Ferrari domine en Hongrie, Vettel s’impose (F1)

Posted by

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Hongrie, 11ème manche du championnat du monde sur le Hungaroring dans la banlieue de Budapest devant son coéquipier Kimi Räikkönen qui offre le doublé à Ferrari. Valtteri Bottas complète le podium.

Vettel s’impose devant Räikkönen. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

Sebastian Vettel a décroché à la faveur de ce GP sa 46e victoire de sa carrière en F1, sa deuxième après 2015 sur le tracé de l’Hungaroring. Malgré un problème de direction l’obligeant à tourner le volant à gauche pour rester en ligne droite, le poleman du GP de Hongrie est parvenu à garder l’avantage pour vaincre devant son coéquipier Kimi Räikkönen pour signer son 4e succès de la saison et son premier depuis le Grand Prix de Monaco.
« Je suis sur la lune. C’était une course très difficile même si ça n’a peut-être pas semblé être le cas. Quelque chose ne fonctionnait pas. Le volant n’était pas droit et le phénomène empirait. Je suis resté à l’écart des vibreurs afin de préserver la monoplace. C’était surtout perturbant dans les virages à gauche, mais j’ai pu m’y habituer après quelques tours », a déclaré Sebastian Vettel. Il aurait peut-être perdu la victoire si Kimi Räikkönen avait pu prolonger son premier relais et s’il n’avait pas été ralenti par la Williams de Paul di Resta à qui il a pris un tour.
« Ce n’était pas simple. Je n’ai fait aucune faveur à Kimi même s’il a été bien plus rapide que moi la plupart du temps sur cette course », a reconnu Sebastian Vettel.

Räikkönen 2e a bien protégé son coéquipier. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

Auteurs d’un bon départ, marqué par l’abandon de Daniel Ricciardo (Red Bull) accroché par son coéquipier Max Verstappen, les Ferrari de Vettel et de Räikkönen prennent rapidement leurs distances aux avant-postes.

Mais à la faveur de la première salve de ravitaillement, les Mercedes de Lewis Hamilton et de Bottas refont leur retard et viennent se positionner dans les échappements des voitures rouges.
Le suspense de fin de course ne perturbe toutefois pas les pilotes de la Scuderia qui gardent leur sang-froid pour conserver leurs positions. C’est le quatrième succès de la saison pour Vettel après ses victoires en Australie, à Bahreïn et à Monaco. Le quadruple champion du monde (2010, 2011, 2012 et 2013) reprend un peu d’avance en tête du classement des pilotes.

Lewis Hamilton (Mercedes) a bien tenté d’attaquer les Ferrari après avoir bénéficié des consignes d’équipe en prenant sans forcer l’avantage sur son coéquipier Valtteri Bottas, mais le triple champion du monde a tenu parole en laissant le Finlandais reprendre sa position sur la ligne d’arrivée.

 

Hamilton a rendu sa 3e place a Bottas. pht. Wolfgang Wilhelm/Mercedes

Max Verstappen (Red Bull) complète le top cinq et aurait été en mesure de jouer le podium sans un stop & go de 10s infligé pour avoir percuté son coéquipier Daniel Ricciardo dans le virage n°3 du premier tour. L’Australien a abandonné, radiateur percé.

Verstappen victime de sa fougue au départ aurait pu viser le podium. pht. Red Bull Content Pool

McLaren place ses deux monoplaces dans les points avec Fernando Alonso 6e et Stoffel Vandoorne complétant le top dix derrière Carlos Sainz Jr (Toro Rosso) et les Force India de Sergio Pérez et Esteban Ocon.
Paul di Resta, le remplaçant de Felipe Massa, a abandonné en fin de course. La liste des abandons est complété par Nico Hülkenberg (Renault) et Romain Grosjean (Haas) qui a dû s’arrêter en bord de piste en raison d’une roue mal serrée.
Sebastian Vettel dispose désormais de 14 points d’avance sur Lewis Hamilton avant la pause estivale.

FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

La F1 reprendra ses droits au GP de Belgique le 27 août.

Classement GP de Hongrie

Championnat pilotes ici

Championnat Constructeurs ici