WEC, 24 Heures du Mans, le point à H+20 (Endurance)

Posted by

Seule au monde, la Porsche #1 file vers une victoire qui lui semble acquise. Reste à savoir si la #2 sera en mesure d’offrir un doublé à la marque allemande. Elle accuse quatre tours de retard sur l’Oreca 07 – Gibson #38 pointée 2e. La bagarre entre les cinq constructeurs fait rage en LMGTE Pro.

 

La Porsche #1 semble assurée de la victoire. pht. Y. Queffeleant / ACO Media

LMP1
Plus de 33°C au mercure. Il faisait chaud, très chaud, hier après-midi au moment du départ des 24 Heures du Mans 2017. Trop chaud sûrement pour les technologies avant-gardistes des prototypes hybrides qui ont été retardés (Porsche #2 et Toyota #8) voire arrêtés (Toyota #7 et #9) par des problèmes techniques (consécutifs à une sortie de piste bien malgré lui de Nicolas Lapierre concernant la #9). Même la Porsche #1 a connu son alerte quand Neel Jani est sorti de la piste dans la voie de décélération avant les stands, avec un changement de capot avant comme seule conséquence. A 4 heures de l’arrivée, l’équipage Jani/Lotterer/Tandy caracole en tête avec 13 tours d’avance sur la première LMP2.
Une question se pose désormais : l’équipage de la Porsche 919 Hybrid #2 peut-il encore revenir sur le podium du classement général ? D’après les derniers calculs, c’est jouable, mais à condition de reprendre 10 secondes par tour à la Vaillante Rebellion pointée 2e.
LMP2
Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les écuries engagées en LMP2 sont à la fête ce dimanche matin. La #38 de Jackie Chan DC Racing occupe une 2e place inédite au classement général. Elle devance de deux tours la Vaillante Rebellion #13, retardée 4 minutes devant son stand en raison d’un problème de démarreur au cours de la dernière heure. L’Alpine #35  n’est qu’à une minute derrière.
LMGTE Pro
Les cinq premiers se tiennent en 3 minutes avec, dans l’ordre : une Corvette, une Aston Martin, une Porsche, une Ford et une Ferrari ! Les positions s’échangent au gré des arrêts. La gestion des pneus et de la consommation d’essence sera déterminante dans les quatre prochaines heures. La hausse des températures (qui atteignent déjà 25°C dans l’air et 27°C sur la piste) jouera un rôle capital dans choix des gommes. Notons au passage que les Aston Martin sont les seules voitures chaussées en Dunlop, alors que toutes les autres sont en Michelin.
LMGTE Am

La Corvette Larbre Compétition. pht. VSA / Larbre

Les positions sont stabilisées avec trois Ferrari aux trois premières places : la #84 de JMW Motorsport devant la #55 et la #62 de Spirit of Race et Scuderia Corsa.

H+20 ici

Com ACO