Michelisz, maître de la pluie pour Honda au Japon en WTCC (GT-Tourisme)

Posted by

Norbert Michelisz a engrangé une victoire à domicile cruciale pour Honda sur la WTCC JVCKENWOOD Race of Japan, restant lui-même fermement en lice pour la couronne pilotes dans le FIA World Touring Car Championship.
Avec quatre courses restant à disputer et un total maximum de 120 points à marquer, le pilote du Castrol Honda World Touring Car Team compte 16,5 points de retard sur Thed Björk, du Polestar Cyan Racing. L’équipier de celui-ci chez Volvo, Nicky Catsburg, est troisième à 2,5 points de Michelisz après les deux courses du Twin Ring Motegi perturbées par la pluie.

Tom CHILTON s’impose en course d’ouverture. Photo Alexandre Guillaumot / DPPI/ WTCC

Tom Chilton a maintenu son avantage en tête du WTCC Trophy – ainsi qu’une chance de coiffer la couronne générale – en gagnant la Course d’Ouverture sur sa Citroën du Sébastien Loeb Racing. Yann Ehrlacher et Esteban Guerrieri – remplaçant de Tiago Monteiro chez Honda – ont complété le podium de cette première course, Catsburg et Néstor Girolami rejoignant ensuite Michelisz sur celui de la Course Principale.
Si la pluie a rendu difficiles les conditions de pilotage, elle a contribué à produire une Course d’Ouverture pleine d’action, qui a marqué la première pole de Kevin Gleason sur la grille inversée. Bien que l’Américain se soit bien élancé, il a glissé au large au premier virage et permis à Chilton de prendre le commandement qu’il n’allait plus céder, tandis que Björk et Guerrieri s’engageaient dans une lutte acharnée pour la troisième place.
Catsburg et Girolami ont été pénalisés d’un drive-through pour des accrochages avec Ryo Michigami et Michelisz respectivement, et ont fini par conséquent loin dans le classement. Mais, ayant dû partir du fond de la grille en raison d’un changement de moteur, le point glané par Michigami en Course d’Ouverture était la moindre des récompenses.

Norbert MICHELISZ remporte la course principale. Photo Gregory Lenormand / DPPI

Et bien que la Course Principale se soit terminée sur un abandon pour le Japonais quand il est resté bloqué dans un bac à gravier suite à un souci de freins, au moins avait-il été en mesure de célébrer précédemment sa meilleure place jamais acquise en qualifications, la cinquième, ainsi que de donner à Honda, avec ses équipiers Guerrieri et Michelisz, une victoire en WTCC MAC3 pour la seconde fois en 2017.

Yann EHRLACHER 2e en course d’ouverture. Photo Alexandre Guillaumot / DPPI

Mehdi Bennani s’est bien remis d’un week-end de WTCC Race of China frustrant en remportant le WTCC Trophy en Course Principale devant Ehrlacher et Gleason. Le Marocain avait auparavant pris la troisième place de la catégorie et la cinquième au général en Course d’Ouverture. L’ancien champion WTCC Rob Huff a dû se contenter d’une meilleure place possible de huitième en Course d’Ouverture, après avoir été éliminé dans la première phase des qualifications. John Filippi a fini neuvième de la Course d’Ouverture alors que Tom Coronel, Felipe de Souza, Dániel Nagy et Zsolt Dávid Szabó ont terminé les deux manches. Kris Richards, aligné en récompense pour sa victoire dans la FIA European Touring Car Cup en 2016, a impressionné pour ses débuts, “scorant” deux fois en WTCC Trophy.

Thed BJORK toujours en tête du championnat avec 16,5 points d’avance. Photo Gregory Lenormand / DPPI/ WTCC

Si la Course d’Ouverture s’est déroulée sur les 11 tours prévus, une météo et des conditions de piste allant en s’empirant ont entraîné que la Course Principale commence derrière la Volvo V60 Polestar faisant office de voiture de sécurité, puis soit interrompue après dix tours – le minimum requis pour l’attribution totale des points.
Les réactions des vainqueurs
Tom Chilton (Course d’Ouverture) : “La Course d’Ouverture a été fantastique. On a fait quelques changements sur la voiture après les qualifications, et le circuit nous a convenu parfaitement. J’ai dit au gars dans la radio combien ils avaient fait du bon boulot sur le châssis car j’étais si régulier, je pouvais faire chaque tour dans le même dixième de seconde tellement c’était facile de piloter, et tout le crédit en revient à mon équipe et à mon ingénieur. J’ai vraiment aimé piloter cette voiture. Je me suis dit que je pourrais lever un peu, puis j’ai pensé que je m’imaginais bien avec une montre [le TAG Heuer Best Lap Trophy] !”
Norbert Michelisz (Course Principale) : “Ça a été assez dur. L’intensité de la pluie a augmenté pour la Course Principale et il y avait un peu d’aquaplaning. Mais pour être honnête, ça n’allait pas si mal. Bien sûr, quand on a une bonne voiture, peut-être la meilleure pour ces conditions, on sous-estime les problèmes des autres. Moi, bien sûr, je suis content car j’ai inscrit le maximum de points possible. J’aurais adoré que la course continue [sans la voiture de sécurité] car j’étais en mesure de gérer l’écart avec Nicky. Il y avait quelques endroits piégeurs sur le circuit mais j’étais content de prendre les points. Bien sûr, on veut toujours voir le drapeau à damier mais c’est comme ça parfois.”
Triomphe en WTCC Trophy pour le Sébastien Loeb Racing
Le Sébastien Loeb Racing, dont le multiple Champion du monde des Rallyes et vainqueur en WTCC est copropriétaire, ne peut plus être rattrapé pour le titre en WTCC Trophy, et ce pour la seconde année consécutive, grâce au maximum de points obtenus au Japon par Tom Chilton et Mehdi Bennani à quatre courses de la fin de saison. Soutenu par OSCARO, John Filippi fait également partie de l’équipe française en 2017.

Course d’ouverture ici

Course principale ici

Championnat ici