WRC, Argentine, Neuville au bout du suspense (Rallyes)

Posted by

Le Belge Thierry Neuville s’est imposé sur l’YPF Rally Argentina avec l’une des plus courtes avances de l’histoire du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

À l’issue d’une dernière spéciale palpitante, Thierry Neuville (Hyundai i20) a pris l’avantage pour sept dixièmes de seconde seulement sur Elfyn Evans (Ford Fiesta), longtemps leader du rallye avant de toucher un pont. Ses espoirs de première victoire s’envolaient alors. Seules deux épreuves ont vu un écart à l’arrivée plus petit en quarante-cinq ans d’histoire du WRC.

 

Thierry Neuville s’impose de justesse. pht. Austral Worldwide/ Hyundai Motorsport GmbH

Au départ de la dernière étape sur les routes de terre, le Belge pointait à 11 »5 du Gallois. Les problèmes de freins de ce dernier et les attaques du pilote Hyundai ramenaient cet écart à 0 »6 avant la célèbre spéciale d’El Condor.

Les deux pilotes abandonnaient toute prudence dans les montagnes et les premiers intermédiaires donnaient plus de trois secondes d’avance pour Elfyn Evans. Las, l’absence d’adhérence vers l’arrivée le faisait glisser sur un pont et offrait une deuxième victoire de rang à Thierry Neuville.
« Regarder cela était le pire moment de ma vie », confiait le vainqueur sur le final d’Elfyn Evans. « J’ai donné tout ce que j’avais, mais mes pneus n’étaient pas dans le meilleur état après avoir attaqué sur les deux spéciales précédentes. »

Elfyn Evans, 2e, avait mené le Rallye

« Je suis dégoûté de perdre de si peu après autant de problèmes », déclarait Elfyn Evans, ému après avoir disposé de plus d’une minute d’avance hier. « J’ai touché un pont et cela a probablement fait la différence. C’est difficile à accepter après avoir eu une telle avance, mais c’est en partie de ma faute. Je dois revenir plus fort pour m’imposer à l’avenir. »
Les pistes rocailleuses avaient écrémé les prétendants dès vendredi, où la survie primait sur toute autre stratégie. La patience d’Ott Tänak (Ford Fiesta) était récompensée. L’Estonien évitait les problèmes pour assurer sur des routes moins cassantes la troisième place à 29 »2 du Gallois.

Ott Tanak sur le podium. pht. Redbullcontentpool

Le Champion du Monde en titre Sébastien Ogier (Ford Fiesta) permettait à M-Sport World Rally Team de placer trois voitures dans les quatre premiers. Le Français en profitait pour augmenter son avance en tête du championnat puisqu’il dispose désormais de seize points d’avance.

Sébastien Ogier reste en tête du Championnat. pht. Redbullcontentpool

Un temps le plus proche rival d’Elfyn Evans, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) rentrait dans le rang pour finalement se classer cinquième devant Hayden Paddon (Hyundai i20). Auteur de son premier succès il y a douze mois en Argentine, le Néo-Zélandais connaissait un week-end compliqué conclu par la casse de sa direction assistée.

Juho Hänninen (Toyota Yaris), Dani Sordo (Hyundai i20), Mads Østberg (Ford Fiesta) et Pontus Tidemand (Skoda Fabia), vainqueur en WRC 2, complétaient le top dix.
Frustrant à bien des égards, le week-end de Citroën Total Abu Dhabi WRT en Argentine se solde par un double abandon. Confiante dans son potentiel, l’équipe doit dès maintenant se tourner vers les prochaines épreuves, avec l’ambition inchangée de renouer avec la victoire.
Des performances sans concrétisations pour Citroën

Frustrant à bien des égards, le week-end de Citroën Total Abu Dhabi WRT en Argentine se solde par un double abandon. Confiante dans son potentiel, l’équipe doit dès maintenant se tourner vers les prochaines épreuves, avec l’ambition inchangée de renouer avec la victoire.

 

Double abanon des Citroën. pht. Citroën Racing

Évidemment, le résultat brut n’est absolument pas à la hauteur des ambitions de Citroën Total Abu Dhabi WRT, victorieux à dix reprises en Argentine. « Nous avions la capacité d’atteindre notre objectif, à savoir la victoire », expose Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Kris a aligné une série de premiers et deuxièmes temps qui illustrent le niveau de performance de la C3 WRC. De même, les chronos de Craig ce dimanche – au plus fort de la bagarre pour la victoire – viennent confirmer ce constat. Pourtant, nous n’avons pas réussi à concrétiser. Depuis le début de saison, nous payons très cher les obstacles qui se mettent en travers de notre route. Nous allons continuer à travailler, sans relâcher nos efforts, car nous sommes persuadés que ces efforts paieront de nouveau. Notre approche reste offensive : plutôt que de viser un résultat au Championnat du Monde, nous voulons remporter des rallyes et cela implique une certaine prise de risques. »

Beaucoup de boulot chez Citroën

Parmi les satisfactions du week-end, le travail effectué par les mécaniciens figure en tête de liste. La remise en état de la C3 WRC de Kris Meeke après sa sortie du vendredi restera comme un des grands exploits de l’Armée Rouge. « Nos mécaniciens forment sans doute la meilleure équipe de rallye depuis une quinzaine d’années », souligne Yves Matton. « Ils ont fait preuve d’engagement pour remettre en état la voiture, qui était au top le lendemain puisque Kris a réalisé deux scratches. Il est donc triste que leur implication n’ait pas été mieux récompensée. C’est toujours dommage de perdre une voiture repartie en Rally2 sur une nouvelle sortie de route. »

Classement Rallye d’Argentine ici
La prochaine étape du championnat sera le Vodafone Rally de Portugal. La sixième épreuve du calendrier aura lieu à Matosinhos, près de Porto, du 18 au 21 mai.

 

Leave a Reply