WEC, Bapco 6 Heures de Bahreïn, cinquième victoire 2017 pour Toyota (Endurance)

Posted by

Toyota Gazoo Racing a signé son cinquième succès dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA 2017. La TS050 HYBRID n°8 s’impose à l’issue d’une édition des Bapco 6 Heures de Bahreïn riche en péripéties.

Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima signent leur troisième succès consécutif, portant à cinq le nombre de victoires remportées cette saison par le constructeur japonais.

Toyota signe la dernière course de la saison

Parti depuis la quatrième position sur la grille de départ, Buemi déloge pendant la première heure la Porsche 919 Hybrid n°1 de Neel Jani, qui s’était élancée depuis la pole position. Nakajima et Davidson creusent ensuite un bel écart en tête, ce qui permet à la TS050 HYBRID n°8 de recevoir le drapeau à damier avec un tour d’avance.
La course d’Anthony Davidson est particulièrement difficile : le Britannique a d’abord gagné sa course contre la douleur, après s’être cassé un orteil du pied gauche lors d’un curieux incident dans les stands.

La Porsche 919 Hybrid #2 de Earl Bamber, Timo Bernhard, Brendon Hartley termine 2e

Porsche LMP Team termine aux deuxième et troisième places pour les adieux de sa 919 Hybrid, avec dans l’ordre la n°2 de Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber, puis la n°1 de Neel Jani, André Lotterer et Nick Tandy.
Les deux voitures ont dû combler un gros retard : la n°2 à la suite d’un arrêt imprévu pendant la première heure, après que Bernhard ait roulé par inadvertance sur un plot de signalisation ; puis, au volant de la n°1, Nick Tandy heurte au cours de la quatrième heure la Porsche 911 RSR de Gulf Racing (catégorie LMGTE Am), avec pour conséquences non seulement une crevaison, mais aussi une pénalité drive-through (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands).
Ce sont Timo Bernhard et André Lotterer qui ont offert son dernier passage sous le drapeau à damier au prototype LMP1 de Porsche, triple Champion du Monde et triple vainqueur des 24 Heures du Mans.
En début de course, la Toyota TS050 HYBRID n°7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et Jose Maria Lopez est à la lutte pour la victoire, mais perd deux tours pour des dégâts occasionnés par une collision avec la Porsche 911 RSR n°92 de Michael Christensen, à cet instant leader de la catégorie LMGTE Pro.

Communiqué WEC, Sam SMITH

LMP2, titre à émotions pour Bruno Senna et Julien Canal

Vaillante Rebellion s’est adjugé un premier et mémorable Trophée Endurance FIA LMP2, à l’issue d’un final sous haute tension aux Bapco 6 Heures de Bahreïn.

Vaillante Rebellion s’est adjugé un premier Trophée Endurance FIA LMP2

Bruno Senna et Julien Canal sont titrés après avoir remporté leur quatrième victoire de la saison – et troisième consécutive – en compagnie de leur coéquipier Nicolas Prost.
Si l’honneur de soulever le trophée des champions LMP2 2017 revient à Senna et Canal, le Brésilien et le Manceau ont tenu à saluer la contribution à ce succès de Nicolas Prost, qui n’a pu être couronné en leur compagnie pour avoir manqué les 6 Heures du Nürburgring en juillet dernier.
L’ORECA 07-Gibson n°31 de Vaillante Rebellion a livré tout au long des six heures de course un duel captivant avec l’autre ORECA n°38 d’Oliver Jarvis, Thomas Laurent et Ho-pin Tung (Jackie Chan DC Racing).

Le leadership a souvent changé de camp tout au long d’une course qui s’est achevée sur un final à suspense pendant la dernière heure, quand Bruno Senna a dû faire face à une défaillance temporaire de sa direction assistée.
Egalement frappée d’une pénalité de cinq secondes à la suite d’un contact en début de course avec l’ORECA n°24 de Jean-Eric Vergne (CEFC Manor TRS Racing), la Vaillante Rebellion n°31 a ainsi dû véritablement forcer le destin pour remporter ce qui restera un titre conquis de très haute lutte. Pour parachever cette saison couronnée de succès, le team suisse remporte le Trophée Endurance FIA 2017 des Equipes LMP2.
Sur le Bahrain International Circuit, Julien Canal est titré pour la deuxième fois en LMP2, après son premier sacre chez G-Drive Racing voici deux saisons.

Alpine Signatec Matmut 3e au championnat

Malgré un dernier relais impressionnant d’Oliver Jarvis, l’équipe Jackie Chan DC Racing manque le titre de très peu, franchissant la ligne d’arrivée sur les talons de Bruno Senna. A l’issue des 72 heures de course de cette saison 2017, l’écart final entre les deux teams en lutte pour le titre LMP2 est de 10″6 secondes !

Le JACKIE CHAN DC RACING manque le titre de peu

Mais au-delà de la déception somme toute bien compréhensible d’avoir laissé échapper le titre, l’écurie chinoise peut malgré tout tirer une grande fierté de sa première saison en WEC, dont le point d’orgue restera un sensationnel doublé aux 24 Heures du Mans.
Aux côtés des deux protagonistes du titre LMP2, la troisième place LMP2 des Bapco 6 Heures de Bahreïn revient à l’équipage de l’ORECA Vaillante Rebellion n°13 : Mathias Beche, Nelson Piquet Jr et David Heinemeier Hansson signent leur troisième podium de la saison 2017.

Communiqué WEC, Fiona MILLER

LMGTE : Ferrari et Aston Martin, deux titres et un adieu

Ferrari titré chez les pilotes : James Calado et Alessandro Pier Guidi champions

Ferrari a une nouvelle fois prouvé en 2017 qu’elle restait l’équipe à battre. Cette année, le Cheval Cabré décroche dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) son cinquième titre constructeurs en six saisons, un premier titre mondial FIA des pilotes GT (attribué pour la première fois sous cette dénomination en 2017), ainsi qu’une cinquième victoire 2017 à Bahreïn. Le team AF Corse remporte quant à elle son quatrième Trophée Endurance FIA des Equipes LMGTE Pro depuis 2012.

Ferrari une nouvelle fois titré en LMGTE Pro

Alors que leurs compagnons d’écurie de la Ferrari 488 GTE n°71 Sam Bird et Davide Rigon s’imposent à Barheïn en catégorie LMGTE Pro, James Calado et Alessandro Pier Guidi (Ferrari 488 GTE n°51) s’adjugent le titre de Champions du Monde d’Endurance FIA des Pilotes GT. Les nouveaux champions s’installent solidement en tête tout au long de la course, malgré une belle résistance de la Ford GT n°67. La n°71 passe en tête pour la victoire de catégorie lors des derniers moments de la course.

 

Le FORD CHIP GANASSI TEAM termine à la 2e place au Championnat

Candidate au titre mondial des pilotes jusqu’au bout de cette saison WEC 2017, la Ford GT n°67 d’Andy Priaulx et Harry Tincknell termine troisième après avoir été retardée par un long arrêt au stand, mais sans jamais avoir vraiment tenu le rythme des GT italiennes. La Porsche 911 RSR n°91 de Frédéric Makowiecki et Richard Lietz est en lice pour la victoire en début de course mais perd du terrain dans le dernier tiers de ces Bapco 6 Heures Bahreïn, et termine quatrième.
L’autre 911 RSR de Porsche GT Team, pilotée par Michael Christensen et Kevin Estre (n°92), connaît elle aussi une fin de saison difficile, avec aussi un ardent désir de revenir en découdre en 2018. La 911 RSR n°92 est la seule voiture, alors en tête de la catégorie LMGTE Pro, à avoir abandonné, elle est catapultée hors de la piste peu avant la mi-course par un choc avec la Toyota TS050 HYBRID n°7 de Kamui Kobayashi.

LMGTE Am : l’Aston Martin Vantage tire sa révérence sur un dernier titre

Si les deux Aston Martin engagées en LMGTE Pro n’ont jamais pu se mêler à la lutte pour la victoire, Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda offrent le plus beau des adieux à la vénérable Vantage, en remportant les Trophées Endurance FIA LMGTE Am 2017 des Equipes et des Pilotes.
Le trio remporte à Bahreïn sa quatrième victoire de l’année, après avoir fait preuve d’une belle régularité au fil d’une saison également assortie de sept pole positions. Nous disons donc adieu à la Vantage et souhaitons d’ores et déjà la bienvenue à sa remplaçante, qu’Aston Martin dévoilera la semaine prochaine à Londres.

La vénérable Aston Martin tire sa révérence

Deux Ferrari complètent le podium LMGTE Am des Bapco 6 Heures de Bahreïn : deuxième, la 488 GTE de Matt Griffin, Keita Sawa et Weng Sun Mok (Clearwater Racing) devance celle de Spirit of Race, troisième.
Les espoirs de titre de la Porsche 911 RSR n°77 de Matteo Cairoli, Christian Ried et Marvin Dienst (Dempsey-Proton Racing) s’évanouissent juste après avoir franchi le cap de la mi-course, lorsque la voiture doit effectuer un long arrêt au stand pour faire réparer un phare avant défectueux.
Week-end à oublier pour l’autre 911 RSR n°86 de Gulf Racing. Elle est tout d’abord victime d’un incendie qui provoque un drapeau rouge lors des essais libres. En conséquence, et selon le règlement, elle est pénalisée et doit partir des stands. Alors qu’il reste deux heures de course, elle est contrainte à l’abandon à la suite d’un contact avec la Porsche 919 Hybrid n°1.

Start of the 6h of Bahrain

Ainsi s’achève le Championnat du Monde d’Endurance FIA 2017. Nous tenons à remercier tous les concurrents pour cette grande saison, et donnons à tous rendez-vous l’année prochaine pour la Super Saison 2018-2019 !

Communiqué WEC, Fiona MILLER

Podium

 

Tous les classement Championnat ici

6 Heures de Bahreïn ici