WEC, 24 Heures du Mans, le point à H+4

Posted by

Après quatre heures de course, Toyota mène toujours l’épreuve et Porsche parvient à suivre le rythme mais doit composer avec des problèmes de système hybride sur la 919 Hybrid #2, immobilisée depuis plus de 20 minutes.

Toyota mène toujours. pht. JP Boyer / CO Media

LMP1
A la faveur des arrêts au stand, la Porsche 919 Hybrid #1 de Nick Tandy prend l’avantage sur la Toyota TS050 Hybrid #8 d’Anthony Davidson. Loin devant, à plus de 35 secondes et sur un rythme nettement supérieur à ses poursuivants, Kamui Kobayashi sur la Toyota TS050 Hybrid #7 continue de creuser l’écart.

Changement de capot pour la Toyota #9. pht. JP Boyer /ACO Media

Au 58e tour, la Porsche 919 Hybrid #2 s’arrête au stand pour être rentrée dans le box. L’avant est démonté et ausculté par les mécaniciens : le système hybride n’entraînerait plus les roues avant. Un handicap majeur, qui ne peut pas être ignoré et pousse les mécaniciens à une intervention qui se prolonge.

Les Porsche 919 Hybrid suivent les Toyota. pht. Porsche Motorsport

LMP2
Les premières minutes de la quatrième heure de course sont marquées par la sortie de piste de la Riley Mk30 – Gibson #43, suite au contact avec la Porsche 911 RSR #91 alignée par l’usine. Elle réussit malgré tout à rallier son stand et repart dans la foulée, sans dégât majeur. En tête de la catégorie, les Oreca 07 – Gibson #31 et #13 de l’équipe Vaillante Rebellion, continuent leur coude-à-coude spectaculaire. Peu après 18 h 35, l’Oreca 07 – Gibson #28, pilotée par François Perrodo, s’immobilise au niveau d’Indianapolis avant de repartir. De la 6e place, le gentleman driver glisse au classement, au-delà du top 10.
LMGTE Pro
Coup de théâtre après 3 h 30 ! Alors que l’Aston Martin Vantage #95 domine la course depuis le début, Marco Sorensen est victime d’une crevaison à l’arrière gauche qui le contraint à rentrer au stand au ralenti. Après réparation et changement de pilote (Richie Stanaway prend le volant), la #95 repart dernière de la catégorie, preuve des écarts très serrés des LMGTE Pro. En tête, la bagarre fait rage entre l’Aston Martin Vantage #97 et la Ford GT #67. On voit enfin un exemplaire de la marque américaine devant, après un début de course discret.
LMGTE Am
L’Aston Martin Vantage #98 de Paul Dalla Lana a creusé l’écart sur la Ferrari 488 GTE #84 de Dries Vanthoor, se mettant pour le moment à l’abri de la menace. Au gré des arrêts au stand, la position de tête s’échange avec la Ferrari 488 GTE #84 de JMW Motorsport.

Ab. pour la Porsche Proton #88

 

H+4 ici

Com. ACO