Indy, Simon Pagenaud une victoire historique aux 500 miles d’Indianapolis

Posted by

Simon Pagenaud a remporté la 103e édition des 500 Miles d’Indianapolis, devenant le premier Français à s’imposer dans la classique de l’Indy depuis René Thomas, en 1914 !

En remportant la mythique course américaine, le pilote français surnommé le « Patron » accède à la légende du sport automobile.

Simon Pagenaud

« C’est un rêve d’enfant qui devient réalité, le travail d’une vie, Simon Pagenaud a franchi pour la première fois de sa carrière la ligne d’arrivée des 500 Miles d’Indianapolis en vainqueur. C’est dur de réaliser ce qu’il vient de se passer. J’avais une voiture fantastique et je faisais ce que je voulais en piste. Je me suis senti en contrôle toute la course. C’est incroyable de voir comme les planètes peuvent s’aligner. Pour un pilote de course, c’est vraiment une journée qui reste à jamais gravé dans ta mémoire. », a déclaré le pilote après une course de près de 3 heures haletante jusqu’au drapeau à damiers.

Effacé l’édition de 2015 et ce rendez-vous manqué avec la victoire aux 500 miles d’Indianapolis. Cette fois, Simon Pagenaud (Team Penske – Chevrolet) n’a pas manqué d’ajouter l’Indy 500 à son palmarès, en remportant la 103e édition pratiquement de bout en bout par le français.

Alexander Rossi

Leader au départ et en début de course, Simon Pagenaud a tracé son chemin tout au long des 200 tours, malgré des stratégies légèrement différentes face à son principal rival Alexander Rossi (Andretti Autosport – Honda).

L’Américain vainqueur en 2016, a opposé la plus féroce résistance au Français jusque dans les derniers tours de roues.

Takuma Sato

La fin de course ne s’est pas jouée par la stratégie des ravitaillements, car un drapeau rouge a été déployé au 180e tour, suite à un accident impliquant au départ Sébastien Bourdais (Dale Coyne Racing with Vasser Sullivan – Honda) et Graham Rahal (Team RLL – Honda), avant que Felix Rosenqvist (Chip Ganassi Racing – Honda) et Zach Veach (Andretti Autosport – Honda) ne partent aussi à la faute.

Alexander Rossi emmène le peloton au dernier restart, mais Simon Pagenaud ne se laisse pas impressionner et reprend les commandes de la course, le Français réalisant le dernier dépassement décisif dans le 199e tour.

Sébastien Bourdais

Donc Alexander Rossi termine 2e devant Takuma Sato (Team RLL – Honda). Josef Newgarden et Will Power (Team Penske) complètent le top 5. C’est la 18e victoire du Team Penske sur cette épreuve et la première pour un Français depuis 1914 et René Thomas.

A 35 ans, Simon Pagenaud, remporte son premier titre des 500 Miles d’Indianapolis, 3 ans après avoir été titré champion d’Indycar avec l’écurie Penske qui le soutient depuis toujours et qui est une institution dans la discipline. Il réalise un doublé Grand Prix d’Indianapolis-500 Miles d’Indianapolis Comme Will Power l’an dernier, et se porte leader du classement général !

Les 500 Miles, un succès que ne se dément pas !

L’autre tricolore Sébastien Bourdais (Dayle Coyne) a été contraint à l’abandon, suite à un accident au 178e tour. Pagenaud remporte une des trois courses les plus prestigieuses du sport automobile avec le Grand Prix de Formule 1 de Monaco et les 24 Heures du Mans, est né le 18 mai 1984 à Montmorillon, près de Poitiers.

Simon Pagenaud

Simon Pagenaud, 35 ans, devient aussi le huitième Français à monter sur le podium des 500 Miles, le premier à l’emporter depuis 1920, après avoir devancé sur la ligne deux anciens vainqueurs de l’épreuve, l’Américain Alexander Rossi (Andretti) et le Japonais Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan). Il termine de la meilleure des manières un mois de mai rêvé, après avoir remporté le Grand Prix d’Indianapolis le 11 et signé dimanche dernier la pole position des 500 Miles, la première pour un tricolore depuis Thomas en 1919.

La prochaine épreuve de l’Indy se déroulera à Detroit le 2 juin prochain

Classement 500 miles ici