Indy, Newgarden et Dixon, s’imposent à Detroit

Posted by

Course 1

Josef Newgarden s’impose dans la course 1 au Grand Prix de Detroit.

Josef Newgarden peut remercier Tim Cindric, responsable de la stratégie du Team Penske.

Josef Newgarden

Le champion 2017 a décroché la victoire dans les rues de Detroit grâce a un excellent choix de l’écurie de Roger Penske, en effet Tim Cindric, responsable de la stratégie du Team, a décidé de l’arrêter au 17e tour, pour passer des gommes pluie aux slicks, sur une piste allant en séchant.

Alexander Rossi

L’Américain a réalisé un choix judicieux, en ne restant pas longtemps avec des pneus pluie commençant à se dégrader. En fait le contraire de Rossi et des principaux autres leaders, passés aux stands sous régime de drapeau jaune quelques tours plus tard. Revenu en tête, Newgarden ne lâchera plus le leadership jusqu’à l’arrivée, vainqueur pour la 12e fois de sa carrière, la 2e cette année, il reprend les commandes du Championnat face à son équipier le français Simon Pagenaud.

Takuma Sato

Seul pilote motorisé par Chevrolet dans le top 5, Newgarden devance Rossi et Takuma Sato (Team RLL – Honda). Felix Rosenqvist (Chip Ganassi Racing – Honda) et Ryan Hunter-Reay (Andretti Autosport).

Simon Pagenaud

Simon Pagenaud termine en sixième position, après avoir réalisé une superbe remontée depuis la 13e place.  Sébastien Bourdais (Dale Coyne Racing with Vasser Sullivan – Honda) se classe à la 11e place.

Départ C1

Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a dû abandonner après un contact avec le mur de protection.

Course 1 ici

Course 2

La revanche de Scott Dixon

Ayant dû abandonner après un contact avec le mur dans la course 1, Scott Dixon a pris sa revanche en dominant la course 2 sur le tracé de Belle Isle.

Scott Dixon

Commettant une erreur en course 1, le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi Racing – Honda) s’est bien rattrapé pour l’emporter en course 2.

Marcus Ericsson

Il a contenu Marcus Ericsson (SMP – Honda) pendant les derniers tours après un dernier restart suite à un drapeau rouge causé par la sortie de piste de Felix Rosenqvist (Chip Ganassi Racing).

Will Power

Dixon en devançant l’ancien pilote F1 signe sa 45e victoire en Indy. Ericsson grimpe pour la première fois sur le podium en IndyCar, alors que Will Power (Team Penske – Chevrolet) complète le trio de tête.

Sébastien Bourdais

Les pilotes Andretti Autosport – Honda Ryan Hunter-Reay et Alexander Rossi accèdent au top 5.

Rossi a tenté de dépasser Newgarden, lui-même en lutte avec James Hinchcliffe (SPM). Les trois pilotes partent alors à la faute, Newgarden et Hinchcliffe terminant contre les barrières, quand Rossi parvenait à repartir quasi immédiatement sans gros dégats sur sa DW12.

Départ C2

Le clan français n’a pas été marqué par la réussite en course 2, Simon Pagenaud (Team Penske) a été l’une des victimes de l’accident collectif du premier tour, avant d’être ramené au garage. Le vainqueur d’Indy 500 se classe seulement 17e, mais à 12 tours.

Sébastien Bourdais (Dale Coyne Racing with Vasser Sullivan – Honda) a été impliqué dans un contact avec Spencer Pigot (Ed Carpenter Racing – Chevrolet), il termine 9e. Il a décollé sur la monoplace de Pigot qui se dirigeait vers les stands, et a endommagé son aileron avant.

Course 2 ici