Tests 2, jour 4, Vettel conclut en tête, Hamilton le retour

Posted by

L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) a conclu avec le meilleur temps des huit journées d’essais vendredi sur le circuit de Barcelone, 48 heures après l’accident à haute vitesse dont il a été victime mercredi.

Vettel le plus rapide de ces essais hivernaux à Barcelone

Auteur d’un excellent chrono en 1:16.221 dans le courant de la matinée, le quadruple Champion du Monde a amélioré d’un centième de seconde le meilleur temps de ces huit jours de tests qui était depuis la veille la propriété de son nouveau coéquipier Charles Leclerc (Ferrari) en 1:16.231.

Hamilton termine dans les roues de la Ferrari. Pht. Steve Etherington

L’après-midi a été plus compliqué pour Vettel, en cause un problème électrique qui l’a obligé à immobiliser la SF90 sur la piste. Il n’a pas pu rejoindre la piste.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS19, 4e.

En toute fin de journée, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a relayé après la pause de midi son coéquipier Valtteri Bottas s’est approché à seulement trois millièmes de seconde (1:16.224) du temps de référence signé par son rival allemand. Le spectacle devrait être à la hauteur en Australie !

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14, 5e. Pht. Dan Istitene/Getty Images/Red Bull Content Pool

Après le gros crash de Pierre Gasly jeudi, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a pu prendre le volant de la RB15 ce vendredi, mais il n’a pu boucler que 29 tours de piste, la faute à un problème de boîte de vitesses.

Carlos Sainz, McLaren, 6e

Le français Pierre Gasly, Red Bull a été victime la veille d’un gros accident, sans domages pour le pilote.

Pierre Gasly. Pht. Mark Thompson/Getty Images/Red Bull Content Pool

« Ça va, mais je suis un peu secoué, a déclaré Pierre Gasly, c’est sans doute l’un des plus gros crashes de ma carrière. Ce n’est pas idéal de finir les essais hivernaux de la sorte. J’ai commis une erreur, j’ai « ouvert » un peu trop à l’entrée du virage N.9, et au moment où j’ai braqué, la roue arrière était sur le vibreur, et la voiture est partie. A ce moment-là, on est à 230 km/h, et même en contre-braquant, il n’y avait rien à faire, j’ai perdu la voiture. Il y a beaucoup de dégâts, mais on va se concentrer sur les tests de ces derniers jours, il y a eu beaucoup de positif. Il va falloir analyser tout ça et travailler dur avant Melbourne. On a fait de gros progrès au niveau du châssis comme du moteur depuis l’année dernière, cette voiture a du potentiel, mais je pense qu’on a encore un peu de travail à effectuer avant d’aller chercher Ferrari, ils sont très rapides. »

L’Allemand Nico Hülkenberg (Renault) se classe quatrième (1:16.843), juste devant la Toro Rosso du Russe Daniil Kvyat, cinquième (1:16.898), et la McLaren de l’Espagnol Carlos Sainz, sixième (1:16.913).

Romain Grosjean 7e

Enfin, et cela est devenue une habitude à Barcelone, Williams ferme la marche avec le 13e temps de Robert Kubica, distancé de près de trois secondes par la Ferrari de tête.

Robert Kubica, Williams Racing FW42.

Ces  chronos doivent être nuancés, il est impossible d’affirmer une quelconque hiérarchie avant Melbourne et le coup d’envoi du premier Grand Prix, puisqu’il est compliqué de déterminer les quantités d’essence, les modes de puissance, etc. Toutefois, on aura pu voir les premières petites phrases entre les deux clans Mercedes et Ferrari, Hamilton avouant ce vendredi que la SF90 pouvait être potentiellement une demi-seconde plus vite au tour que la W10. Ce à quoi Mattia Binotto, nouveau responsable de la Scuderia, a répondu « Après ces journées de roulage, nous sommes toujours concentrés sur nous-même, en essayant de comprendre notre voiture, les limites de performance et de fiabilité, indique l’Italien. Ces journées sont importantes pour la préparation de l’intégralité de la saison.

Je suis ravi que Lewis Hamilton estime que nous soyons plus rapides. Je pense qu’ils sont très forts et que Mercedes le sera en Australie. Je crois que c’est se tromper de croire qu’aujourd’hui nous sommes plus rapides qu’eux.

Classement Tests 2, jour 4

Après ces huit journées d’essais hivernaux, les équipes vont à présent reprendre la direction des usines avant de s’envoler vers Melbourne, où le premier Grand Prix de la saison 2019 se tiendra dans un peu moins de deux semaines.