WEC, 24 Heures du Mans, Toyota monopolise la première ligne (Endurance)

Posted by

Solidement accroché à la pole position grâce à la #7 de Kamui Kobayashi, Toyota confirme son statut de favori en plaçant aussi la #8 sur la 1e ligne. Depuis la deuxième, Porsche étudie sa marge de manœuvre…

Kobayashi avec Toyota signe le record de la piste

La troisième et dernière séance d’essais qualificatifs de l’édition 2017 des 24 Heures du Mans n’aura pas permis à Porsche d’inverser la tendance. Résignée, la firme de Weissach a préféré se concentrer sur la préparation de la course plutôt que de courir après une pole devenue pour le moins illusoire. Elle doit aussi abandonner la 1e ligne puisque la Toyota TS 050 Hybrid #7 placée en pole par le Japonais Kamui Kobayashi est rejointe par la #8 de Buemi/Davidson/Nakajima qui grimpe au 2e rang en 3’17’’128. Reléguée sur la 2e ligne, la Porsche #1 de Jani/Lotterer/Tandy prend la 3e place devant la #2 qui n’aura pas été exempte de problèmes. La Toyota #9 est en embuscade à la 5e place.

La Porsche de Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy 3e

Pour sa deuxième participation aux 24 Heures du Mans, Kamui Kobayashi, 30 ans, réalise la pole position au volant de la Toyota #7. Le Japonais a bouclé un tour historique en 3’14″791 ! A 251,882 km/h, il établit la vitesse moyenne la plus élevée de tous les temps.

Kamui Kobayashi (Toyota #7) : « Mike Conway m’avait dit que la voiture était parfaite, donc je me suis élancé en toute confiance et je n’ai jamais été gêné par le traffic. J’avais 100% confiance en la voiture, et quand on est dans cet état d’esprit-là, on est capable de faire de belles choses. C’est un tour incroyable, la voiture était incroyable, et nous avons attaqué sans avoir un seul souci dans le trafic. Ça dépasse toutes nos espérances. C’est rare de dire cela, mais c’est un tour parfait. C’est cool d’être le plus rapide de l’histoire au Mans ! Je ne pensais pas tourner en 3’14, plutôt en 3’16 ou 3’15. Quand j’ai vu le chrono en passant la ligne, je me suis dit : waouh ! Mais attention c’est une course de 24 heures, dont rien n’est fait. Disons que c’est bien de commencer comme cela. »

 

En LMP2, dès le début de la séance, Alex Lynn améliore encore le chrono de l’Oreca #26 de G-Drive Racing en roulant en 3’25’’352. Un chrono qui ne sera pas battu. Derrière, la bagarre fait rage entre la Vaillante Rebellion #31, l’Oreca #38 de Jackie Chan DC Racing et l’Oreca #25 de CEFC Manor TRS Racing. Finalement, c’est cette dernière qui a gain de cause en 3’25’’549, alors que Ho-Pin Tung prend la troisième place avec l’ORECA #38 de Jackie Chan DC Racing en 3’25″911. Du côté des écuries françaises, TDS Racing place l’Oreca #28 à la 7e place devant la meilleure représentante de l’écurie Signatech Alpine, la #8 de Panciatici/Ragues/Negrao.

L’ORECA du G-Drive Racing meilleur temps des LMP2

En LMGTE Pro, pour la première fois des essais qualifs, une Ford GT signe le meilleur temps provisoire de la catégorie avec la #69 de Ryan Briscoe en 3’51’’232, alors que la Corvette #63 glisse à la deuxième place. Seulement, la dernière demi-heure sonne le réveil des Aston Martin avec Darren Turner qui place la #97 en pole en 3’50’’837 et résiste au rush final de la Ferrari #51 de James Calado. Richie Stanaway place la seconde Aston Martin sur la 2e ligne. Au final, la Ford #69 de Briscoe/Westbrook/Dixon glisse au 5e rang devant la Corvette #63 et la Porsche #92.
Enfin, en LMGTE Am, si la Ferrari #62 de Scuderia Corsa se place en pole provisoire en début de séance, Fernando Rees au volant de la Corvette #50 de Larbre Compétition signe un temps canon en 3’52’’843 et s’adjuge la pole. L’Aston Martin #98 est deuxième en 3’53’’233, alors que la Ferrari #62 est 3e en 3’53’’312. Porsche apparaît au 4e rang en 3’53’’641 avec la #77 de Dempsey-Proton Racing.

Classement essais ici

Pht. Porsche, Toyota, Le Mans