WRC, Argentine, Thierry Neuville enchaîne

Posted by

Thierry Neuville augmente son avance en tête du Championnat du Monde FIA des Rallyes en remportant le Xion Rally Argentina, sa deuxième victoire de rang.

Passé en tête du championnat après sa victoire en France le mois dernier, Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) s’est imposé avec 48 »4 d’avance sur son équipier Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC) pour porter son avance à dix points.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Shell Mobis s’imposent en Argentine. Pht. /Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Le Belge a pris la tête vendredi après-midi lors d’une étape détrempée. Trahi par sa transmission, Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) perdait alors de précieuses secondes dans un tête-à-queue et son retour était stoppé net par son alternateur le lendemain.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Shell Mobis WRT. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Esseulé en tête, Thierry Neuville a préféré gérer lors des trois dernières spéciales au programme ce dimanche dans les montagnes de Traslasierra. De retour à Villa Carlos Paz, le pilote Hyundai scellait son deuxième succès en trois ans en terre argentine.

« Nous pouvons être fiers de notre performance », confiait-il. « J’étais vraiment à l’aise avec une voiture fantastique ce week-end. Je sais que toute l’équipe travaille dur et nous pouvons en voir les progrès. C’est un bon résultat pour le championnat, mais les prochains rendez-vous pourraient être plus difficiles. »

Après un début de saison difficile marqué par son éviction de l’équipe en Corse, Andreas Mikkelsen célébrait son retour en obtenant la deuxième place, mais aussi son premier podium depuis le Rallye de Suède disputé en février 2018.

Andreas Mikkelsen, Anders Jaeger, Hyundai Shell Mobis, 2e. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) arrachait la troisième place à 16 »4 du Norvégien après une dernière spéciale spectaculaire dans El Condór. Le tenant du titre prenait ainsi le dessus sur Kris Meeke (Toyota Yaris WRC), victime d’une crevaison dans les cinq derniers kilomètres.

Sebastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroen Total sur le podium. 2019Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Premier podium depuis février 2018 pour Andreas Mikkelsen.

Le Britannique voyait alors le podium lui échapper pour seulement 1 »4 alors que le Français marquait le maximum de points en jeu dans la Wolf Power Stage.

Kris Meeke avait dû batailler pour revenir sur le podium après une pénalité de dix secondes pour non-respect du roadbook samedi. Après avoir effacé Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) et Sébastien Ogier le matin, le pilote Toyota Gazoo Racing était légitimement déçu de manquer le podium.

Kris Meeke, Toyota Gazoo. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Dani Sordo connaissait toutefois une journée plus décevante. Quatrième dimanche matin, l’Espagnol souffrait pour trouver l’adhérence et terminait finalement au sixième rang, derrière Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC), présent dans le quinté de tête pour son 200e rallye en mondial.

Seul pilote M-Sport à l’arrivée après l’accident d’Elfyn Evans samedi, Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) pointait au septième rang devant Ott Tänak, revenu à la huitième place dans la dernière spéciale. Respectivement vainqueurs en WRC 2 Pro et WRC 2, Mads Østberg (Citroën C3 R5) et Pedro Heller (Ford Fiesta R5) complétaient le top dix.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes s’apprête désormais à poursuivre sa tournée sud-américaine pour la sixième étape de la saison. Inédit au calendrier, le Copec Rally Chile (8-12 mai) offrira un défi inédit à tous les concurrents sur les routes de terre autour de Concepción.

RÉACTIONS DE…

Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total WRT

 » Le bilan comptable est assez bon mais on ne peut pas se réjouir de notre niveau de performance pure. Il y a certaines conditions comme celles rencontrées au Mexique ou ici sur les deuxièmes tours, où nous sommes plutôt compétitifs. Mais nous devons progresser lorsqu’il y a moins de grip ou bien que c’est technique. Je suis content de voir notre abnégation récompensée, car nous n’avons encore une fois jamais rien lâché ce week-end.

« 

Sebastien Ogier, Citroen Total. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Esapekka Lappi, Pilote du Citroën Total WRT

 » Malgré ma faible connaissance du terrain, j’espérais clairement mieux de ce rendez-vous, mais après une crevaison, je me suis fait surprendre par le décoinçage soudain du pneu, ce qui nous a fait souvirer, taper un talus et nous a envoyé en tonneaux. Je suis désolé évidemment pour l’équipe, mais après quelques jours de repos en famille, nous serons à nouveau d’attaque avec Janne pour réaliser le meilleur rallye du Chili possible, où nous serons tous à égalité en termes d’expérience. « 

Esapekka Lappi

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quelle est votre analyse de votre prestation argentine ?

C’était clairement un week-end difficile, dont on ne peut se satisfaire. Les points de la troisième place et de la Power Stage sont plutôt positifs dans l’optique du championnat, mais nous avons manqué de rythme sur ces pistes. C’est avant tout Sébastien et Julien qui sont allés chercher ce résultat, au prix d’un engagement de tous les instants. Esapekka et Janne quant à eux, auraient mérité de voir le terme du rallye, pour continuer à engranger de l’expérience. Peut-être à l’avenir gèreront-ils différemment une crevaison, toujours est-il que nous sommes à 200 % derrière eux afin de leur permettre de repartir du bon pied dès le Chili.

Comment abordez-vous l’enchaînement avec le rallye du Chili ?

Nous allons tout d’abord expédier au Chili la voiture de secours prévue pour Esapekka et Janne, afin qu’ils disposent d’une monture entièrement neuve. Malgré le peu de temps dont on dispose, nous allons également nous mettre en ordre de marche pour optimiser autant que possible C3 WRC dans des conditions bien identifiées, et définir ainsi le meilleur set-up pour cet événement nouveau pour tous, qui sera aussi assez différent de ce que l’on a connu ce week-end. Nous sommes en tout cas gonflés à bloc pour continuer à batailler ferme pour le championnat.

Video Red Bull Media House
HighLights du Rallye d’Argentine en WRC et WRC2

Rallye Argentine ici

Championnat pilotes