Ricciardo s’impose en Chine, mais quel GP ! (F1)

Posted by

Daniel Ricciardo (Redbull) s’impose au Grand Prix de Chine marqué par un festival de dépassements. L’Australien après la mi-course a parfaitement profité de l’intervention de la Safety Car – suite un accrochage entre les Toro Rosso – pour changer de gommes.

Ricciardo s’impose après une série de dépassements. Pht. by Lars Baron/Getty Images/ Red Bull Content Pool

S’en sont suivis de nombreux dépassements qui ont vu Ricciardo l’emporter. Valtteri Bottas a pris la deuxième place devant Raikkonen et Hamilton. Le vainqueur des deux premières courses, Sebastian Vettel a finalement terminé 8e, handicapé des suites d’un accrochage avec Max Verstappen, 5e.
Max Verstappen s’est excusé auprès de Sebastian Vettel après le Grand Prix. Alors que les deux pilotes étaient à la lutte pour la troisième place, le Néerlandais de Red Bull a touché l’allemand. Après un tête-à-queue, des deux pilotes, ils sont repartis, mais Vettel a dû se contenter de la huitième place. Verstappen s’est lui classé cinquième, après avoir écopé de dix secondes de pénalité.
« Il est venu s’excuser », a expliqué Vettel. « C’était clairement de sa faute. Il a freiné trop tard, je n’ai pas compris son action. Il restait encore quinze tours, il était plus rapide. Je m’attendais à ce qu’il revienne et je n’aurais pas résisté. Max lui-même a jeté en l’air une place sur le podium, je le lui ai dit. »

Verstappen était déjà parti à la faute quelques tours plus tôt lors d’une tentative de dépassement sur Lewis Hamilton. « J’ai ruiné ma course moi-même », regrettait le Néerlandais. « J’aurais pu obtenir un meilleur résultat, mais je ne peux plus changer cela. J’ai voulu aller trop vite. « Avec Hamilton, je suis sorti de la piste, mais il y avait trop de granulats de caoutchouc, raison pour laquelle j’ai perdu le contrôle de la voiture. C’était dommage, mais tout était encore jouable. Par la suite, j’ai vu que Vettel avait du mal avec ses pneus. J’ai essayé de freiner tard au virage. J’ai bloqué mes roues arrières et je l’ai touché. C’est bien entendu de ma faute. Ce n’est pas ce que je voulais, mais c’est malheureusement arrivé. » Pour l’instant, les choses ne se passent pas trop bien, c’est à moi à changer cela lors des prochaines courses. »

Alors que la stratégie de Red Bull de rappeler ses deux pilotes au stand pour un changement de pneus sous régime de la Safety Car s’est avérée payante, Verstappen a gaspillé ses chances de podium par ces deux manœuvres hasardeuses.

Verstappen qui possède une excellente pointe de vitesse, a encore gâché ses chances par des accrochages. Pht. Mark Thompson/Getty Images / Red Bull Content Pool

Nico Hülkenberg (Renault) signe pour la deuxième fois consécutive une sixième place, suivi par Fernando Alonso (McLaren) qui a pu gagner une position en dépassant le poleman dans les dernières boucles. Le Top 10 est complété par Carlos Sainz Jr (Renault) et Kevin Magnussen (Haas) qui précède les Force India d’Esteban Ocon et de Sergio Pérez.

Un nouveau podium pour Bottas. pht. Steve Etherington/Mercedes

Stoffel Vandoorne (McLaren) a échoué à la 13e place devant les Williams de Lance Stroll et Sergey Sirotkin. Marcus Ericsson (Sauber) est 16e devant Romain Grosjean (Haas) qui a dû repasser par les stands.

Räikkönen obtient un podium. pht. Ferrari Media

Brendon Hartley (Toro Rosso) est le seul pilote à avoir abandonné. Le Néo-Zélandais a été heurté par son coéquipier Pierre Gasly qui termine au pénultième rang devant Charles Leclerc (Sauber).

Encore une excellente course a mettre au crédit de Nico Hulkenberg. pht. Renault Sport F1

Au classement du championnat, Vettel reste leader (54 points) mais Hamilton (45), Bottas (40) et Ricciardo (37) se rapprochent.

Ricciardo très ému sur le podium. Pht. Charles Coates / Getty Images / Red Bull Content Pool

Le prochain Grand Prix aura lieu en Azerbaïdjan le 29 avril.

GP de Chine ici

Meilleurs tours ici