WEC, la malchance à privé Larbre Compétition d’un final en beauté à Bahreïn (Endurance)

Posted by

L’écurie du Vigeant a dominé les débats en début d’épreuve.
Le meilleur tour en course souligne le niveau de performance de la Corvette C7.R n°50.
En tête des 6 Heures de Bahreïn après un départ tonitruant, Larbre Compétition était toujours en lice pour un cinquième podium LMGTE Am cette saison à 75 minutes de l’arrivée, lorsque sa Corvette C7.R n°50 a été victime d’un accrochage.

#50 LARBRE COMPETITION (FRA) CHEVROLET CORVETTE C7 Z06 LMGTE AM ROMAIN BRANDELA (FRA) PIERRE RAGUES (FRA) RICKY TAYLOR (USA)

Finalement cinquième sous le drapeau à damier, l’écurie du Vigeant repart également de la neuvième et dernière manche du championnat du monde d’Endurance 2016 (17 – 19 novembre) avec le meilleur tour en course, signe de son niveau de compétitivité.Pour cette finale du FIA WEC, Larbre reconduit le même trio qu’à Shanghai, Romain Brandela épaulant de nouveau Ricky Taylor, pilote officiel Corvette Racing USA, et Pierre Ragues, titulaire depuis le début de l’année. Le format particulier des 6 Heures de Bahreïn – l’épreuve débute en fin d’après-midi et se conclut après la tombée de la nuit – rendent les essais libres du jeudi particulièrement importants pour évaluer les conditions de piste au crépuscule.Sur le tracé de Sakhir qui accueille traditionnellement la Formule Un, les premiers tours de la n°50 se montrent très prometteurs : Larbre conclut la journée d’ouverture avec le deuxième meilleur temps absolu. La structure du Val-de-Vienne confirme ces belles dispositions vendredi lors de la séance qualificative où Ricky et Romain, préposés à la chasse au chrono, décrochent la troisième place sur la grille du lendemain.Auteur d’un envol fantastique samedi, l’Américain se hisse en tête du peloton LMGTE Am dès le premier tour de course.

Il va y rester tout au long de son relais d’ouverture et creuser un bel écart avant de passer le témoin à Brandela. Pour sa deuxième apparition seulement en FIA WEC, le Français se retrouve ensuite à la bagarre dans le trafic et maintient la Corvette C7.R n°50 dans la lutte pour le podium.Ragues lui succède et affiche immédiatement un rythme performant pour revenir en troisième position. Après son début de course canon, Taylor retrouve le volant avec l’intention de poursuivre sur la même dynamique mais un « Full Course Yellow » vient briser son élan et faire perdre un tour à Larbre. Ricky réussit tout de même à récupérer le troisième rang au prix d’une superbe manœuvre de dépassement avant de laisser sa place à Romain. La n°50 reste à l’affût pour la dernière marche du podium avec la Ferrari n°83 des futurs champions LMGTE Am, lorsqu’un concurrent LMP2 percute Brandela. Même si le prototype écope d’une pénalité, cette dernière n’efface pas les neuf minutes passées dans les stands pour réparer la biellette de direction endommagée dans l’incident. Les mécaniciens Larbre font une fois de plus preuve de leur savoir-faire en permettant à Romain de reprendre très vite la piste.

Son compatriote Pierre signe un solide dernier relais pour conclure l’effort collectif au cinquième rang. Même s’il permet à Larbre de signer une huitième arrivée dans les points en neuf épreuves, ce résultat ne récompense pas le niveau de performance affiché à Bahreïn par la seule écurie française engagée en GT à l’échelon mondial. Pour preuve, le meilleur tour en course de Taylor – 2’’01’184 – est trois dixièmes plus rapide que celui de son plus proche poursuivant. Le bilan 2016 de Larbre Compétition reste toutefois positif. Pour sa deuxième campagne en FIA WEC avec la Corvette C7.R, l’écurie du Vigeant signe quatre podiums, sur des tracés aussi exigeants que Silverstone, Spa-Francorchamps, le Nürburgring et le Circuit des Amériques. Les hommes de Jack Leconte ont surtout toujours été à la bagarre pour les premiers rôles dans une catégorie LMGTE Am de plus en plus relevée.

ROMAIN BRANDELA (FRA) PIERRE RAGUES (FRA) RICKY TAYLOR (USA)

Ricky Taylor : « Le résultat final ne reflète pas la performance de l’écurie tout au long du week-end. La voiture évoluait à son meilleur niveau, soit une belle façon de conclure la saison.Toute l’équipe a fourni beaucoup d’efforts et accompli un travail formidable. Nous avions clairement le rythme pour jouer le podium, si ce n’est la gagne. Nous avons d’ailleurs mené une partie de la course. C’est très encourageant pour l’année prochaine. »

Pierre Ragues : « Dès le début du week-end, nous avons retrouvé le niveau de compétitivité affiché sur les autres meetings, voire mieux. Tout le monde avait très envie de terminer sur une bonne note et je pense que nous avions une vraie chance de jouer la victoire à la régulière.Concernant l’accrochage, nous sommes en fin de saison et tout le monde essaie de marquer les esprits. Nous sommes forcément déçus mais il y a clairement des enseignements positifs à tirer de cette manche de clôture.Personnellement, je suis très content d’avoir effectué une saison complète avec Larbre Compétition : c’est une véritable équipe de passionnés, à commencer par Jack Leconte. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec eux, ainsi qu’à découvrir cette Corvette C7.R pour mon passage en GT. J’ai déjà hâte d’être à l’année prochaine. »

Romain Brandela : « Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement Jack Leconte et Larbre Compétition de m’avoir renouvelé leur confiance pour une deuxième course en FIA WEC.Il n’est jamais aisé d’arriver en fin de saison, comme il est délicat pour une écurie d’accueillir un nouveau pilote en cours de route. L’équipe m’a vraiment facilité la tâche et permis de m’intégrer sereinement. Un grand merci à eux pour cette super expérience.Concernant Bahreïn, je suis forcément déçu de n’avoir pu terminer sur le podium suite à l’accrochage avec la LMP2. J’étais pourtant très prudent dans le trafic, voire peut-être trop. Je me suis effacé devant lui mais après m’avoir dépassé, il ne s’est plus soucié de moi. C’est d’autant plus frustrant que je prenais beaucoup de plaisir en étant à la bagarre pour la troisième place avec François Perrodo sur la Ferrari n°83. »

Jack Leconte, Team Manager : « Ce week-end final du FIA WEC 2016 fut très positif sur le plan de la performance pour Larbre Compétition, puisque nous avons constamment rivalisé avec la Ferrari n°83 des nouveaux champions LMGTE Am. Nous étions même devant l’Aston Martin n°98 avant les problèmes mécaniques.L’équipe a fait un excellent travail, bien aidée par Charlie Ping, l’ingénieur délégué par Corvette en cours de saison pour accompagner Ricky. Ce dernier s’est clairement affirmé comme la référence des pilotes Pro et il l’a démontré en qualifications puis en course.Nous avons pêché par inexpérience dans le trafic. Même si la LMP2 est en tort sur l’accrochage, savoir éviter ce genre d’incident fait partie du jeu. Pierre, pour sa part, faisait jeu égal avec Rui Águas sur la n°83, ce qui laisse des regrets supplémentaires pour le podium. Certaines neutralisations sous drapeaux jaunes me paraissent également surprenantes.Nous aurions bien aimé finir par un podium ; nous en avions clairement les moyens. Cela dit, je préfère retenir que notre saison 2016 est bien meilleure que celle de l’an passé.
L’ensemble de l’évaluation en vue d’un programme LMGTE PRO pour le WEC 2017 est maintenant accompli. Lors de ces trois derniers mois, le travail que nous avons effectué avec les ingénieurs Pratt & Miller, l’expérience acquise par Ricky Taylor sur les circuits de Mexico, Mont Fuji, Shanghai et Bahreïn, qui seront à nouveau au calendrier 2017, ne laisse rien au hasard pour l’avenir.Nous attendons maintenant la décision de la direction de General Motors pour impliquer une Corvette dans la catégorie PRO, ce qui représente une grande motivation après six années de partenariat avec Corvette Racing. »

6 Heures de Bahreïn – résultats en LMGTE Am

1. Abu Dhabi-Proton Racing / Porsche 911 RSR / Al Qubaisi-Heinemeier Hansson-Long : 171 tours
2. KCMG / Porsche 911 RSR / Ried-Henzler-Camathias : à 1 tour
3. AF Corse / Ferrari F458 Italia / Perrodo-Collard-Aguas : à 2 tours
4. Gulf Racing / Porsche 911 RSR / Wainwright-Carroll-Barker : à 3 tours
5. Larbre Compétition / Corvette C7.R / Taylor-Ragues-Brandela : à 7 tours
DNF. Aston Martin Racing / Aston Martin V8 Vantage / Dalla Lana-Lamy-Lauda

Championnat du monde d’Endurance FIA – catégorie LMGTE Am (après 9 manches sur 9)

1. AF Corse / Ferrari F458 Italia : 188 pts
2. Abu Dhabi-Proton Racing / Porsche 911 RSR : 151 pts
3. Aston Martin Racing / Aston Martin V8 Vantage : 149 pts
4. KCMG / Porsche 911 RSR : 125 pts
5. Larbre Compétition / Corvette C7.R : 112 pts
6. Gulf Racing / Porsche 911 RSR : 106 pts

photos : Larbre Compétition

Leave a Reply