Indy 500, le français Simon Pagenaud en pole, Alonso éliminé

Posted by

Pour la 103e édition des 500 miles d’Indianapolis, Pagenaud s’est offert la pole

Quelques minutes après l’élimination surprise de Fernando Alonso, une nouvelle sensation a ébranlé l’Indianapolis Motor Speesway, surtout pour les francophones.

Simon Pagenaud

Simon Pagenaud en forme depuis le début de la semaine a réalisé  le meilleur temps du Fast Nine Shootout, une semaine après avoir remporté le Grand Prix d’Indianapolis. Le français s’élancera ce dimanche depuis la première place de la grille de départ. Troisième puis deuxième des qualifications, respectivement en 2015 et 2018, il peut se permettre de rêver ce qu’a réussi l’an passé Will Power, qui avait raflé les deux épreuves du calendrier se déroulant dans l’enceinte du mythique ovale.

Ed Carpenter

Pour trouver trace d’un ressortissant de l’Hexagone en pole position de la plus mythique des classiques américaines, il faut remonter à l’édition 1919, soit il y a 100 ans, quand René Thomas avait signé la pole sur une Ballot. Le Français a réalisé un exploit historique pour le sport automobile tricolore.  Il n’est que le troisième Français à réussir pareil exploit, le premier étant Jean Chassagne sur une Sunbeam, mais aussi le premier européen depuis 1999, et la troisième pôle marquée par le Néerlandais Arie Luyendyk.

Sébastien Bourdais

Le champion 2016 de l’IndyCar a bouclé ses quatre tours à la vitesse moyenne de 229,992 mph (370 km/h). Il est le seul à avoir réussi à devancer les trois monoplaces du Ed Carpenter Racing, si redoutable dans l’exercice des qualifications à Indy.

Fernando Alonso

La première ligne est complétée par Ed Carpenter (Ed Carpenter) et par Spencer Pigot. Leur équipier Ed Jones est quatrième et partagera la deuxième ligne avec Colton Herta (Harding Steinbrenner Racing) – meilleur rookie et meilleur représentant du clan Honda – et Will Power (Team Penske), le tenant du titre.

Sébastien Bourdais (Dale Coyne Racing) complète la bonne performance des Français, en partant de la 7e position devant Josef Newgarden (Team Penske) et Alexander Rossi (Andretti Autosport).

Mais la grosse surprise, c’est la non qualification de Fernando Alonso. Le Bump Day a été cruel pour le pilote Espagnol et magique pour le Français Simon Pagenaud.

Fernando Alonso

Les qualifs ici