WRC, Mexique, sensationnel come-back de Loeb vendredi (Rallyes)

Posted by

Sébastien Loeb n’a pas manqué son retour en Championnat du Monde des Rallyes ! A l’issue de la première étape du Rally Guanajuato Mexico, l’homme aux neuf couronnes pointe à quelques secondes du leader, Dani Sordo.
À 44 ans, l’Alsacien n’avait plus roulé en WRC depuis plus de trois ans. Son dernier rallye sur terre remontait même à mai 2013. Cela ne l’a pas empêché de signer deux scratches pour revenir sur son ancien équipier au cours de l’après-midi.

Dani Sordo en tête de peu devant Loeb.

Pointé à 18″, Loeb a enchaîné deux scratches au volant de sa Citroën C3 pour réduire l’écart à 7″2. Sans un tout-droit effectué dans l’ES6, Loeb aurait pu occuper la tête et le conte de fées aurait alors été parfait…
« Je n’ai pas vu un carrefour parce que je regardais encore plus loin et j’ai freiné trop tard », explique-t-il. « En tous cas, c’était une très bonne journée pour nous. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais nous sommes là et c’est une super nouvelle ! » » Le bilan de cette première étape est clairement très bon ! Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avant de venir, or je me retrouve ce soir deuxième, pas loin de la première place, je suis donc ravi d’être ainsi dans le bon rythme, après six ans d’absence au Mexique. On va désormais poursuivre sur le même tempo, mais je sais que cela ne va pas être simple. Tänak notamment est tout près derrière et il va très vite ! « 

Surprenant Sébastien Loeb.

Les deux leaders ont bénéficié de leur ordre de départ sur des spéciales poussiéreuses à souhait. Les premiers pilotes à s’élancer ont été contraints de balayer la trajectoire, laissant de précieuses secondes sous leurs roues…
Sordo a pris la tête le matin, remportant deux spéciales au volant de sa Hyundai i20. Il n’a pas été en mesure d’accroitre son avantage au cours de l’après-midi, sans doute à cause d’un choix de pneus étonnant, mixant des gommes dures et tendres pour le second passage.
« Je pense que nous avons fait une petite erreur dans notre choix. J’étais en difficulté d’un bout à l’autre. La motricité était correcte, mais je n’avais aucun grip latéral. Nous avons pris un risque, c’est comme ça… », s’est résigné l’Espagnol.

Tanäk 3e

Ott Tanäk a surmonté les problèmes de chauffe de sa Toyota Yaris pour tenir la troisième place, à 3″8 de Loeb. L’Estonien compte 14″ de marge sur l’autre C3, pilotée par Kris Meeke. En tête le matin, le Nord-Irlandais a perdu du temps avec deux tête-à-queue au cours de l’après-midi.
Deuxième sur la route, Sébastien Ogier s’en est bien sorti puisqu’il occupe la cinquième place malgré un tête-à-queue. Le pilote de la Ford Fiesta devance Andreas Mikkelsen, incapable d’expliquer mon manque de performance.

En revanche, la journée a été cauchemardesque pour Thierry Neuville. En plus d’ouvrir la route, le leader du Championnat du Monde a perdu une vingtaine de secondes à cause d’un problème de pression d’essence, puis encore plus de temps avec une défaillance de la direction assistée de sa i20. Relégué en septième position, il est à plus de deux minutes de la tête.

Ogier 5e

Les pilotes du WRC 2 complètent le top 10, avec Pontus Tidemand, Gus Greensmith et Pedro Heller.
Les fortes températures et les conditions arides ont rendu la journée difficile pour tous, mais c’est pire encore pour Elfyn Evans. Parti en tonneau alors qu’il était troisième, le Gallois ne repartira pas en Rally2, car son copilote Daniel Barritt a une commotion cérébrale. Toujours chez M-Sport, Teemu Suninen a été contraint à l’abandon après avoir tapé une clôture.
Les Toyota de Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi ont été confrontées à des problèmes de chauffe. Puis Lappi est sorti de la route et Jari-Matti s’est arrêté à cause d’un problème d’alternateur.

Ce sera encore très difficile ce samedi, avec 140,35 km de spéciales. Deux boucles de trois spéciales, situées au nord et à l’est de León, précéderont trois super-spéciales sur asphalte en fin de journée.

CLASSEMENT du vendredi

1. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) 1h47’55’’4
2. Loeb / Elena (Citroën C3 WRC) + 7’’2
3. Tänak / Jarveoja (Toyota Yaris WRC) + 11’’0
4. Meeke / Nagle (Citroën C3 WRC) + 25’’0
5. Ogier / Ingrassia (Ford Fiesta WRC) + 30’’2
6. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) + 31’’7
7. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) + 2’01’’9
8. Tidemand / Andersson (Skoda Fabia R5) + 5’05’’6