WTCR, Girolami et Tarquini s’imposent sur le Hagaroring

Posted by

Course 1, Girolami bat Muller

Néstor Girolami a tenu bon pour signer son premier succès en WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO après avoir contenu la pression d’Yvan Muller lors de la Course 1 de la WTCR Race of Hungary.

La Honda Civic Type R TCR de l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport s’est élancée de la pole position DHL et s’est défendu contre Muller et sa Lynk & Co 03 TCR du Cyan Racing au premier virage, et a conservé la tête pendant les 12 tours malgré la pression intense exercée par le pilote français. Les six premiers étaient séparés par seulement 2.8s au drapeau à damier.

Girolami s’impose en C1. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

« Je dois féliciter l’équipe, ils m’ont donné une voiture fantastique et je suis si heureux », a déclaré un Girolami ravi. « Le départ était bien évidemment crucial. Nous savions que les voitures bleues avaient bien démarré à Marrakech, et je devais donc me concentrer pour les contrer. Après ça, j’ai dû gérer la situation. »

« C’est tellement excitant pour moi d’avoir gagné dans ma première saison en WTCR et de gagner dès ma deuxième course. »

Muller a tenu Girolami sous pression tout au long de la course, mais a également dû faire face à la menace du coéquipier de ce dernier, Esteban Guerrieri, qui a permis à l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport de placer deux voitures sur le podium, et qui est maintenant en tête du classement des points des pilotes.

Yvan Muller 2e. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Lors des premiers instants de la course, le neveu de Muller, Yann Ehrlacher, occupait la quatrième place sur sa Lynk & Co mais une attaque du pilote Comtoyou DHL Team Cupra Racing, Aurélien Panis, dans le premier virage à l’amorce du cinquième tour, a entraîné une casse de suspension pour le premier cité. Panis poursuivait en cinquième position, mais l’incident a permis à Jean-Karl Vernay du Leopard Racing Team Audi Sport de se hisser au quatrième rang, ce qui plaçait quatre marques différentes dans le top 5. Frédéric Vervisch, de l’équipe Comtoyou Team Audi Sport, complétait le top 6.

Jean-Karl Vernay 4e. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

De son côté, Thed Björk avait perdu une place depuis sa sixième position sur la grille pour terminer au septième rang devant la Volkswagen Golf GTI TCR du SLR emmenée par Johan Kristoffersson. Augusto Farfus du BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team, a pris la neuvième place sur son i30 N TCR, tandis que le héros local Norbert Michelisz est passé de la 13e place sur la grille pour compléter le top 10.

Départ C1

Daniel Haglöf de l’équipe PWR Racing a terminé en 11e sur sa CUPRA TCR, devant Andy Priaulx, trois fois Champion du Monde Touring Car WTCC, qui est passé de la 15e place sur la grilel à la 12e à l’arrivée.

Gabriele Tarquini, vainqueur du premier titre WTCR / OSCARO en 2018, a décroché la 13e position sous les couleurs du BRC Hyundai N Squadra Corse, devant Rob Huff et Attila Tassi de l’équipe KCMG, le dernier à marquer des points.

Le podium avec, GIROLAMI NESTOR, (ARGENTINA), ALL-INKL.COM MÜNNICH MOTORSPORT, HONDA CIVIC TYPE R TCR, MULLER YVAN, (FRANCE), CYAN RACING LYNK & CO, LYNK & CO 03 TCR and GUERRIERI ESTEBAN, (ARGENTINA), ALL-INKL.COM MÜNNICH MOTORSPORT, HONDA CIVIC TYPE R TCR, Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

C1 ici

Course 2, Girolami une épreuve épique

Néstor Girolami a signé une seconde victoire sur la WTCR Race of Hungary ce week-end, dans une seconde course qu’il ne fallait pas manquer et qui a offert des luttes portières contre portières, sur une piste glissante, d’un bout à l’autre de la #WTCR2019SUPERGRID.

Girolami s’impose encore en C2. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Le pilote de la Honda Civic Type R TCR d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport est revenu de la sixième place sur la grille inversée pour mener au terme du premier tour et l’action n’a pas cessé derrière lui, tous les pilotes cherchant du grip et à gagner des positions.

Jean-Karl Vernay, qui s’est élancé depuis la Pole Position DHL, a lutté avec Girolami pour la victoire mais a dû se contenter de la deuxième place devant Daniel Haglöf, détenteur d’un superbe podium avec sa CUPRA TCR de PWR Racing.

Jean-Karl Vernay parti de la pole, 2e. – Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

“Une course incroyable et folle”, a dit un Girolami stupéfait. “Je savais que je pouvais me conduire ainsi dans ces conditions. J’ai décidé de monter des pneus slicks et j’ai vraiment pris du plaisir. C’est seulement mon second week-end de WTCR. Je n’en reviens pas.”

Une averse survenue avant le départ a été la clé de l’action au moment où les pilotes se frayaient un chemin pour se placer sur la #WTCR2019SUPERGRID. Le taux d’abandons a été élevé du fait qu’un grand nombre n’ont pu finir après des contacts, laissant les mécaniciens des équipes surchargés de travail pour préparer la Course 3 qui doit se dérouler plus tard dans l’après-midi.

Le Chinois Ma Qinghua. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Derrière les trois premiers, PWR Racing a pu acclamer Mikel Azcona, quatrième devant Esteban Guerrieri, qui partage maintenant la tête du WTCR / OSCARO à égalité avec son coéquipier Girolami.

Haglöf était heureux de sa troisième place sur le podium. “C’est totalement irréel”, a-t-il réagi. “D’abord, Mikel monte sur le podium à Marrakech, et maintenant c’est moi pour la première saison de l’équipe en WTCR. J’ai mené lors du premier tour mais c’était la première fois que je pilotais en slicks sur piste humide avec ces voitures, et Néstor et Jean-Karl m’ont dépassé. Mais je suis comblé par ce résultat.”

Départ C2. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Yvan Muller, parti 15e, a émergé d’un train de voitures en sixième position avec Rob Huff, passé de la 11e place à la septième sous le drapeau à damier. Tous deux ont mis à profit leur expérience pour se sortir avec bonheur de 12 tours d’action intense.

Nestor Girolami. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Attila Tassi a fini huitième sur sa Honda, tandis qu’Augusto Farfus et Nicky Catsburg ont complété le top 10 au volant de leurs Hyundai.

Les autres pilotes ayant marqué des points sont Ma Qing Hua avec son Alfa Romeo Giulietta TCR du Team Mulsanne, Benjamin Leuchter et Volkswagen SLR, Aurélien Panis pour Comtoyou DHL Team CUPRA Racing, Tom Coronel et Frédéric Vervisch.

Podium C2, GIROLAMI NESTOR, (ARGENTINA), ALL-INKL.COM MÜNNICH MOTORSPORT, HONDA CIVIC TYPE R TCR, VERNAY JEAN-KARL, (FRANCE), LEOPARD RACING TEAM AUDI SPORT, AUDI RS3 LMS, HAGLOF DANIEL,(SWEDEN), PWR RACING, CUPRA TCR. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

C2 ici

Course 3, Tarquini et Michelisz emmènent un doublé BRC

Gabriele Tarquini a décroché son deuxième succès en WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO dans la course 3 de la WTCR Race of Hungary devançant le héros local, son équipier Norbert Michelisz, pour un doublé de l’équipe BRC Hyundai N Squadra Corse.

GABRIELE TARQUINI, vainqueur de la C3. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

L’Italien et son coéquipier hongrois ont pris les deux premières places après que le premier leader Esteban Guerrieri a connu des problèmes au volant de sa Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport Münnich Motorsport.

« Il a perdu la puissance visiblement », a expliqué Tarquini. « Après ça, je n’avais plus qu’à contrôler le rythme. Ma voiture était fantastique. Il y avait un peu d’eau, mais les pneus étaient bons et l’équilibre était exactement comme je le voulais, alors je veux remercier l’équipe et Hyundai ».

Tarquini a également exprimé sa sympathie pour Michelisz, qui a raté une victoire devant ses fans. « Je suis vraiment désolé pour lui », dit l’Italien. « L’année dernière, nous avons terminé dans le même ordre et je sais combien il voulait gagner ici. »

NORBERT MICHELISZ, 2e. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Au départ, Guerrieri, parti de la première ligne, a pris le meilleur sur Michelisz, qui s’était élancé depuis la Pole Position DHL, et qui a perdu une place supplémentaire face à Tarquini au deuxième virage après que le pilote italien, vainqueur du premier titre en WTCR / OSCARO en 2018, a exécuté une manœuvre imparable et décisive à l’extérieur.

YANN EHRLACHER, sur le podium. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Guerrieri a vu ensuite son avance sur les deux Hyundai fondre subitement dans le cinquième tour, où le pilote argentin ralentissait, en proie à une perte de puissance. La Honda chutait ainsi au troisième rang, mais était ensuite éliminée définitivement de la course lorsque l’Argentin tirait tout droit dans le dernier virage au 11e tour, visiblement suite à des problèmes de freins, qui forçait la Civic Type-R a finir sa course dans la barrière de pneus : un incident qui entraînait la venue en piste de la voiture de sécurité.

L’action reprenait au 15e tour, mais un accident, cette fois pour l’Alfa Romeo Giulietta TCR du Team Mulsanne pilotée par Kevin Ceccon, engendrait une fin de course sous le régime de voiture de sécurité.

Départ C3. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Derrière le duo de tête, cinq autres marques figuraient dans le top 10 alors que la #WTCR2019SUPERGRID produisait un autre show intense et serré.

Après l’abandon de Guerrieri, Yann Ehrlacher héritait de la troisième place du podium pour l’équipe Cyan Performance Lynk & Co, tandis que Mikel Azcona a terminé un week-end fort pour le PWR Racing avec une quatrième place au volant de sa Cupra TCR.

Podium C3. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Thed Björk se classait lui cinquième au volant de sa Lynk & Co, devant Néstor Girolami, double vainqueur lors des Courses 1 et 2, qui quitte la Hongrie à la première place du classement WTCR / OSCARO. L’Argentin a tenu tête à la Volkswagen SLR de Rob Huff pour la sixième place, alors que Augusto Farfus, Nicky Catsburg et Jean-Karl Vernay complétaient le top 10.

Daniel Haglof quant à lui, qui avait terminé sur le podium de la Course 2, a perdu sa neuvième place au volant de sa Cupra du PWR Racing à la suite d’une crevaison. De son côté, Yvan Muller s’est vu infliger une pénalité pour un contact dans le premier tour avec son équipier Andy Priaulx, avant de stopper sa voiture dans les stands pour abandonner quelques tours plus tard.

AURELIEN PANIS. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Les derniers points ont été marqués par Aurélien Panis du Comtoyou DHL Team CUPRA Racing en 11e position, devant Frédéric Vervisch, Tom Coronel, Attila Tassi de l’équipe KCMG et Mehdi Bennani.

C3 ici

Championnat pilotes/Teams ici

Pht. WTCR, Video WTCR