Vettel s’impose en Australie devant Hamilton (F1)

Posted by

Sevré de victoire depuis le Grand Prix de Singapour 2015, Sebastian Vettel a retrouvé la première marche du podium à l’occasion du Grand Prix d’Australie.
Blotti dans le sillage de Lewis Hamilton, l’Allemand a pris le meilleur sur la Mercedes du Britannique à la faveur de la première salve de ravitaillements. Le pilote Ferrari n’a plus été inquiété pour remporter le 43ème succès de sa carrière.

Sebastian Vettel débute de la meilleure manière la saison

« Quelle course incroyable !, a déclaré Sebastian Vettel, interrogé par son ancien équipier Mark Webber sur le podium. Toute l’écurie a travaillé très dur et a à peine fermé l’œil cette semaine dans l’espoir de décrocher ce résultat. »
« Cette victoire est parfaitement ce dont l’équipe avait besoin, ajoute-t-il. Voir tous ces supporters en délire envahissant la piste avec plein de drapeaux Ferrari est une sensation très positive pour nous. »
« Habituellement, les pneumatiques se dégradent dans les premiers tours et vous empêchent d’attaquer. J’ai pu heureusement maintenir la pression sur Lewis. Il nous reste beaucoup de travail mais nous allons d’abord profiter du moment présent. »

Les Mercedes constituent encore la force du plateau

Pendant le premier relais, Vettel a maintenu une pression constante sur Hamilton, restant régulièrement sous la seconde face au Britannique. Si le pilote Mercedes parvient finalement à creuser un petit écart, son rival allemand reste menaçant jusqu’aux premiers passages aux stands.
Mercedes décide finalement de faire rentrer le leader aux stands à la fin du 17e tour, laissant ainsi Vettel prendre les commandes de la course. Mauvais choix pour l’écurie championne du monde, puisque Hamilton, reparti derrière la Red Bull de Verstappen, va perdre une poignée de secondes malgré ses gommes tendres neuves.
Vettel s’immobilise dans les stands à la fin du 23e tour, et le pilote Ferrari parvient de justesse à repartir devant le tandem Verstappen – Hamilton. Après l’arrêt de Räikkönen, le quadruple champion du monde, parti sur une stratégie à un seul arrêt comme l’ensemble des favoris, va s’atteler à préserver son avance en tête jusqu’à l’arrivée.

Valtteri Bottas finit dans les roues d’Hamilton

Hamilton et Bottas complètent le podium devant la seconde Ferrari de Kimi Räikkönen qui a résisté jusqu’au bout au retour de Max Verstappen (Red Bull), seule RB13 à l’arrivée après l’abandon de Daniel Ricciardo. Le Finlandais de la scuderia réalise en fin de course le meilleur tour en 1,26,538.
L’Australien, pénalisé de cinq places pour un changement de boîte de vitesses après son accident en qualifications, n’a pu rejoindre la grille avant le départ, victime d’un souci mécanique. Si Ricciardo sera finalement renvoyé en piste avec deux tours de retard, l’Australien n’ira pas au bout de son Grand Prix à la maison.
Felipe Massa hisse sa Williams en sixième position, et précède la Force India de Sergio Pérez. Les Toro Rosso de Carlos Sainz et Daniil Kvyat terminent 8e et 9e devant Esteban Ocon (Force India) qui marque un point pour la première fois de sa jeune carrière.

Les Forces India en rose, finissent dans les point

Le Français s’est débarrassé de la McLaren MCL32 de Fernando Alonso dans les derniers tours dans un dépassement a couper le souffle et devance Nico Hülkenberg (Renault) qui échoue à la porte des points avec sa R.S. 17.
Antonio Giovinazzi (Sauber) qui a remplacé au pied levé Pascal Wehrlein, voit l’arrivée pour son premier Grand Prix et termine 12e devant la McLaren de Stoffel Vandoorne, dernier pilote à avoir franchi la ligne d’arrivée.


Fernando Alonso fait partie de la liste des pilotes contraints à l’abandon, avec Kevin Magnussen, victime d’un souci de suspension, Lance Stroll (Williams), Daniel Ricciardo, Marcus Ericsson, Jolyon Palmer (Renault), visiblement victime d’un problème de freins, et Romain Grosjean.

GP d’Australie ici

Les meilleurs tours ici

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *