WRC, Espagne, Loeb renoue avec la victoire cinq ans après

Posted by

Sébastien Loeb a signé sa première victoire en WRC depuis plus de cinq ans au terme d’un RallyRacc Catalunya – Rally de Espana à couper le souffle.

Titré Champion du Monde des Rallyes à neuf reprises, Sébastien Loeb (Citroën C3) s’est imposé sur la surface mixte du Rallye d’Espagne avec 2 »9 d’avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta) au terme d’une Power Stage impressionnante.

Incroyable victoire de Sébastien Loeb en Espagne. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Pour sa dernière apparition de l’année, Sébastien Loeb (Citroën C3) a résisté au retour du tenant du titre Sébastien Ogier (Ford Fiesta) pour s’imposer avec 2 »9 d’avance au terme d’une dernière étape indécise jusqu’au bout sur l’unique épreuve sur surface mixte du calendrier.

Pour son troisième rallye en 2018 avec la Citroën C3, l’Alsacien et son équipier Daniel Elena, ont réalisé une superbe performance en Catalogne en s’imposant grâce notamment à un choix de pneus inspiré.

Loeb revigore Citroën. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

C’est un Loeb ravi qui signe donc une 79e victoire, et conforte un peu plus sa légende en WRC. « Ça a été une grosse bagarre jusqu’au bout et quand j’ai découvert que j’avais gagné à l’arrivée de la dernière ES, c’était une sensation incroyable, commente Loeb.

Ça fait vraiment plaisir d’avoir réussi à être de nouveau dans le coup après toutes ces années, car mes concurrents ne m’ont pas attendu en chemin et roulent vraiment sur le fil du premier au dernier mètre.

Il n’a pas fallu traîner pour reprendre mes marques aussi bien sur la terre vendredi, que sur le bitume détrempé d’hier. Aujourd’hui, on a fait un bon coup avec les pneus et ensuite on a tenu bon, malgré une petite erreur. »

A en croire le pilote Peugeot en World RX, ce succès va revêtir une place toute particulière, lui qui n’a pas encore annoncé quel sera son futur en 2019, suite à l’arrêt du programme de Peugeot en Rallycross.

« Sur le moment, vu le déroulement de la course, j’aurais tendance à dire que c’est peut-être ma plus belle victoire, et je suis ravi de l’offrir à l’équipe qui la mérite vraiment ! » De quoi convaincre Citroën d’offrir d’autres possibilités de rouler à son héros du jour en 2019 ? Espérons-le.

Sébastien Loeb : « Peut-être ma plus belle victoire »

Sébastien Ogier avait tout de même de quoi se consoler puisque le Français a repris la tête avec trois points d’avance sur Thierry Neuville (Hyundai i20) avant le dernier rendez-vous de la saison. Troisième avant la Power Stage, le Belge a vu le podium et de précieux points bonus s’envoler lorsqu’il tapait une pierre tout près de l’arrivée.

 

Deuxième, Sébastien Ogier reprend la tête du championnat.

Malgré les averses tombées durant la nuit, l’asphalte catalan séchait rapidement. Du haut de ses 44 ans, Sébastien Loeb était le seul pilote de pointe à miser sur les pneus durs proposés par Michelin. Le pari s’avérait gagnant puisque les gommes lui offraient alors davantage d’adhérence que les tendres choisis par ses concurrents.

Dans l’avant-dernière spéciale, il perdait de précieuses secondes dans un tête-à-queue. Sébastien Ogier en profitait pour se rapprocher, mais pas assez pour priver son compatriote d’un neuvième succès en Espagne au terme de la Power Stage.

De mauvais choix de pneumatiques avaient coûté cher à Sébastien Ogier en début de week-end, mais la course au titre est décidément riche en rebondissements puisqu’il a repris la tête du classement général lorsque son rival Thierry Neuville tapait une pierre près de l’arrivée.

« Ce fut un week-end riche en émotions mais nous sommes satisfaits de son dénouement, a commenté le quintuple champion WRC. Nous savions que ça allait être difficile en partant de la 2e place sur la route et la pluie est également venue compliquer les choses. Mais nous n’avons jamais abandonné et nous avons tout donné. »

Malgré sa déception, Sébastien Ogier est allé féliciter l’équipage Loeb-Elena sur le toit de la Citroën C3 WRC victorieuse.

« C’est toujours un peu frustrant d’échouer si près de la victoire, mais nous avons tout tenté et cela reste un week-end positif puisque nous avons repris la tête du championnat, a ajouté le futur pilote Citroën. Ce sera difficile d’ouvrir la route en Australie, mais je préfère avoir cette avance de points. Cette épreuve sera dure, mais nous ferons tout notre possible pour décrocher un nouveau titre. »

Quatrième en Espagne, Thierry Neuville compte désormais trois points de retard sur Sébastien Ogier.

Thierry Neuville perd la tête du Championnat. Pht.  Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Sous l’impact, la roue arrière droite de sa Hyundai i20 était arrachée. Elfyn Evans (Ford Fiesta), l’équipier d’Ogier, en profitait pour le priver du podium pour 5/10e.

Cinquième à 1 »6 du Belge sur ses terres, Dani Sordo (Hyundai i20) devançait Ott Tänak (Toyota Yaris). Victime d’une crevaison samedi, l’Estonien préserve ainsi quelques chances d’être sacré puisqu’il compte vingt-trois points de retard sur Sébastien Ogier alors qu’il reste trente unités à distribuer.

Ses équipiers Esapekka Lappi et Jari-Matti Latvala suivaient. Leader au petit matin, ce dernier était deuxième avant de perdre cinquante secondes en percutant une barrière et en crevant à l’avant gauche dans l’avant-dernière spéciale. Craig Breen (Citroën C3) et Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) complétaient le top dix.

Le dénouement du la saison aura lieu au Kennards Hire Rally Australia (15-18 novembre), une manche sur terre basée autour de Coffs Harbour.

Video : Red Bull Media House

 

Rallye d’Espagne ici

Championnat pilotes ici