WRC, Citroën dévoile sa nouvelle C3 WRC (Rallyes)

Posted by

À moins d’un mois du Rallye Monte-Carlo, coup d’envoi du Championnat du Monde FIA des Rallyes 2017, Citroën Racing révèle officiellement la C3 WRC à Abu Dhabi. Répondant à la nouvelle réglementation de la FIA, qui introduit une génération de World Rally Cars très spectaculaires, la C3 WRC symbolise le retour officiel de Citroën dans une compétition où la Marque détient 96 victoires et huit titres mondiaux.
Lors de la saison 2017, l’équipe Citroën Total Abu Dhabi WRT engagera deux à quatre C3 WRC pour les équipages Kris Meeke / Paul Nagle, Craig Breen / Scott Martin, Stéphane Lefebvre / Gabin Moreau et Sheikh Khalid Al Qassimi / Chris Patterson.

L’équipe basée à Versailles est la dernière des grands constructeurs à dévoiler la voiture qui répond à la nouvelle réglementation du WRC, à quelques semaines du Rallye Monte-Carlo, au mois de janvier. Ce règlement a grandement influencé le nouveau visage des World Rally Cars qui se produiront à la surface du Globe en 2017.
N’ayant pris part qu’à une sélection d’épreuves en 2016, sous la bannière du team Abu Dhabi, Citroën Racing revient en 2017 avec un programme à plein temps. Les responsables du team de Satory ont bon espoir que la C3 WRC permette à la marque de retrouver le rang qui était le sien auparavant, et qui lui permet de compter 96 victoires en WRC, ainsi que huit titres mondiaux des constructeurs.
« En 2017, nous voulons gagner des rallyes à la régulière, en devançant les autres concurrents, explique Matton. Puis, en 2018, notre objectif est de ramener à la maison au moins un des deux titres mondiaux. »

Yves Matton

Les changements d’importance en ce qui concerne la réglementation ont convaincu Citroën de revenir à plein temps dans le Championnat avec une voiture basée sur la nouvelle C3.
« Au premier abord, on pourrait croire que c’est une évolution majeure de l’ancienne réglementation. Mais c’est bien plus que ça: l’augmentation de la puissance moteur, l’impact grandissant de l’aérodynamique et le retour du différentiel central piloté sont les trois changements majeurs. »

« Sur ces trois points, nous concentrons une expertise unique, issue de nos précédentes World Rally Cars ou de notre engagement en circuit. Cela nous a permis d’aller plus vite et surtout plus loin dans notre réflexion. »
La nouvelle C3 WRC devra faire face aux voitures présentées par M-Sport, Hyundai et Toyota, lors de treize manches du Championnat du Monde. De nombreux observateurs s’attendent à un show spectaculaire en 2017, laissant augurer des batailles telles que l’on pouvait en voir dans les années 80, à l’époque des Groupe B.
Mais on peut tout de même trouver des différences notables entre ces deux époques, comme l’atteste le directeur de Citroën Racing : « La C3 WRC évoque effectivement ces voitures qui ont fait rêver une génération dont je fais partie. Trente ans plus tard, tout a heureusement évolué, notamment sur le plan de la sécurité. »
« Mais cette impression de fureur et d’agressivité que les pilotes vont devoir dompter est un élément que l’on retrouvera la saison prochaine. Lorsque j’ai vu Kris Meeke au volant pour la première fois en essais, je me suis dit que nous avions atteint notre but. Il y a un côté extrêmement spectaculaire dans cette nouvelle génération de WRC. »
La C3 WRC affiche des appendices aérodynamiques agressifs, exploitant pleinement la réglementation 2017 du châssis.
Sous les deux feux caractéristiques de la Citroën, l’aileron avant possède un splitter ; les ailes aident à réduire le sous-virages et accroitre les appuis aérodynamiques. Les entrées d’air permettent de refroidir le radiateur, le système de refroidissement du turbo évolue, et l’air chaud des freins est évacué par des écopes sur le capot, au sommet des ailerons avants.


Les écopes des portes arrières servent également à refroidir les freins. Comme à l’avant, l’air chaud sera évacué par les ailes.
L’arrière est dominé par un aileron massif en deux parties. Il est composé d’une « pelle » inférieure et d’un plan supérieur complexe. Pour une efficacité accrue, l’ensemble est reculé et rehaussé de 50 mm par rapport à l’ancienne réglementation.


Sous le capot, on retrouve un moteur de 1,6 litre issu de la Citroën C-Elysée WTCC, qui a sévi sur les circuits du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Grâce à l’évolution de la réglementation, la bride de 36 mm permet d’aboutir à une puissance développée de 380 chevaux.
La transmission à quatre roues motrices bénéficie d’une évolution majeure avec le retour du différentiel central. La suspension a fait l’objet d’une profonde remise en question. Conçus et construits par Citroën Racing, les combinés ressort-amortisseur sont désormais inclinés pour augmenter le débattement. Parmi les innovations majeures introduites sur la C3 WRC, la géométrie de la suspension sera différente entre les versions asphalte et terre.

 

 

Photos : Citroën Racing

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *