Indy, Gateway Illinois, Sato s’impose, Pagenaud remonte au championnat

Posted by

Takuma Sato remporte sa deuxième victoire en 2019 suite à un duel avec Ed Carpenter alors que Simon Pagenaud prend la deuxième place au championnat après les ennuis de tous ses rivaux pour le titre en se classant 5e.

Takuma Sato

Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan Racing) et Simon Pagenaud (Penske) ont quitté l’ovale de Gateway (Illinois) avec le sourire dans la nuit de samedi. Le premier signait sa deuxième victoire en IndyCar en 2019 tandis que le second remporte des points importants en vue des prétendants au titre.

Pour le Japonais Takuma Sato, l’épreuve avait mal débuté, en étant coincé dans le peloton au premier virage. Contraint de lever le pied, le vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis 2017 a dû s’employer depuis la dernière place !

Ed Carpenter

Remonté grâce aux neutralisations, Takuma Sato résistait au retour mené grand train par le spécialiste des ovales Ed Carpenter (Ed Carpenter Racing) et conservait une fine avance de seulement quatre centièmes.

« Cette victoire est si spéciale, derrière Indy 500, mais elle est très émouvante », reconnaissait le pilote nippon fortement critiqué pour son comportement dans le carambolage du premier tour à Pocono le week-end précédent.

Kanaan

L’autre course à surveiller était celle mettant aux prises Josef Newgarden (Penske), Alexander Rossi (Andretti), Simon Pagenaud (Penske) et Scott Dixon (Chip Ganassi), le quatuor en lice pour la couronne. Cocorico, c’est le vainqueur de l’Indy 500 2019 qui s’en est le mieux tiré, avec une cinquième place.

« Quelle soirée de folie ! Nous avions un avion de chasse dans le dernier relais en passant nos concurrents un à un ! Ce fut une course incroyable pour les fans en tout cas ! On se rapproche de la tête du championnat en prenant la 2e place. »

Simon Pagenaud

Le Français a mené sa monoplace au travers des accidents, dont celui de son compatriote Sébastien Bourdais (Dale Coyne Racing), et n’a pas subi d’ennui mécanique. Une réussite dont n’a pas bénéficié Scott Dixon (abandon), éliminé après un souci moteur.

 Alexander Rossi (13e), en lice pour la victoire jusqu’à une vingtaine de tours de l’arrivée, a dû effectuer un plein de carburant en urgence. Mais la plus grosse surprise concernait Josef Newgarden, envoyé en tête-à-queue dans le tout dernier virage au terme d’une bagarre avec Santino Ferrucci (Dale Coyne Racing) !

« J’étais content de ne pas percuter le mur, expliquait le leader du général. Le moteur tournait encore, j’étais soulagé de repartir du bon sens de la piste. » Josef Newgarden passait de la quatrième à la septième place, et concédait ainsi six points dans l’affaire.

Simon Pagenaud

Au championnat, alors qu’il ne reste plus que deux épreuves, Simon Pagenaud est revenu à 38 unités de son équipier. Alexander Rossi suit avec 46 points de retard. Scott Dixon est distancé à 70 points.

Classement Gateway ici