FFSA-GT, Bodemer Auto s’offre sa première victoire à Lédenon avec Alain Ferté et Grégoire Demoustier

Posted by

Alain Ferté et Grégoire Demoustier ont ouvert le palmarès de l’équipe Bodemer Auto en Championnat de France FFSA GT en menant leur Alpine A110 GT4 à la victoire sur le Circuit de Lédenon. Le duo a devancé Robert Consani / Benjamin Lariche (Alpine A110 GT4 / Speed Car) et le jeune équipage formé par Édouard Cauhaupé / Arthur Rougier (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport), présent pour la première fois sur le podium. Dans la catégorie Am, Nicolas Gomar et Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) accentuent leur avance avec un quatrième succès en cinq courses disputées cette saison.

Bodemer Auto, Ferté / Demoustier, Alpine A110

Auteur du meilleur temps en Q1, Robert Consani s’élance de la pole position devant Olivier Jouffret (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / Team Jouffruit by Vic’Team), Alain Ferté, Stéphane Lémeret (Alpine A110 / CMR) et Édouard Cauhaupé, un top cinq couvert par moins d’un quart de seconde en qualifications.

Départ C1

Dans des conditions où les températures dépassent 70°C dans certains habitacles, la hiérarchie évolue peu au départ jusqu’au premier accrochage entre Alain Gaunot (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) et Ronald Basso (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing) pour le gain de la neuvième place.

Speed Car, Consani / Lariche, Alpine A110

Le ton monte également aux avant-postes puisque Robert Consani se retrouve sous la pression d’Alain Ferté et de Stéphane Lémeret dès que les deux hommes prennent l’ascendant sur Olivier Jouffret. Derrière, Rudy Servol (Alpine A110 GT4 / CMR) et Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) surprennent Édouard Cauhaupé, mais le pilote Mercedes parvient à rester au contact de ses adversaires.

Après plusieurs tentatives infructueuses dans un trio de tête se tenant en moins d’une seconde dans les enchaînements vallonnés de Lédenon, Alain Ferté place une attaque décisive sur Robert Consani juste avant l’ouverture de la fenêtre de changements de pilotes. La combativité démontrée dans ce duel lui vaudra après l’arrivée la Coupe Robert Benoist, décernée en l’hommage du pilote devenu espion lors de la Seconde Guerre mondiale.

CD Sport, Cauhaupé / Rougier, Mercedes AMG

Le nouveau leader est l’un des derniers à passer par les stands pour céder le volant à Grégoire Demoustier. Celui-ci prend la piste devant l’Alpine A110 GT4 n°8 désormais pilotée par Benjamin Lariche alors qu’Éric Trémoulet profite de la valse des arrêts pour replacer provisoirement la Porsche 718 Cayman GT4 CS MR n°64 sur le podium. Arthur Rougier ne perd cependant pas de temps pour le déborder dès le début de son relais.

Sainteloc Racing, Michal / Guilvert, Audi R8 LMS

Dans les vingt dernières minutes, les positions se stabilisent jusqu’à ce que Grégoire Demoustier voie revenir Benjamin Lariche et Arthur Rougier dans ses échappements, mais le pilote Bodemer Auto ne craque pas pour offrir à son équipe sa première victoire en Championnat de France FFSA GT.

Akka-ASP Team, Barthez / Parisy, Mercedes AMG

Plus loin, Éric Trémoulet conserve la quatrième place face à Pierre-Alexandre Jean, qui avait dépassé Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) dans un duel entre les deux équipages en tête du classement général plus tôt. Stéphane Tribaudini (Alpine A110 GT4 / CMR) et Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) dépassaient également le Champion de France en titre dans un top dix complété par Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) et Gaël Castelli (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing).

TROISIÈME VICTOIRE DE SUITE POUR GOMAR / LAMBERT

Chez les équipages Bronze, Nicolas Gomar s’élance devant Dmitry Gvazava (Alpine A110 GT4 / Speed Car) et Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing).

AGS Events, Gomar / Lambert, Porsche 718 Cayman CS MR

Si Nicolas Gomar conserve les devants au départ, Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) gagne deux positions pour se porter au deuxième rang alors que Dmitry Gvazava réalise la mauvaise opération en rétrogradant au fond du peloton.

Poursuivant sur sa lancée, Pascal Huteau s’empare des commandes au onzième tour avant d’être le dernier pilote de la catégorie à passer par les stands. Si son équipier Valentin Simonet préserve d’abord la première place de l’équipage après les changements de pilotes, celui-ci perd toute chance de victoire en écopant d’un drive-through pour un arrêt au stand non réglementaire.

Après avoir relayé Nicolas Gomar, Julien Lambert hérite de la tête devant Erwan Bastard. Ce dernier se fait de plus en plus pressant au fil des passages, mais Julien Lambert ne cède pas pour signer son troisième succès consécutif.

Auteur d’une bonne opération aux stands, Pascal Gibon (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) voit la troisième marche du podium s’envoler face aux retours de Danila Ivanov (Alpine A110 GT4 / Speed Car) et Wilfried Cazalbon (Ginetta G55 GT4 / CMR) dans les dernières minutes.

ILS ONT DIT :

Alain Ferté (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) – 1er : « Je suis ravi de cette première victoire pour l’équipe. Nous avons réussi à effacer la Porsche assez rapidement, mais il fallait ensuite gérer les pneumatiques. J’étais un peu plus rapide que Robert, mais il savait parfaitement où fermer la porte. J’ai donc géré jusqu’à trouver l’ouverture avant de laisser Grégoire finir le travail et sceller ce résultat qui rattrape nos scores vierges sur les deux premiers rendez-vous de la saison. »

Grégoire Demoustier (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) – 1er : « C’était vraiment difficile et je pense que Benjamin était plus rapide que moi sur la fin du relais alors que j’avais réussi à créer un petit écart. Il avait mieux conservé ses pneus, mais les dépassements ne sont pas simples sur ce circuit et je suis très content d’être resté devant. Il faut surtout saluer la belle performance d’Alain, qui a placé la voiture en tête, et de l’équipe qui mérite cette victoire qui ne doit rien au hasard vu les efforts fournis depuis le début de l’année ! »

Robert Consani (Alpine A110 GT4 / Speed Car) – 2e : « Le départ s’est passé comme je m’y attendais puisque la Porsche a rapidement perdu en rythme. J’espérais qu’elle tiendrait plus longtemps pour que je puisse m’échapper, mais cela n’a pas été le cas et je n’étais pas très à l’aise avec la voiture. Mes poursuivants en ont profité pour revenir rapidement et Alain a fini par me doubler en étant sur une meilleure ligne. »

Benjamin Lariche (Alpine A110 GT4 / Speed Car) – 2e : « Nos réglages assez agressifs en qualifications se sont révélés très difficiles en course avec beaucoup de survirage et un manque de motricité. Je pense que tout s’est joué dans mon tour de sortie. J’ai commis deux fautes qui ont permis à Grégoire de ressortir quelques dixièmes devant moi. J’aurais pu avoir d’autres opportunités dans le trafic, mais les retardataires ne nous ont pas facilité la tâche. Malgré cette déception, ce résultat est une bonne opération dans l’optique du championnat. »

Édouard Cauhaupé (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport) – 3e : « C’était un premier relais de gestion, car j’ai eu trois coupures moteur en raison des températures élevées. J’ai perdu beaucoup de temps pour faire repartir la voiture, mais j’étais malgré tout l’un des plus rapides en piste à mi-course. Malheureusement, les températures remontaient dès que j’étais dans le sillage d’un concurrent, mais je suis ravi qu’Arthur ait pu nous hisser sur notre premier podium ! »

Arthur Rougier (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport) –  3e : « J’ai compris assez vite qu’Édouard avait bien préservé les pneus, mais je ne pouvais prendre aucune aspiration pour éviter que le moteur se mette en mode sécurité. Cela n’a pas aidé notre remontée, mais j’ai réussi à m’adapter pour maintenir un rythme soutenu. Je pense que nous aurions pu gagner sans les problèmes d’Édouard, mais nous aurons une nouvelle chance dès demain. »

Nicolas Gomar (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 1erAm : « Ce matin, je n’avais fait qu’un tour de qualifications afin d’économiser au maximum les pneumatiques et éviter de souffrir dans les quinze dernières minutes de course. Je pense que c’était la bonne stratégie. J’ai pris un départ prudent, sans prise de risque et tout en gestion. J’ai préféré laisser la Ginetta de Pascal Huteau passer et s’échapper, car nous avions plus à perdre dans l’opération. Derrière, Julien a fait du travail merveilleux pour conclure une belle première course à domicile devant nos familles, amis, partenaires et notre banquier ! »

Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 1erAm : « Cette quatrième victoire de la saison était peut-être la plus dure à obtenir, tant physiquement que sportivement. Nicolas a fait de superbes qualifications ce matin avant d’enchaîner avec un beau premier relais alors que la Porsche dégrade ses pneus assez vite sous une telle chaleur. Il a essayé de tenir tout en préservant la voiture et le drive-through de la n°22 nous a aidés. Sur la fin, j’ai ensuite tenté de gérer le trafic dans les retardataires et le retour d’Erwan. J’y suis arrivé, mais c’était vraiment physique ! »

Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) – 2eAm : « J’ai été un peu bousculé au départ, mais j’ai réussi à m’accrocher pour tenir le rythme et effectuer quelques dépassements dans le peloton. C’était un premier relais solide avant qu’Erwan ne conclue le travail. Nous savons désormais à quoi nous attendre demain et nous allons tout donner, même si les conditions s’annoncent encore plus sportives ! »

Erwan Bastard (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) – 2eAm : « Dès le début du relais, la chaleur était vraiment intense malgré nos entrées d’air. Il faisait très chaud et c’était dur tant pour le corps que pour les pneumatiques. Heureusement, la Ginetta dégrade moins que les autres voitures et nous avons réussi à faire un run plutôt propre pour aller chercher cette belle deuxième place à Lédenon. »

C1 ici

Communiqué et Pht. FFSA-GT