WTCR, Björk et Guerrieri s’imposent à Zolder

Posted by

COURSE 1

Björk s’impose devant Muller

Thed Björk a signé sa seconde victoire cette saison en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO, dans la Course 1 de la WTCR Race of Netherlands.

Le Suédois, parti de la DHL Pole Position, a précédé son équipier de chez Cyan Racing, Yvan Muller, pour signer un doublé Lynk & Co alors que Mikel Azcona, de PWR Racing, a décroché son second podium en 2019. Le top 15 de la #WTCR2019SUPERGRID se tenait en moins de dix secondes à l’arrivée.

Thed BJORK, Cyan Racing Lynk & Co. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

“Ça paraît facile quand on part de devant, mais il y avait beaucoup de pression”, a dit Björk. “Ça a été une course fantastique. Ma famille est là, et c’est sympa de revenir avec une victoire. Ça fait tellement de bien. L’équipe a fait un boulot génial.”

Björk et Muller ont pris un bon départ pour mener la #WTCR2019SUPERGRID au premier virage, mais leur équipier Andy Priaulx a perdu sa troisième place sur la grille, dépassé par Azcona. Priaulx a passé une grande partie de la course en quatrième position, avant de perdre une autre place en vue de l’arrivée quand le double champion du Monde FIA de Rallycross, Johan Kristoffersson, a réalisé un superbe dépassement pour signer son meilleur résultat en WTCR / OSCARO avec une Volkswagen Golf GTI TCR du Sébastien Loeb Racing.

Yvan MULLER, Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Mehdi Bennani a décroché la sixième place devant Yann Ehrlacher. Le pilote Cyan Performance s’était qualifié quatrième, mais s’est élancé neuvième en raison d’une pénalité pour avoir gêné Augusto Farfus en qualification le matin.

Mikel AZCONA, PWR Racing,cupra TCR. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Benjamin Leuchter a confirmé une bonne course des Volkswagen SLR avec la huitième place. Frédéric Vervisch (Comtoyou Team Audi Sport) et le héros local Nicky Catsburg (BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team) ont complété le top 10.

Start of Race 1. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Les pilotes suivants ayant marqué des points dans la #RoadToMalaysia sont Jean-Karl Vernay, 11e, et Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport), 12e devant Daniel Haglöf (PWR Racing) qui était parti 13e avec cinq places de pénalité pour un incident avec Rob Huff en Slovaquie.

Aurélien Panis (Comtoyou DHL Team CUPRA Racing) a contenu de justesse le leader du WTCR OSCARO, Néstor Girolami, pour la 14e place. Girolami s’était élancé 18e à la suite d’une pénalité de cinq places pour avoir dépassé sous drapeau rouge en qualification.

Aurelien PANIS, Comtoyou Racing, Cupra TCR. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

La liste des abandons a inclus Norbert Michelisz, qui était 12e quand sa Hyundai a été prise d’importantes vibrations. Autre pilote de la marque coréenne, Farfus est lui aussi rentré au stand avec des problèmes, tout comme Rob Huff qui était parti du fond de grille en raison d’un changement de moteur après la qualification.

Podium C1. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

C1 ici

Video : WTCR

COURSE 2

Guerrieri bat deux VW SLR pour la victoire

Esteban Guerrieri a augmenté son avance en tête du championnat avec une victoire serrée sur la Course 2 à grille inversée de la WTCR Race of Netherlands at Zandvoort.

Esteban GUERRIERI Esteban, All-inkl.com Münnich Motorsport, Honda Civic. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport a été mis sous forte pression par un duo de SLR Volkswagen constitué de Benjamin Leuchter et Johan Kristoffersson, mais la Honda Civic Type R TCR a résisté pour signer une seconde victoire cette saison en WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO et augmenter son avance en tête de la #RoadToMalaysia. Leuchter a fini à 0.263s, Kristoffersson 0.711s. plus loin.

Benjamin LEUCHTER, SLR Volkswagen, Volkswagen Golf Gti. – Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

“Celle-ci a été difficile”, a dit Guerrieri. “Je me suis qualifié P10 ce matin pour avoir la pole, et c’était juste de la chance. Mon équipier Néstor [Girolami] était P11. [Cette victoire est] pour l’équipe, on a un groupe de gars génial ici. On a apporté quelques améliorations depuis hier et je suis très content d’inscrire quelques bons points. J’ai eu un petit problème avec l’arrière au dernier tour et je pense que Benjamin en a eu un aussi car il n’arrêtait pas de faire des appels de phares…”

Guerrieri a pris un bon départ depuis sa DHL Pole Position pour s’installer en tête au premier tour, alors qu’Attila Tassi (KCMG ) sortait dans un bac à gravier après un contact avec Tom Coronel (Comtoyou DHL Team CUPRA Racing). La voiture de sécurité est entrée en piste le temps que la Honda de Tassi soit évacuée.

Johan KRISTOFFERSSON, SLR Volkswagen, Volkswagen Golf Gti. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

La course a repris au quatrième tour, au terme duquel Yvan Muller est allé au large dans le dernier virage et a rétrogradé de la quatrième à la huitième place. Il a perdu une position de plus dans le tour suivant au profit de son neveu et équipier chez Lynk & Co, Yann Ehrlacher. Muller s’était élancé sixième, bien qu’ayant signé la DHL Pole Position pour la Course 3, après que son chrono en Q3 eut été annulé en raison d’un non-respect du boost de pression maximum et du couple prévus par la Balance de Performance pour ce week-end.

Start race 2. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Derrière Guerrieri et les deux Golf, le héros local Nicky Catsburg a donné de quoi se réjouir au public venu en nombre à Zandvoort, avec une quatrième place pour le BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team. Mikel Azcona (PWR Racing) l’a suivi sur la ligne devant les Hyundai d’Augusto Farfus et Norbert Michelisz, suivis d’Ehrlacher et Muller. Girolami a complété le top 10.

Podium C2. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Les autres pilotes marquant des points ont été Rob Huff, Thed Björk (vainqueur de la Course 1), Gabriele Tarquini, Aurélien Panis et Jean-Karl Vernay.

C2 ici

Video WTCR

COURSE 3

Seconde victoire à Zandvoort pour Björk

Thed Björk a signé sa seconde victoire du week-end de la WTCR Race of Netherlands, alors que des discussions au sujet de consignes d’équipe ont beaucoup fait parler à Zandvoort.

Thed BJORK, Cyan Racing Lynk & Co, Lynk & Co. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Björk avait pris le meilleur envol à l’extinction des feux, mais Ehrlacher, sur une autre Lynk & Co 03 TCR, s’est décalé sur la droite pour le bloquer et a touché son équipier, qui continuait à accélérer pour prendre la tête.

Yann EHRLACHER, Cyan Performance Lynk & Co. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Mais alors qu’ils attaquaient le troisième tour, ordre leur a été donné “d’échanger leurs positions dans la ligne droite” et Björk s’est exécuté en raison de craintes qu’Ehrlacher ne soit pénalisé pour sa tentative de garder la première place au départ.

Yann EHRLACHER. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Ehrlacher a mené jusqu’au sixième tour mais quand il est devenu clair qu’il ne serait pas pénalisé, la décision a été prise de replacer Björk en tête, une position qu’il n’allait plus quitter pour signer sa troisième victoire 2019.

Norbert MICHELISZ, BRC Hyundai N Squadra Corse. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Le Suédois a pris la tête au départ aux dépens du détenteur de la DHL Pole Position, son équipier Yann Ehrlacher, avant qu’il lui soit demandé de la céder. Ehrlacher a alors mené, jusqu’à ce que décision soit prise de replacer Björk devant,

“J’ai pris un départ parfait”, a déclaré le Suédois. “Yann pensait avoir pris un départ parfait, lui aussi, et voulait occuper la tête au premier virage. Mais j’étais là et je l’ai prise. Je comprends. On veut tous être premier.”

Le jeune Français était clairement énervé et a répondu sur le coup de l’émotion, en disant :“J’ai le moteur le plus faible”. Il a finalement renoncé à ce qui aurait été sa première victoire de la saison, s’effaçant au 11e tour devant Björk.

Start of Race 3. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Derrière le duo, Augusto Farfus semblait parti pour monter sur son premier podium dans le WTCR – FIA World Touring Car Cup presented by OSCARO, avant d’être dépassé dans le dernier tour par un autre pilote BRC Hyundai et prétendant au titre, Norbert Michelisz.

Yvan Muller, qui a été impliqué dans les discussions au sujet des consignes d’équipe chez Cyan via la radio durant la course, a terminé là où il avait commencé : à la cinquième place après avoir perdu sa DHL Pole Position pour non-respect du règlement concernant la pression du turbo et le couple moteur prévus par la Balance de Performance pour ce week-end.

Jean-Karl VERNAY, Leopard Racing Team Audi Sport, Audi RS3 LMS. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Mikel Azcona (PWR Racing) a conclu un solide week-end avec des points supplémentaires dans la #RoadToMalaysia grâce à sa sixième place, devant Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen), monté précédemment sur le podium de la Course 2. Le vainqueur de cette même Course 2, Esteban Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport), s’est classé huitième, Gabriele Tarquini (BRC) et Rob Huff (SLR) complétant le top 10.

Podium C3. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR

Les autres pilotes dans les points ont été le héros local Nicky Catsburg, Aurélien Panis (Comtoyou DHL Team CUPRA Racing), Mehdi Bennani et Andy Priaulx. La liste des abandons inclut le deuxième de la Course 2, Benjamin Leuchter – dont la Volkswagen Golf GTI TCR s’est arrêtée au 11e tour alors qu’elle était 13e – et Jean-Karl Vernay qui s’est retiré dans le dernier tour.

Video WTCR

C3 ici

Championnat ici


Photo de famille, FIA ​​Action for Road Safety avec Jean Todt Président de la FIA. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Un visiteur de marque avec Max Verstappen. Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR
Jean Todt avec Yvan Muller. Pht. Florent Gooden/DPPI/WTCR

Success story à Zolder
Pht. Clement Luck/DPPI/WTCR
Next Race, 20 au 22 juin au Nürburgring