Mexique, Verstappen l’emporte, Hamilton sacré (F1)

Posted by

Lewis Hamilton est devenu champion du monde pour la quatrième fois de sa carrière dimanche au Mexique au terme d’un Grand Prix très animé dès le départ.

Le Britannique a terminé 9e du Grand Prix remporté par Max Verstappen mais a connu une grosse frayeur en début de course.

Hamilton titré. pht. Steve Etherington/Mercedes

Sebastian Vettel et Hamilton ce sont touchés au virage 3, le britannique a été victime d’une crevaison et s’est retrouvé en fond de grille tout comme l’allemand alors que Max Verstappen s’était déjà emparé de la première place suite à un premier duel musclé avec Vettel.
Grâce à son avance de 66 points à trois Grand Prix du terme, Hamilton n’a toutefois pas eu de gros soucis à se faire. Lors du contact, Vettel a en effet endommagé son aileron avant et a dû repasser par la voie des stands. L’Allemand a finalement pris la 4e place, loin d’être suffisante pour revenir dans la course pour le titre.

Super course pour Max Verstappen. pht. Red Bull Content Pool

Deuxième derrière son équipier Nico Rosberg l’an dernier, Hamilton ajoute donc avec deux GP d’avance un quatrième sacre après ceux de 2008, 2014 et 2015. Il égale ainsi Sebastian Vettel et Alain Prost alors que Juan Manuel Fangio (5) et Michael Schumacher (7) le devancent.
Verstappen a quant à lui remporté son deuxième Grand Prix de la saison après la Malaisie. Il a devancé Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen.
Hamilton était fou de joie après avoir franchi la ligne d’arrivée. Seuleumeny neuvième au terme de la course mais finalement champion du monde, le Britannique est parvenu à terminer dans les points malgré l’accrochage du virage n°3 avec Vettel qui l’a contraint à repartir en dernière position.

« J’ai fait le mieux que j’ai pu. J’ai réalisé un très bon départ puis je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé au virage 3 », a réagi à chaud Hamilton après avoir brandi le drapeau britannique et fait le show dans les instants qui ont suivi l’arrivée.
« Ce n’était pas vraiment le Grand Prix que je voulais mais je n’ai jamais abandonné et je me suis battu jusqu’au bout. Je veux remercier tous les fans mexicains pour leur support. Ce sont les meilleurs du monde. Merci aussi à ma famille et à mon équipe qui a fait un boulot formidable. »

Vettel a encore du changer son aileron av. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

Le nouveau champion du monde a ensuite traversé le circuit et communié avec les supporters avant de se diriger vers les stands où il est allé rejoindre les membres de son équipe et ses proches.
Esteban Ocon (Force India) égale sa meilleure performance en décrochant la cinquième place devant Lance Stroll (Williams) et Sergio Pérez (Force India). Kevin Magnussen (Haas) se classe huitième tandis que Fernando Alonso (McLaren) complète le top dix.
Pierre Gasly (Toro Rosso) a terminé au 13e rang derrière Felipe Massa (Williams) et Stoffel Vandoorne (McLaren). Romain Grosjean (Haas) finit dernier classé derrière Pascal Wehrlein (Sauber).

Le départ a été chaud. ,pht. Red Bull Content Pool

Brendon Hartley (Toro Rosso), Nico Hülkenberg (Renault), Daniel Ricciardo (Red Bull), Marcus Ericsson (Sauber) et Carlos Sainz Jr (Renault) ont tous les cinq abandonné sur problème mécanique.

Championnat ici

GP du Mexique ici