pour le Suédois, qui n’a gagné (ni perdu cependant) aucune position et a fini septième juste devant Thed Björk. Yvan Muller et Jean-Karl Vernay ont complété le top 10.

Néstor Girolami (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport) a pris la 11e place juste devant Andy Priaulx, Mikel Azcona (PWR Racing) et Ma Qinghua (Team Mulsanne) qui s’est élancé lentement de la cinquième place sur la grille et a immédiatement rétrogradé avec son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR. Niels Langeveld (Comtoyou Team Audi Sport) a encaissé le dernier point de la 15e place.

Podium C1. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

La course n’a pas été bonne pour le leader de la #RoadToMalaysia, Esteban Guerrieri. Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport n’était que 16e sur la grille après un problème de capteur en qualification, et a enduré un court-circuit en course qui l’a empêché de terminer – et a aidé Michelisz à ramener son retard au championnat de 45 à 15 points.

C1 ici

C2

Mikel Azcona a exploité une excellente stratégie du tour joker pour obtenir sa première victoire en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO dans la Course 2 à grille inversée de la WTCR Race of Portugal, à Vila Real.

Mikel AZCONA. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

L’Espagnol s’est élancé de la troisième place avec sa Cupra TCR de PWR Racing mais a utilisé son joker – spécificité du Circuito Internacional de Vila Real long de 4,785 kilomètres – pour dépasser Esteban Guerrieri et le détenteur de la DHL Pole Position, Ma Qinghua. Cette victoire est aussi la première de PWR Racing en WTCR / OSCARO et la première d’une CUPRA cette saison.

“Au début du week-end, cette course a été très difficile pour nous car on roulait pour la première fois sur cette piste”, a dit Azcona, qui est le dixième vainqueur cette saison. “Mais on a amélioré la voiture au fil du week-end et j’ai été en mesure de faire un bon tour ce matin en qualification – et j’étais plus confiant, aussi. C’est incroyable de gagner ici. Ma famille et mes amis sont là, et passer deux voitures avec le joker est fabuleux. C’est fou.”

Ma QING HUA. Pht. Florent Gooden/DPPI

Ce résultat a aussi propulsé Azcona à la cinquième place de la #RoadToMalaysia. “On a une chance au championnat”, a-t-il assuré. “Le championnat est très long, alors on verra où on finit.”

Esteban GUERRIERI. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

Ma a pris un bon départ après les problèmes rencontrés par son Alfa Romeo Giulietta TCR du Team Mulsanne durant la Course 1, précédant le leader actuel du WTCR / OSCARO, Guerrieri. Azcona était troisième au début devant Nicky Catsburg, Jean-Karl Vernay, Rob Huff et Yvan Muller.

Jean-Karl VERNAY. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

Mais les passages par le tour joker ont compliqué la situation à l’avant. Guerrieri a été le premier à l’emprunter à la fin du troisième tour, tout comme Vernay, Muller, Yann Ehrlacher et Tiago Monteiro derrière lui. Azcona a fait de même à la fin du quatrième, passant Guerrieri qui roulait désormais derrière Catsburg.

Départ C2. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

Ma a attendu jusqu’au sixième tour et Azcona, qui s’était déjà bien rapproché du Chinois, a pris la tête pour la conserver jusqu’au drapeau à damier. Ma s’est classé deuxième devant Guerrieri, qui a augmenté son avance au championnat.

Vernay a fini quatrième en ayant gagné une place sur Catsburg grâce au joker, le Néerlandais ayant pris tardivement celui-ci. De même, Muller a dépassé Huff pour la sixième place avec son joker. Ehrlacher, Néstor Girolami et le héros local Monteiro ont compété le top 10.

Le détenteur de la DHL Pole Position pour la Course 3, Attila Tassi, a terminé 11e devant Frédéric Vervisch, Thed Björk, Johan Kristoffersson et Andy Priaulx.

Podium C2. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

Le vainqueur de la Course 1 et candidat au titre Norbert Michelisz n’a pas terminé, en raison de dégâts consécutifs à un contact avec l’Alfa Romeo de Kevin Ceccon.

C2 ici

C3

Tiago Monteiro a décroché une victoire de rêve à domicile sur la WTCR Race of Portugal, après avoir résisté aux assauts d’Yvan Muller dans la Course 3 à Vila Real.

Tiago MONTEIRO. Pht. Florent Gooden/DPPI

Le pilote KCMG, qui est revenu cette année à la compétition après de sérieuses blessures, était en larmes durant son tour d’honneur après être devenu le 11e vainqueur différent cette saison en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO.

Yvan MULLER. Pht. Florent Gooden/DPPI

Le pilote KCMG, qui est revenu cette année à la compétition après de sérieuses blessures, était en larmes durant son tour d’honneur après être devenu le 11e vainqueur différent cette saison en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO.

“Dieu sait combien on a travaillé pour cela”, a dit Monteiro. “L’accident il y a deux ans… Vous n’avez aucune idée de combien on a travaillé pour revenir. J’ai toujours rêvé de ça, mais y parvenir… c’est incroyable.”

“Je suis très triste pour Attila qui aurait pu signer sa première victoire, mais quelqu’un veillait sur moi, comme quand j’étais à l’hôpital. J’ai perdu la concentration dans les deux derniers tours – probablement les plus difficiles de ma carrière.”

Yann EHRLACHER. Pht. Florent Gooden/DPPI

Son équipier chez KCMG, Attila Tassi, a pris la tête depuis sa DHL Pole Position, Monteiro se glissant derrière lui tandis que Muller dépassait son neveu Yann Ehrlacher au premier tour pour mener la charge des Lynk & Co derrière les deux Honda.

Tassi a perdu le commandement au quatrième tour quand il a commencé à ralentir, je jeune pilote finissant par abandonner. Muller a pris son tour “joker” juste après l’avoir dépassé, et Monteiro l’a imité un tour plus tard. La Honda est ressortie juste devant la Lynk & Co, mais de peu. Par la suite, Monteiro a creusé un écart pour s’assurer une victoire rêvée devant une foule portugaise en délire.

Tandis que Muller perdait du terrain sur le leader, Ehrlacher s’est rapproché de lui et le duo s’est retrouvé sous la pression du vainqueur de la Course 2, Mikel Azcona, et sa CUPRA TCR de PWR Racing. Il a semblé que Muller retenait ses deux poursuivants, mais il a tenu et les deux Lynk & Co ont fini sur le podium. Azcona a quant à lui conclu un bon week-end avec la quatrième place.

Départ C3. Pht. Florent Gooden/DPPI

Jean-Karl Vernay a battu Rob Huff pour la cinquième place, leur duel ayant duré toute la course après que le pilote Audi a pris l’avantage sur celui de la Volkswagen au départ.

Néstor Girolami a pris la septième place pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, mais son équipier Esteban Guerrieri a manqué de chance. Le leader du WTCR / OSCARO a dû se retirer après une collision au premier tour avec Nicky Catsburg (BRC Hyundai), et vu son avance se réduire une nouvelle fois au championnat.

Thed Björk a amené une troisième Lynk & Co à la huitième place, devant Ma Qinghua qui a contenu le vainqueur de la Course 1 et plus proche rival de Guerrieri dans la course au titre, Norbert Michelisz.

Podium C3. Pht. Xavi Bonilla/DPPI

Les autres pilotes ayant marqué des points sont Johan Kristoffersson, 11e, Aurélien Panis, Kevin Ceccon – qui a remercié ainsi le Team Mulsanne d’avoir réparé son Alfa Romeo à temps après son gros accident en qualification le matin –, Mehdi Bennani et Gabriele Tarquini.

Malchance également pour Frédéric Vervisch du Comtoyou Team Audi Sport, qui a dû renoncer alors qu’il était 11e en raison d’une casse de suspension à deux tours du but.

C3 ici

Communiqué, vidéo et Pht. WTCR