Monaco, le règne des Mercedes, Hamilton en pole

Posted by

Lewis Hamilton (Mercedes) a été le plus rapide samedi lors de la séance de qualification du Grand Prix de Monaco, sixième épreuve du Championnat du Monde de Formule 1.

Lewis Hamilton. Pht. Joe Portlock/LAT Images/Pirelli

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), qui avait réalisé les poles positions lors des trois derniers Grands Prix, se contente de la deuxième place, à seulement 86 millièmes de son coéquipier, auteur du record du tour en 1:10.166 et de sa deuxième pole cette saison après celle de Melbourne. Ce qui démontre la supériorité arrogante des Mercedes.

Pierre Gasly. Pht. Glenn Dunbar/LAT Images/Pirelli

Max Verstappen (Red Bull) a réalisé le troisième temps mais à 0.475 seconde de Lewis Hamilton (un gouffre). Sebastian Vettel (Ferrari) se classe quatrième (+0.781), juste devant le Français de chez Red Bull, Pierre Gasly (+0.875).

Sebastian Vettel

Charles Leclerc, qui avait signé le meilleur temps en matinée lors de la troisième et dernière séance d’essais libres, a été éliminé dès la Q1 suite à une erreur stratégique grossière de la Scuderia. Le Monégasque doit se contenter d’une seizième place au terme de cette séance de qualification. Leclerc très remonté après ces qualifications : « C’est difficile à accepter. Nous avions largement la performance pour aller en Q3 au minimum. Jeter une qualification comme cela, c’est vraiment dommage. Je n’ai pas encore eu d’explication, l’écurie travaille encore sur la qualification avec Sebastian (Vettel).

Ce sont des erreurs que l’on ne devrait absolument pas faire. Se faire éliminer en Q1 à Monaco, c’est la pire des choses qui puisse arriver. Il fallait absolument repartir, avec moins d’essence, car nous en avions mis beaucoup pour faire plusieurs tours.

Après nous avions vu que les pneus se dégradaient. Nous nous sommes arrêtés, mais je n’ai pas compris pourquoi on ne repartait pas, surtout qu’il n’y avait, je crois, qu’un dixième et demi avec l’élimination de la Q2, et tout le monde était dehors. »

« Demain, je pense que cela va être une course plus que compliquée, rajoute Leclerc. Là, c’est sûr que le week-end est pas mal gâché … Après c’est toujours un plaisir d’être avec Ferrari, mais là c’est difficile. »

Charles Leclerc. Pht. Gareth Harford/Sutton Images/Pirelli

Pierre Gasly (Red Bull) signe le 5e chrono mais le Français fait l’objet d’une enquête pour avoir gêné son compatriote Romain Grosjean en Q2, le pilote Haas devant se contenter du 13e temps. Le Normand précède un excellent Kevin Magnussen (Haas), tandis que Daniel Ricciardo met un peu de baume au cœur chez Renault avec la 7e position sur la grille.

Daniel Ricciardo

Les Toro Rosso réalisent une belle performance d’ensemble, ses deux pilotes sont dans le Top 10 : Daniil Kvyat est 8e, deux rangs devant son coéquipier, le Thaïlandais Alexander Albon. Entre eux se glisse la McLaren de Carlos Sainz.

Le Thaïlandais, Alex Albon. Pht. Peter Fox/Getty Images/Red Bull Content Pool

Grosjean, Nico Hülkenberg, Lando Norris, et les Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi quittent le circuit en Q2. À la traîne depuis le début de week-end, les Racing Point et les Williams se sont arrêtées dès la Q1, en même temps que se brisèrent les espoirs de briller à domicile pour Leclerc.

Le couperet est tombé pour Pierre Gasly (Red Bull). Le Français a été reconnu coupable d’une gêne envers Romain Grosjean (Haas) en fin de Q2 samedi, il est pénélisé de trois places de grille.

La nouvelle recrue Red Bull s’élancera donc depuis la huitième place dimanche. « On peut voir que les choses s’améliorent, préférait positiver l’intéressé. Il y a évidemment encore de la performance à aller chercher », étant donné le troisième chrono de son équipier Max Verstappen.

Depuis le début de cette saison, les concurrents sont habitués a voir cette image. Pht. Glenn Dunbar/LAT Images/Pirelli

La qualifs ici

La grille de départ ici