Volkswagen et Porsche pleurent la mort de Ferdinand Piëch

Posted by

Le Groupe Volkswagen pleure son ancien Président du Directoire et du Conseil de Surveillance, le Dr Ferdinand Piëch. Au nom des 660 000 salariés, le Conseil de Surveillance et le Directoire adressent leurs sincères condoléances à sa famille et rendent hommage à tout ce que Ferdinand Piëch a fait pour Volkswagen, pour les marques du Groupe et pour le développement de l’automobile en général.

Hans-Dieter Pötsch, Président du Conseil de Surveillance de Volkswagen Aktiengesellschaft : « Ferdinand Piëch a écrit l’histoire de l’automobile, en tant que dirigeant passionné, ingénieur novateur et entrepreneur visionnaire. À partir des années 1960, il a largement façonné le développement de l’automobile, faisant évoluer l’ensemble de l’industrie et surtout Volkswagen qu’il a transformé en un groupe de mobilité mondial. Notre entreprise et ses salariés doivent beaucoup à M. Piëch. C’est avec un profond respect que nous nous inclinons devant l’œuvre de sa vie. Nous partageons le deuil de sa famille et de ses proches. Nous ne l’oublierons jamais et nous continuerons à honorer sa mémoire. »

Prof. Dr. Ferdinand Piëch (*1937; † 2019)

Dr. Herbert Diess, Président du Directoire de Volkswagen Aktiengesellschaft : « Ferdinand Piëch était un dirigeant audacieux, un fin stratège et un excellent technicien. Jeune ingénieur, il a fait de Porsche une marque de sport automobile avec des véhicules légendaires comme la 917 et une victoire au Mans. À partir de 1972, il a porté Audi vers un niveau technologique encore jamais atteint avec des innovations comme la transmission Quattro et le moteur TDI, avant d’en faire une marque de renom en tant que Président du Directoire. À la tête du Groupe Volkswagen, Ferdinand Piëch a œuvré à l’internationalisation du Groupe, à l’intégration de Bentley, Lamborghini et Bugatti ainsi qu’à l’évolution de nos marques à haut volume vers la compétitivité internationale grâce à une stratégie de plateforme cohérente. Il a intégré Scania et MAN au sein du Groupe, établissant les bases d’un fournisseur de véhicules utilitaires de classe mondiale. En matière de technologie, lui et ses équipes de développement ont, à maintes reprises, dépassé les limites du possible : depuis la première voiture au monde à 1 litre/100 km jusqu’à la Bugatti Veyron et ses 1 001 ch. Mais surtout, Ferdinand Piëch a apporté à l’industrie automobile un niveau de qualité et de perfection inégalé, qui est maintenant profondément ancré dans l’ADN de Volkswagen. J’ai une immense admiration et beaucoup de respect pour sa carrière extraordinaire. »

 

Le Dr Piëch a commencé sa carrière en 1972 chez Audi AG. En 1988, il a pris la présidence du Directoire d’Audi AG, avant de devenir Président du Directoire de Volkswagen Aktiengesellschaft en 1993. En 2002, il a été élu Président du Conseil de Surveillance de Volkswagen Aktiengesellschaft. En 2015, il démissionne de ses mandats au sein du Groupe Volkswagen.

«L’annonce de son décès représente une perte très triste pour nous. Nos pensées vont à la famille de Ferdinand Piëch », a déclaré Oliver Blume, président du directoire de Porsche AG. «Son amour des voitures et son désir constant de faire progresser le progrès technique ne seront jamais oubliés. Piëch a toujours été un homme du monde de l’automobile », a déclaré Blume :« Nous le remercions pour sa passion et le courage avec lequel il a conduit Porsche à des réalisations techniques exceptionnelles. Par des décisions stratégiques, il a jeté les bases d’un développement réussi de notre société. »

Le petit-fils de l’ingénieur de conception Ferdinand Porsche était déjà fasciné par les voitures. Il a débuté sa carrière professionnelle à Stuttgart-Zuffenhausen le 1er avril 1963 en tant qu’employé du service des essais de moteurs du Dr. Ing. H.c. F. Por-Sche KG. Après avoir conçu avec succès un refroidisseur d’huile pour la voiture de course Type 904 et un moteur six cylindres de 180 CV, Piëch devint chef du département des essais en 1966. Le légendaire moteur boxer à six cylindres de la Porsche 911 fut développé pour mûrir en série sous Son leadership. En 1968, Piëch a été nommé responsable du développement, avant d’assumer la responsabilité des domaines de la technologie et du développement externe au sein de la direction de Porsche KG en 1971.

Piëch attachait une importance particulière à la professionnalisation du département de course automobile de Porsche, qui remporta d’innombrables succès dans le sport automobile sous sa direction. Il avait conçu la voiture de course 917 en 1969, une voiture qui est encore aujourd’hui considérée comme l’une des voitures de course les plus réussies de tous les temps. La première victoire de la 917 au Mans en 1970 sous sa direction marque le début d’une nouvelle ère pour Porsche. En raison de la transformation de Porsche KG en société par actions et de la décision de ne plus occuper de membres de la famille dans les postes de direction opérationnelle, il quitta la société en 1972, comme tous les autres représentants de la famille. Ferdinand Piëch a rejoint Audi la même année.

Il est resté membre du conseil de surveillance de Porsche de 1981 à 2015. En 1984, l’Université technique de Vienne lui a décerné un doctorat honorifique en sciences techniques. En 1999, 132 journalistes automobiles et experts du secteur provenant de 33 pays différents l’ont nommé «Gestionnaire de voitures du siècle».

En commémoration de Ferdinand Piëch, les drapeaux ont été mis en berne sur plusieurs sites de Volkswagen, notamment à Wolfsburg et à Dresde.

Source : Volkswagen et Porsche