Indianapolis 500, Takuma Sato remporte la 101e édition (Monoplaces)

Posted by

Takuma Sato s’impose dans la 101e édition d’Indy 500 en pour la première fois sur l’ovale d’Indianapolis. Andretti Autosport conserve la couronne.

Takuma Sato remporte la 101e édition des 500 Miles et devient le premier Japonais vainqueur de l’épreuve.

Takuma Sato rentre donc dans le cercle des vainqueurs d’Indy 500 en décrochant la 101e édition. Le Japonais motorisé par Honda a pris l’avantage sur Helio Castroneves (Team Penske) dans les derniers tours et pour se mettre hors de portée du Brésilien. Le pilote japonais avait déjà eu des occasions de s’imposer sur la plus grande course américaine, mais c’est seulement sa seconde victoire en IndyCar après un premier succès en 2013. Il devient de ce fait le premier Japonais à remporter cette épreuve après 8 tentatives.
« Helio a été très propre en piste. Je savais ce qu’il faisait en piste et je ne me suis pas senti en danger. J’étais passé tout près de la victoire en 2012 et j’y parviens enfin aujourd’hui », se réjouit Takuma Sato dont le meilleur résultat n’était qu’une 13e place obtenue en 2013 et 2015.
Ed Jones (Dale Coyne Racing) monte sur le podium devant Max Chilton (Chip Ganssi Racing), Tony Kanaan et Juan Pablo Montoya (Team Penske). Le Colombien devance Alexander Rossi (Andretti Herta Autosport), vainqueur de la 100e édition l’an passé et Marco Andretti (Andretti Autosport). Le top dix est complété par Gabby Chaves (Harving Racing) et Carlos Munoz (A.J Foyt Entreprises).

Encore une déception pour le Champion en titre Simon Pagenaud qui termine 14e

Le Français Simon Pagenaud (Team Penske) ne termine que 14e après avoir manqué de performances, notamment sur les restarts. L’ancien leader du Championnat a vu son rival direct Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) être victime d’un terrible crash en percutant Jay Howard (Schmidt Peterson Motorsports). Les deux pilotes en sont sortis miraculeusement indemnes.

Fernando Alonso (McLaren-Honda-Andretti) a évolué aux avant-postes avant d’abandonner sur casse mécanique à 20 tours de l’arrivée. Le double champion du monde de F1 a complété la liste des abandons qui comporte 13 pilotes sur les 33 engagés. Le restart qui a suivi l’interruption de course provoqué par l’Espagnol s’est suivi d’une collision entre Oriol Servia (Rahal Letterman Lanigan Racing), James Davison (Dale Coyne Racing), James Hinchcliffe (Schmidt Peterson Motorsports) et Will Power (Team Penske).

Fernando Alonso a mené la course pendant 25 tours, belle performance

Helio Castroneves s’empare de la tête du Championnat à l’issue d’Indy 500 avec 11 points d’avance sur Simon Pagenaud.

Helio Castroneves (au centre), 2e devient le nouveau leader du Championnat

Il faut noter que Fernando Alonso a réalisé de brillants débuts à Indy 500 (ce qui n’a pas été le cas d’autres anciens pilotes de F1 il n’y a pas si longtemps). Après avoir pris la 5e position sur la grille de la 101e édition, le pilote McLaren-Honda-Andretti s’est battu aux avant-postes en menant aussi pendant 25 tours mais a été contraint a l’abandon à 20 tours de l’arrivée suite à une casse moteur.

Fernando Alonso souhaite revenir à Indy

Malgré cette contrariété de ne pas voir le drapeau à damier à Indy 500 Fernando Alonso ne semble pas avoir perdu de vue la « Triple Couronne » (victoire à Monaco, Indianapolis et au Mans).
« Je compte clairement revenir, assure Fernando Alonso. Au moins, si je reviens ici, je saurai à quoi m’attendre. Je ne découvrirai pas les restarts, les arrêts aux stands, tout ce genre de choses. Ce sera donc plus facile de s’adapter. Nous verrons ce que les prochaines années me réservent. Je dois continuer à essayer de relever ce défi car la victoire à Indy 500 manque encore. »
Fernando Alonso semble même enthousiasmé par le potentiel qu’il a affiché sur l’ovale d’Indianapolis.
« Je sais que je peux être aussi rapide que n’importe qui au volant d’une F1, mais je ne savais pas si ce serait le cas en IndyCar, reconnaît Fernando Alonso. C’était agréable de se sentir compétitif en menant Indy 500. »
Fernando Alonso retrouvera la F1 au Grand Prix du Canada.

Départ

Classement Indy 500 ici

Le Crash de Dixon – Vidéo IndyCar